PRO A


ITW JEAN-FRED MORENCY : "NOUS POUVONS ÊTRE FIERS DE NOUS"

Crédit photo :

Juste avant son retour sur le parquet de son club formateur pour un véritable choc contre l'Elan Béarnais, Jean-Frédéric Morency (27 ans) s'est confié à BeBasket sur cette rencontre, mais aussi sur la saison exceptionnelle de son équipe, Nanterre 92.

Dimanche, à 17 heures sur le parquet du Palais des Sports de Pau, Nanterre 92 et Jean-Fred Morency devront faire face à L'Elan Béarnais pour un véritable choc de la Pro A à l'approche des play-offs.

 "Avec l'enchaînement des matchs, nous avons commencé qu'aujourd'hui (jeudi) à préparer ce match, qui est un véritable choc. Comme Pau, nous n’avons pas énormément de temps pour préparer ce match. Le contexte est énorme pour les deux équipes. Nous voulons absolument l'emporter sur le parquet de Pau pour s'assurer une place dans le top 4 du championnat, ce qui nous permettrait d'avoir l'avantage du terrain lors du premier tour des play-off. Mais Pau ne va pas se laisser faire, c'est une certitude. Ils souhaitent aussi accrocher une place dans les 4 premiers, ça promet d'être un véritable bras de fer."

 L'importance de conserver le point average de 11 points acquis au match aller.

 "Nous avons en tête cette avance, mais on veut absolument la victoire pour asseoir notre troisième place. Venir gagner à Pau, là où peu d'équipes ont réussi cette performance, nous permettrait aussi d'envoyer un message à l'approche des playoffs."

 Pour la troisième fois de sa carrière, il est de retour dans le Béarn, là où tout à commencé pour lui.

 "C'est toujours un peu spécial de revenir à Pau. C'est un club qui est très important pour moi, c'est là où j'ai appris à devenir le joueur que je suis aujourd'hui. C'est la troisième fois que je reviens, donc il y a plus de distance par rapport à la première fois où j'ai foulé le parquet du Palais avec un maillot différent de celui de l'Elan. Pour la première fois, je vais affronter Pau dans un match avec un véritable enjeu au niveau du classement. C'est ce qui rend ce match spécial mais excitant."

"Nous sommes extrêmement motivés pour les playoffs"

Né à Paris mais élevé à Toulouse et formé à Pau, la vie parisienne n'est pas trop compliquée pour un Sudiste ?

"Non, franchement j'adore Paris. Après nous sommes pas sur Paris même, mais c'est une ville qui me plait. J'ai pas trop le temps de visiter et de profiter de la vie ici avec le nombre incalculable de matchs que nous avons joué cette saison. C'est très agréable de vivre ici." 

 Son avis sur la saison exceptionnelle de Nanterre 92.

 "Notre saison n'est pas encore finie, mais quand on regarde notre bilan aujourd'hui, nous pouvons être fiers de nous. Depuis le début de saison en Pro A, nous sommes dans le Top 3 - Top 4 du championnat, nous avons déjà remporté deux titres, et en plus de ça on continue sur une superbe dynamique depuis notre victoire en coupe d'Europe. Mais attention, nous ne sommes pas du style à nous reposer sur nos lauriers. Nous sommes compétiteurs, et on dit souvent que l'appétit vient en mangeant et nous sommes extrêmement motivés à l'approche de ces playoffs. Mais le mérite revient au coach et à son staff. Ils arrivent toujours à nous donner après chaque match, chaque échéance des objectifs qui nous permettent de toujours progresser. C'est l'une des raisons pour laquelle nous sommes si efficaces cette saison. Nous avons un groupe avec une superbe mentalité de travail et on se remet quotidiennement en question. Dernièrement, on a du mal en début de rencontre mais on trouve toujours les ressources mentales pour revenir dans la partie et trouver les solutions pour remporter les matchs. C'est aussi ça notre chance."

 Son avis sur sa saison.

