PRO A


ITW EDOUARD CHOQUET : "JE RESTE ASSEZ DÉÇU"

EdouardChoquetFosProvenceBasket
Crédit photo : Sébastien Grasset

Après deux belles saisons en Pro A, Edouard Choquet a choisi de retourner en Pro B dans son club de coeur, Fos Provence. Si cette décision a pu surprendre pas mal de monde, le champion de France 2016 s'explique.

Edouard Choquet (1,87 m, 29 ans), champion de France 2016 lors de sa première saison en Pro A avec l'ASVEL en 2016, a décidé de retourner en Pro B, du côté de Fos Provence. Une décision faisant suite à un imbroglio avec son dernier club, Châlons-Reims.

"Déjà pour re-situer le contexte, quand je suis parti de l'ASVEL, Châlons-Reims était la bonne opportunité dans le sens où j'allais pouvoir obtenir plus de responsabilités dans un club un peu moins huppé de Pro A. J'ai donc accepté un deal, qui consistait à dire je signe pour un an et si cela se passe bien, je serai prolongé assez rapidement dans la saison pour pouvoir m'inscrire dans un réel projet à long terme. D’ailleurs très tôt le club via ses dirigeants avait clairement annoncé leur volonté de me prolonger."

Ça c'était le deal de départ, seulement selon le meneur français rien ne s'est passé comme prévu.

"La saison s'est plutôt bien passée individuellement avec une nomination au All-Star qui impliquait aussi un nouveau statut, donc voilà j'étais plutôt content et assez confiant quant à ma prolongation malgré une blessure qui m’a éloigné des parquets un moment. Après il y a eu le changement de coach et les affaires ont été longues à se décanter, presque un mois s'est écoulé où tout le monde se demandait un peu ce qu’il se passait. [...] Jusqu'au jour où le nouveau coach fut enfin nommé (Cédric Heitz), là il m'a appelé directement en me disant qu'il souhaitait me conserver en priorité. Je reprends donc confiance pour la suite mais depuis ce fameux jour malgré plusieurs relances de mon côté une forme de « jeu de dupes » s’est installé... Là je comprends que l'on joue avec moi et que tout le monde n'était pas forcément honnête, mais ce qui est sûr c'est que je n'ai jamais eu une offre concrète entre les mains."

Edouard Choquet est vraiment écœuré par le comportement de Châlons-Reims, mais il relativise.

"Je suis dans le milieu depuis quelques années et j’ai totalement conscience que le mercato est une période où il faut être un peu « filou » mais là, on m'a prit pour un c**... Heureusement j’ai essayé d’assurer mes arrières et j’ai eu rapidement des contacts avec d’autres club et notamment le coach de Fos, Rémi Giuitta et il a sû me proposer des choses assez rapidement avec un projet concret, celui notamment de monter en Pro A, car ça fait deux ans déjà que le club est proche de l'accession. [...] Je reste quand même assez déçu qu’un club comme le CCRB qui semblait décider à se trouver une identité autour de certains JFL, ait fait volte face"

Cette situation le conforte dans l'idée qu'il porte au monde professionnel et à ses travers.

"J'ai un avis bien tranché sur l’évolution de notre basket, et on entend souvent dire de la part de certains "spécialistes" que les meneurs français n'ont pas le niveau pour jouer en première division ou que le championnat se cherche une identité, ça fait mal au coeur et on doit se défendre. Mais par exemple avec les nouveaux calendriers internationaux qui vont empiéter sur la saison, va venir le moment où il va peut-être falloir réfléchir au fait qu’il faudra des joueurs français performants en Pro A et pas seulement en NBA ou en EuroLeague."

Pour lui, ce retour en Pro B est également synonyme de retour aux sources, après avoir connu le succès dans l'anti-chambre avec Fos Provence également, et le moins que l'on puisse dire c'est que l'ambition est au rendez-vous

"Je suis conscient que c'est un choix qui peut surprendre, mais je suis convaincu qu'avec Fos on peut faire de belles choses. J'aspire aussi à être un leader et avoir de vraies responsabilités donc pour moi ce n'est pas un manque d'ambitions loin de là. [...] Pour moi l'ambition ne veut pas dire être sur un banc de Pro A et dire ''Je suis en Pro A'' pour au final de jamais jouer, arriver en Pro B en ayant un nouveau statut est tout aussi attrayant car tu es plus ciblé et de mener ton équipe en Pro A dans l'adversité c'est un challenge très excitant. Je suis très motivé !"

D'ailleurs son futur club, pourrait bien accéder à la Pro A dans deux saisons. Tout du moins tous les moyens seront mis en place.

"Il ne manque pas grand chose car cela fait deux saisons que le club loupe de peu les finales des playoffs d'accession. Maintenant, l'effectif était peut-être un peu plus âgé, et donc ils ont pu manquer de fraîcheur, chose que j'espère apporter. Je pense pouvoir également apporter mon expérience de mon passage en Pro A et de ma saison de champion de France où j'ai beaucoup appris. Je veux apporter le maximum !"

Passé par l'ASVEL pour sa découverte de la Pro A lors de la saison 2015/16, Edouard Choquet pense avoir prouvé qu'il y avait bien sa place au plus haut niveau français.

"Ma saison à l'ASVEL restera la plus belle en Pro A pour l'instant, car ce fut ma première et puis tu termines champion aux côtés de joueurs de talents. Même si mon rôle fut parfois limité j'ai énormément évolué. Après, au CCRB, ça reste aussi une saison intéressante mais plus individuellement où j'ai vraiment confirmé que j'avais le niveau pour jouer en Pro A."

Du côté de Châlons-Reims que nous avons contacté suite aux propos critiques d'Edouard Choquet, le directeur général Laurent Gaudré a tenu tout d'abord à souligner le "très grand professionnalisme et l'investissement permanent" d'Edouard Choquet. S'il est vrai qu'aucune offre n'a été faite au meneur All-Star, des discussions étaient bien établies entre le club et l'agent du joueur pour une prolongation. Mais les deux parties ne sont pas parvenus à tomber d'accord sur la durée du contrat et la revalorisation salariale demandée par le camp du joueur.

30 juillet 2017 à 10:04
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS PARAGE
A défaut d'une brillante carrière professionnelle, j'assouvis ma passion le dimanche dans les salles de Vendée et le reste du temps sur Bebasket.
Nicolas Parage
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique