PRO A


FAUTHOUX : "POIRIER, C'EST LE JOUEUR IDÉAL À COACHER"

Vincent Poirier ParisLevallois
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Au Paris-Levallois, Frédéric Fauthoux s'appuie sur de nombreux jeunes formés au club, dont Vincent Poirier.

Cet été, Frédéric Fauthoux a vécu sa première intersaison en tant qu'entraîneur d'une équipe professionnelle, le Paris-Levallois (Pro A). Et donc sa première campagne de recrutement. Mais avec déjà six joueurs sous contrat et la volonté de faire venir Rémi Lesca qu'il avait connu en sélection du Sud Ouest et en U18 à l'Elan Béarnais, il n'a pas eu trop de boulot contrairement à d'autres entraîneurs partis d'une feuille blanche.

"Au début, on avait déjà six Français sous contrat et je voulais absolument Rémi Lesca, ce qui ne laissait donc que trois places pour des étrangers, décrit-il sur le site de la Ligue Nationale de Basket. Mais en soit, ça ne me dérange pas du tout parce que le club a fait un super boulot de formation et je me dis que nos joueurs français peuvent faire aussi bien que des étrangers dans notre championnat. Aujourd’hui, ça a bien match sur le premier match, on verra par la suite. Mais ça nous donne aussi la possibilité de prendre quelqu’un en cours de saison si on en a besoin."

Parmi ces jeunes Français formés au club, Vincent Poirier. Cette saison, celui qui a commencé le basketball très tardivement et qui a explosé la saison passée est attendue comme un joueur majeur du Paris-Levallois.

"Ce qui est sûr c’est que c’est quelqu’un qui est très à l’écoute et qui est très travailleur, donc il ne peut que progresser. Il faut être patient, mais pas trop non plus avec lui. Il n’a que quelques mois de monde professionnel derrière lui. Il peut aller très haut mais très haut, ça veut dire quoi ? NBA ? Euroleague ? Je n’en sais rien mais il va falloir qu’il arrive à digérer les étapes qu’il va franchir. L’année dernière, on lui demandait quelque chose de très simple : poser le pick, rouler derrière au cercle, et prendre des rebonds. Les rebonds, il va continuer à en prendre mais il faut qu’il soit plus dangereux en attaque. Il ne faudra pas non plus qu’il fasse trop de fautes comme il a pu faire l’année dernière. Mais s’il arrive à franchir ces étapes, c’est un garçon qui a de grosses possibilités parce qu’i est grand, traverse le terrain très vite, est vachement à l’écoute, s’entend très bien avec ses coéquipiers. Je ne vais pas dire que c’est le gendre idéal mais pour un coach, c’est le joueur idéal à coacher. Il est loin de sa limite. Maintenant, on a vu plein de mecs loin de leur limite et qui ne l’ont jamais atteinte."

Après trois victoires en trois matchs officiels (à Lorient puis Rouen en Coupe de France et contre Nancy lors de la première journée de Pro A), le Paris-Levallois se rend à Gravelines lundi pour y affronter le BCM. L'occasion pour la bande à Vincent Poirier de confirmer les belles choses montrées jusqu'ici.

29 septembre 2016 à 15:25
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
19 octobre - 00h15
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez
19 octobre - 02h00
Lyon-Villeurbanne
Ulm
19 octobre - 02h45
NBA Extra
19 octobre - 03h30
San Antonio Spurs
Minnesota Timberwolves
19 octobre - 04h40
Nanterre
Avellino