 "Ce qui fait la réussite de l'équipe, c'est qu'il y a une véritable compétitivité à l'intérieur du groupe. Chacun veut jouer, chacun veut aider l'équipe à gagner. Nous sommes je pense complémentaires, tous les joueurs peuvent apporter à un moment donné à l'équipe. C'est vrai qu'à un moment de la saison, mon temps de jeu s'est réduit, le coach a géré l'effectif un peu différemment, ça m'a un peu desservi mais c'est comme ça, je n'ai pas douté et j'ai continué à travailler pour regagner des minutes. Après quand tu gagnes des matchs et des titres, tu es dans l'obligation d'accepter car le coach a pris les bonnes décisions. Avec des résultats un peu différents peut être que j'aurais réagi différemment, mais là je n'ai rien à dire nous avons gagné pour l'instant tous les trophées possibles."

 Ses premiers titres individuels.

 "Quand j'ai quitté Pau il y a trois ans, j'ai dit que je souhaitais grandir mais aussi gagner des trophées. A Gravelines, j'ai progressé mais je n’ai rien gagné alors qu'à Nanterre dès ma première saison, j'en remporte deux. C'est une très grande satisfaction, mais je ne souhaite pas m'arrêter là. On fait ce métier pour connaître des moments pareils, je suis très heureux de notre réussite."

"Je ne me vois pas ailleurs qu'à Nanterre"

 Cette saison, Nanterre a joué énormément de matchs et pourtant très peu de blessés.

 "Notre préparateur physique fait un boulot monstre. Alors bien sûr qu'il y a aussi un facteur chance, mais on travaille très bien la semaine pour être en forme le jour J et éviter donc ce risque de blessure. C'est ça aussi notre force, l'effectif est pratiquement le même depuis le début de saison, donc les automatismes sont là. Pau par exemple, a manqué de chance et a dû sans cesse modifier son effectif. On a pour l'instant aucune blessure musculaire, j'espère que ça va continuer dans ce sens."

 Le fait de partager le poste 4 avec Hugo Invernizzi, un joueur avec des caractéristiques totalement différentes des siennes.

 "Comme Hugo nous avons tous les deux été formés au poste 3 puis décalés sur le poste 4. Hugo est un joueur qui apporte une véritable menace par le tir à longue distance, alors que moi je suis plus un joueur d'impact. Nos styles sont complètement différents mais je pense que nous sommes très complémentaires. Quand tu as besoin d'étirer une défense et de scorer à longue distance, alors Hugo remplit ce rôle à la perfection. Moi je suis là pour stopper le mec d'en face, donc quand le poste 4 adverse a besoin d'être stopper le coach fait appel à mes services. C'est comme ça qui gère, c'est l'explication que le coach m'a donnée. Au début de la saison, Hugo jouait poste 3, donc j'avais, c'est vrai, moins de concurrence, mais le fait qu'il soit décalé, ça fait une arme en plus pour nous."

Surpris par la magnifique saison réalisée par Mathias Lessort ?

 "Il réalise une très bonne saison. Mathias est un energizer. Il joue avec beaucoup de passion et de rage. Il arrive à se canaliser car il faut savoir que c'est un jeune avec le sang chaud, et en plus de ça il se comporte en leader. Ils nous apporte énormément, et grâce à son activité il a pris une dimension cette saison. C'est ce qu'il le rend énorme."

Encore un an de contrat avec Nanterre le désir de rester en Ile de France.

"Il me reste encore un an et je suis très bien ici. Avec les deux titres, probablement que nous allons au moins jouer la Ligue des Champions donc je serais très heureux de découvrir cette compétition avec le club. Je ne me vois pas pour l'instant ailleurs qu'ici." 

13 mai 2017 à 14:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
12ème journée
08 décembre
Châlons-Reims
70
-
64
Hyères-Toulon
Gravelines-Dunkerque
73
-
67
Lyon-Villeurbanne
09 décembre
Bourg-en-Bresse
89
-
91
Boulazac
Chalon-sur-Saône
95
-
81
Antibes
Dijon
71
-
99
Monaco
Limoges
88
-
79
Le Portel
Strasbourg
88
-
54
Cholet
10 décembre
Pau-Lacq-Orthez
93
-
79
Levallois Metropolitans
11 décembre
Le Mans
83
-
87
Nanterre
Autres journées
PROGRAMME TV
15 décembre - 00h30
Turin
Levallois Metropolitans
15 décembre - 02h15
Real Madrid
Barcelone
15 décembre - 05h30
Saint-Pétersbourg
Lyon-Villeurbanne
15 décembre - 13h30
Real Madrid
Barcelone
15 décembre - 18h30
Moscou
Maccabi Tel-Aviv