instagram
PRO A


HENRIK DETTMAN : "NOUS NE NOUS SOMMES PAS ASSEZ ENTRAÎNÉS ENSEMBLE"

Henrik Dettman SIG
Crédit photo : Vincent Janiaud

Strasbourg inquiète. Par les résultats mais surtout par la manière.

Trois matchs officiels, trois défaites. Strasbourg débute mal la saison. Alors certes il manque un pivot. Certes, le staff a été renouvelé et a besoin de temps. Certes, l'effectif a été particulièrement renouvelé. Mais l'équipe manque cruellement de contrôle. Alors qu'elle menait 52-32 contre l'ASVEL en début de troisième quart-temps, elle s'est inclinée 84 à 76, encaissant donc un horrible 52 à 24 dans les dix-neuf dernières minutes du match.

Pour le nouvel entraîneur Henrik Dettman, la SIG a simplement besoin de temps. C'est ce qu'il a dit après la rencontre devant la presse (propos retranscis sur sigstrasbourg.fr).

« Je ne trouve pas d’autre explication que celle de dire que nous ne nous sommes pas assez entraînés ensemble. Lorsque tout roule, on voit le potentiel, ce qu’on peut atteindre, mais quand ça va moins bien, nous n’avons pas grand-chose sur quoi ou qui nous appuyer. On peut rarement jouer 40 minutes comme nous l’avons fait en première mi-temps, je l’ai en tout cas rarement vu, mais nous avons ouvert notre défense et nous avons fait des erreurs. Nous sommes devenus passifs et la balle n’a plus voyagé. Leur niveau d’intensité défensive est monté c’est sûr, mais leur réussite à 3-points en première mi-temps (3/11) s’est inversée (6/8). La clé du match est là. »

Touché par une première vague de critiques, le technicien finlandais ne veut pas se servir de son état de santé. Renversé par une voiture à Nancy, il se déplace à l'aide de béquilles et ne peut avoir de plaquette lors des temps-morts. Forcément compliqué quand on doit coacher.

«  Je déteste chercher des excuses, mais c’est évident que ça me gêne de ne pas pouvoir participer au rythme du match, de me lever même si je ne suis pas connu pour gesticuler au bord du terrain… L’équipe est en train de grandir. Lorsqu’on perd, on ne voit que les aspects négatifs, quand on gagne, on ne voit que le positif. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que cette équipe est composée de joueurs très collectifs et dans ce genre de situation, ils ont besoin d’avoir plus d’expérience en commun ».

Prochain match samedi à Orléans.

03 octobre 2016 à 14:17
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>