PRO A


ITW MATHIAS LESSORT "MON ENVIE PRINCIPALE EST D'ÊTRE DRAFTÉ"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Révélation de la Pro A, Mathias Lessort s'est confié à BeBasket après la victoire de son équipe sur le parquet de Pau. 

Mathias, dominé durant trois quart temps, Nanterre a réussi à trouver les ressources mentales pour revenir dans ce match et finalement l'emporter sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez? 

C'est une victoire très importante. C'est très dur de jouer ici, et ce soir on a été mis en difficulté très tôt dans ce match. Pau est une très bonne équipe, avec de très bons joueurs et cela s'est vu en première mi-temps où nous avons été complètement dominés par plus forts que nous. Mais après la pause, on a monté notre niveau d'intensité en défense, on sait que quand on défend fort alors nous sommes capables de grandes choses. On l'a démontré, je pense, en seconde mi-temps. Cette victoire nous permet de terminer troisième et donc d'avoir l'avantage du terrain au premier tour. C'était notre objectif ce soir. 

Sur un plan de vue personnel, vous avez souffert face à Alain Koffi en début de match, mais vous vous êtes montré très important dans le dernier quart temps avec notamment quelques rebonds déterminants ? 

Je pense avoir progressé un peu là-dessus au fil de la saison. Avant quand je ratais mon début de match, j'avais tendance à douter. Aujourd'hui je n'ai pas perdu confiance en moi, et c'est une très bonne chose. Je n’ai pas laissé mon début de match m’affecter, je me devais de rester concentrer et de tout faire pour aider mon équipe à gagner. Après, mes coéquipiers me font confiance, le coach me fait confiance, donc ils n'ont pas cessé de m'encourager et ça m’a aidé à réaliser un bon dernier quart temps. Le coach m'a fait jouer un fin de match, donc ça montre toute la confiance qu'il a en moi. Les paniers que je mets en fin de match, je suis très bien servi par mes coéquipiers, donc c'est aussi grâce au collectif que j'ai pu être important en fin de rencontre. 

"On peut aller au bout"

Nominé pour être meilleure progression de l'année, vous réalisez pour votre première saison titulaire en Pro A, une année de très bonne facture...

Je n'aime pas parler de moi. Je préfère que ce soit mes coéquipiers ou le staff qui parlent de moi en bien si possible. Si le coach continue à me faire confiance, malgré mes hauts et mes bas c'est qu'il considère que je suis un joueur important de l'équipe. Si mes coéquipiers continuent à me donner des ballons dans les dernières minutes d’un match, c'est qu'ils considèrent eux aussi que je réalise une bonne saison. Je pense que cela prouve que ma saison est plutôt bonne, après je suis quelqu'un de très exigeant avec moi-même, donc je pense que je peux faire beaucoup mieux. A l'image de ce soir, je ne me satisfais pas de mon match, ni de ma saison. Si je veux réaliser tous mes objectifs et prétendre à tout ce que je dis dans les médias, c'est à dire jouer en NBA, je dois faire beaucoup mieux. C'est à moi de donner plus et de rendre toute la confiance que l'on me donne. 

Nanterre a déjà gagné deux titres cette saison (Coupe de France, et Fiba Europe Cup). Les play-offs 2017 approchent, Nanterre peut -il réaliser le triplé et finir champion de France ? 

Nous sommes confiants. Je pense que ça s'est vu ce soir. On ne doute pas et en plus, on ne lâche rien. Après nos deux titres, nous aurions pu faire preuve de suffisance, même pas, on a continué à enchainer les matchs et les victoires et je pense que c'est de bonne augure pour les playoffs. Je pense que nous avons une équipe très compétitive, avec beaucoup d'ambition. On termine dans le top 3 de la Pro A, ça prouve que nous avons les moyens d'aller loin, on peut aller au bout, j'y crois. Après, ça ne sera pas facile non plus, on va devoir élever notre niveau de jeu. Le fait de terminer troisième nous permet d'éviter Monaco avant la finale, mais si tu veux être champion, tu dois être capable de battre tout le monde. On a battu Monaco cette saison, et au match aller, on avait, malgré un mauvais début de rencontre, réussi à les inquiéter. Mais il n'y a pas qu'eux, toutes les équipes seront redoutables. 

'Je souhaite faire mon trou en NBA"

Puis il sera l'heure de penser à la NBA et à la Draft.. 

Oui, c'est mon objectif aussi, j'essaie de pas trop y penser pour pas me déconcentrer. Au fur et à mesure que les mois passent et que la date approche, inconsciemment tu y penses. C'est un objectif clair, et j'ai envie d'y aller, même si je sais que ça ne sera pas facile. Mon envie principale est d'être drafté, si je peux l'être au premier tour alors, c'est encore mieux. Même si je réalise une bonne saison, je pense que ça va surtout se jouer lors des workouts avec les franchises NBA intéressées. A moi de bien finir la saison, à moi de tout faire pour aider Nanterre à gagner, puis de bien travailler cet été pour réussir à entreprendre tout ce que je souhaite réaliser. 

Sur quel poste, souhaitez-vous, vous installer en NBA ?

Je pense que je peux aider sur les deux postes (4 et 5). Comme je le dis très souvent, maintenant on se tourne de plus en plus faire un jeu small-ball en NBA. Il y a de moins en moins de joueurs qui restent dans la raquette, moins en moins de joueurs très grands et peu mobiles. Il faut donc savoir s'écarter, shooter à mi et à longue distance. C'est un avantage pour moi qui ne suit pas très grand, mais assez mobile. Je vais donc devoir travailler sur mon tir, mon drible, ma faculté à attaquer le panier etc... C'est un palier que je dois franchir pour aller en NBA, mais surtout y rester. Car s'y rendre c'est quelque chose mais y rester et jouer c'est autre chose, et moi je souhaite y faire mon trou. Je pense que le travail que j'effectue au quotidien finira par payer. 

Ce soir à Pau, grosse ambiance, Pau justement c'est la ville du premier stage de l'équipe de France de Basket pour préparer l'EuroBasket. Tu fais partie de la pré-sélection des 37 joueurs. Participer au championnat d'Europe cet été est-il un objectif pour toi ? 

Je suis très heureux de faire partie de la liste. Je vais tout faire pour tenter le coup, et avec l'absence de Rudy (Gobert), il y a peut-être une carte à jouer. Après le sélectionneur fera ses choix et je serais obligé de les accepter. J'ai envie d'y aller, je vais me donner à fond et tout faire pour être pris. Jouer en équipe de France, fait partie de mes objectifs. 

Propos recueillis par Anthony Ottou, à Pau

15 mai 2017 à 20:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées