instagram
PRO A


ITW JOHAN PASSAVE-DUCTEIL : "JE SUIS PRÊT À JOUER"

Interview Johann Passave-Ducteil: Je suis prêt à jouer
Crédit photo : Claire Macel

Eloigné des terrains depuis mi-mai suite à une rupture des ligaments croisés, Johann Passave-Ducteil n’a cependant pas trop eu le temps de « chômer » durant sa rééducation.

Le Président du SNB (Syndicat National du Basket) fait un point avec BeBasket sur cette période.

Comment vas-tu ?

Je vais très bien, je suis rentré de Dallas samedi dernier, je suis rapidement passé à la Leader’s Cup voir mon ami Marc Judith. Actuellement je m’entraîne à Saint-Chamond. Tous les voyants sont au vert !

Le processus a été long pour te remettre sur pieds ?

Oui, je me suis blessé en fin de saison dernière, mes agents ont fait le nécessaire pour mettre en place un planning me permettant de revenir dans les meilleures conditions. J’ai eu la chance de me faire opérer par le Docteur Sonnery Cottet où tout s’est vraiment bien passé. J’ai enchaîné ensuite par deux séjours à Capbreton puis j’ai terminé par ce séjour d’un mois à Dallas. Entre ces périodes j’ai eu la chance de pouvoir compter sur Cédric Altherr (kiné de Nanterre 92) ainsi que sur la mise à disposition des installations de l’ASVEL.

C’est la première fois qu’une blessure te laisse aussi longtemps loin des parquets ?

Effectivement. En plus, je me suis blessé au plus mauvais moment. Mais comme je l’ai dit, mon plan de rééducation était très bon. Le camp à Dallas a été super important, j’ai eu un programme très complet, j’ai fait toutes les séances avec Mo Sene où nous avons alterné les séances de basket, piscine, musculation, boxe et yoga. J’aurai pu reprendre plus tôt mais j’ai préféré être prudent.

Ton passage chez MCS (Ma Chaîne Sport) en tant que consultant t'a permis de rester au contact du basket et de moins gamberger ?

Oh oui ! Je ne les remercierai jamais assez de m’avoir proposé ce poste. Je m’en rappelle, j’étais à Capbreton quand MCS m’a contacté, et j’ai dit oui très rapidement. Le fait d’être près du terrain, de continuer à côtoyer le monde du basket a vraiment été un aspect important à ma bonne rééducation.

Tu as repris les séances avec opposition ?

J’ai fait deux séances avec l’équipe de Saint-Chamond. J’ai eu là aussi la chance de retrouver Alain Thinet qui fut mon premier coach dans ma carrière professionnelle. J’ai pu enchainer les exercices sur demi-terrain et tout terrain en 4 contre 4 sans problème. J’ai pu me mesurer à leur poste 5. Coach Thinet était très content de moi. Pour ma part, je peux dire que je n’ai plus aucune appréhension.

As-tu eu des contacts avec des clubs ?

Oui, j’ai eu Bourg-en-Bresse avec Fred Sarre, il m’a fait comprendre que je pouvais prendre part à leur projet. Mais j’ai décliné leur proposition car je voulais rester en Pro A. Avant ma blessure, j’avais des contacts avancés avec l’ASVEL et le Paris-Levallois. Maintenant, d’autres clubs du Top 8 ont montré un intérêt. On verra bien. Ce qui est sûr, c’est que l’envie est toujours là. J’ai encore envie de remporter des trophées. J’en profite également pour remercier tous les GM, présidents et coachs qui m’ont soutenu durant cette période.

27 février 2016 à 10:52
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
FRÉDÉRIC DUSSIDOUR
Quelque part entre Messina, Navarro, Maravich et Viator.
Frédéric Dussidour
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges