PRO A


ITW PAPE-PHILIPPE AMAGOU, AUTOPSIE D'UNE SAISON RATÉE

Pape Philippe Amagou fait le bilan de la saison
Crédit photo : Sébastien Grasset

Capitaine d'un MSB absent des playoffs pour la première fois depuis 21 ans. Pape-Philippe Amagou fait le bilan de la saison et se projette sur l'avenir.

Alors que les playoffs de Pro A ont commencé lundi soir, les joueurs du Mans sont en vacances. Une première depuis 21 ans. Parmi eux, Pape-Philippe Amagou. Véritable âme de l'équipe, l'arrière fait le point sur cette saison très compliquée.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Que du négatif. Quand on joue dans un club comme Le Mans, que l'on est ambitieux et que l'on manque la qualification en playoffs, c'est difficile de trouver du positif.

Et à titre individuel ?

Ça n'a pas été une saison facile. En tant que capitaine, j'ai eu beaucoup de boulot. Être un capitaine, ce n'est pas seulement être là dans les bons moments, il faut savoir prendre ses responsabilités. Il a fallu organiser des réunions, créer la motivation quand les choses tournaient mal. C'était différent de ce que j'ai pu connaître les autres années. Le groupe était moins mature, moins autonome.

Comment expliquez-vous cet échec ?

On a manqué de constance. Quelques fois on a montré un beau visage, mais on a surtout connu beaucoup de bas. Sur un même match, ils nous arrivaient de passer par ces deux stades. On a manqué de concentration. La mayonnaise n'a pas prise.

Vous êtes tout de même parvenus en finale de Coupe de France. Mais vous l'avez perdu. Aurait-elle pu tout sauver ?

Oui. Malgré une mauvaise saison, on a eu l'opportunité de gagner un titre. Des fois des équipes n'ont pas cette chance en jouant bien. Avoir la chance de permettre à son club de gagner un titre, ce n'est pas anodin. C'est pour cela que l'on joue. Ca a donc été une énorme déception de perdre en finale, même si on n'a pas à rougir d'une défaite contre une belle équipe de Nanterre.

Alex Ménard a pris la place d'Erman Kunter en cours de saison. Quel a été son apport ?

Alex est au club depuis longtemps, c'était logique de faire appel à lui quand le club traverse une mauvaise passe. Il a apporté de la fraîcheur et un enthousiasme nouveau au groupe. Il a aussi changé tous les systèmes. Sa tâche était d'autant moins facile qu'il est arrivé à un moment où on affrontait quatre grosses équipes. Il a fait du mieux qu'il pouvait.

Concernant cet été, vous n'êtes pas dans la sélection ivoirienne pour l'AfroBasket, pourquoi ?

Ma dernière sélection ne s'est pas très bien passée. Ma carrière internationale est simplement mise entre parenthèses. Je n'ai jamais fermé la porte, mais je n'ai pas eu d'appels de la fédération. Le sélectionneur a fait ses choix, je ne suis pas dans le groupe élargi qui préparera l'évènement. C'est regrettable, mais c'est comme ça.

De quoi sera fait votre avenir ?

J'ai encore un an de contrat avec le club, je suis lié au club. Après dans le basket, on ne sait jamais comment ça se passe. Au niveau du club, je pense les dirigeants capables de tirer les enseignements de cette saison pour rebondir et repartir d'un bon pied. Je fais confiance aux dirigeants pour assurer un recrutement qui permettra au MSB de retrouver son niveau et de jouer les playoffs.

23 mai 2017 à 14:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique