instagram
PRO A


GRÂCE À BEAUBOIS, STRASBOURG RÉSISTE À PAU

Grâce à Beaubois, Strasbourg résiste à Pau
Crédit photo : Vincent Janiaud

Au terme d'un match maîtrisé, les Strasbourgeois, qui ont pu compter sur un Beaubois stratosphérique, ont bien résisté à de valeureux Palois (90-79).

La quatrième jounée de Pro A, encore riche en émotion, se concluait sur un intéressant déplacement des Strasbourgeois à Pau. Les Alsaciens se devaient de retrouver de la confiance après leurs échec en Euroleague. De la confiance, Rodrigue Beaubois n'en a pas manqué. Et cela, dès le début de la rencontre. L'ancien Manceau a en effet inscrit 26 points au cours des 10 premières minutes de jeu !

Malgré le festival offensif imposé par la SIG et son arrière, les Palois ne sont pas décidés à être décrochés (29-24 à la fin du premier quart). Il faut dire qu'ils ont également pu compter sur un joueur providentiel ce lundi en la personne de Lance Harris. L'ailier états-unien répond à Beaubois par des banderilles tout aussi impressionnantes. Cela permet à Pau de rester au contact à l'entame du dernier acte (67-63 pour la SIG).

Cependant, Strasbourg était trop fort. A chaque problème, une solution était trouvée par les hommes de Vincent Collet. Paul Lacombe, Kyle Weems (14 points) et même le nouvel arrivant Romeo Travis (10 points) ont parfaitement épaulé un Beaubois toujours chaud. Au final, les Strasbourgeois ont prouvé qu'ils étaient les plus forts et l'emportent logiquement 90 à 79 sur le parquet de Palois qui ont le mérite de n'avoir jamais lâché.

Le duel entre Beaubois et Harris aura capté une grande partie de l'attention. Le premier enregistre 37 points à 15/19 au shoot dont 6/9 à trois-points pour 34 d'évaluation en 31 minutes. Le second n'était pas loin derrière avec 30 points à 10/18 dont un impressionnant 8/10 derrière l'arc pour un joli 24 d'évaluation en 34 minutes de jeu.

Cependant, tout n'a pas été parfait dans la soirée des Strasbourgeois, à commencer par la défense. Vincent Collet s'est d'ailleurs fait un plaisir de le rappeler à ses joueurs, avec force, dans le vestiaire à la fin du match. Le regard déjà tourné vers vendredi et la réception du Fenerbahce au Rhénus dans le cadre de l'Euroleague.

19 octobre 2015 à 22:58
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JÉRÉMY MAZOYER
Fier représentant de la génération 1992. Tout a commencé avec Boris Diaw, tout finira avec Boris Diaw.
Jérémy Mazoyer
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne