PRO A


ITW ROMEO TRAVIS : "JE VEUX RETOURNER EN FINALE"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Précieux avec Strasbourg la saison dernière, finaliste malheureux du championnat, il a rejoint la Sarthe cet été. Au Mans, où il a remporté la Coupe de France 2016, l'intérieur veut à nouveau briller.

Trois matchs, trois victoires. Une défense dure et la deuxième meilleure évaluation collective du championnat (97,7). Seule équipe encore invaincue, le MSB se déplace ce soir au Rhénus pour un choc qui promet contre la SIG. Et Strasbourg - Le Mans, c'est un peu le Romeotico, puisque Romeo Travis (1,98m, 33 ans) a découvert la LNB en tant que pigiste médical en Alsace, en 2015, avant de rejoindre Le Mans en cours d'exercice. De retour à Strasbourg la saison dernière, il s'est à nouveau engagé cet été au Mans ! Alors qui d'autre mieux que lui pour nous parler de cette rencontre et du bon début de saison de l'équipe d'Eric Bartécheky ? Cadre manceau (10,3 points et 7 rebonds pour 12,3 d'évaluation), il aura sans doute à coeur de briller dans cette salle qu'il connaît si bien.

BeBasket : Le Mans a commencé la saison avec sept nouveaux joueurs et un nouveau coach. Pourtant, on a parfois l'impression que vous jouez comme si vous vous connaissiez depuis des mois. Comment avez-vous construit si vite ce collectif ?

Romeo Travis : On a beaucoup de vétérans dans l'équipe. Et en tant que vétérans, on sait comment jouer en équipe et bien partager le ballon. Dans une équipe avec de l'expérience comme nous, c'est plus facile de vite trouver la bonne alchimie. Pour moi, c'est très important de faire partie d'une équipe généreuse. Ce n'est pas parce que tu as la balle en mains que tu dois tout de suite shooter. C'est d'ailleurs le mot d'ordre du coach.

En parlant du coach, quel rôle Eric Bartécheky a-t-il joué dans ton retour au Mans ? 

Il m'a appelé plusieurs fois cet été, lorsque j'étais aux États-Unis, pour me recruter. Et c'est très important d'être dans une équipe où le coach te veux. J'ai connu des clubs où c'est le manageur ou le directeur général qui te choisi, mais le coach ne t'aime pas. Et là, la saison devient très difficile pour toi. Coach Eric est un excellent entraîneur et je suis heureux d'être ici avec lui.

La SIG n'as pas formulé d'offre à la fin de la saison dernière. Était-ce une déception de ne pas continuer avec Strasbourg ?

J'étais très déçu de ne pas avoir d'offre. J'ai juste reçu un appel de mon agent m'informant qu'ils signaient Louis Labeyrie et qu'ils ne souhaitaient pas me reconduire. J'aurais juste aimé avoir un coup de fil de la part du coach ou de la direction pour me l'expliquer. Là, je l'ai compris en lisant les journaux.

itw-romeo-travis----je-veux-retourner-en-finale-1507500146.jpegRomeo Travis la saison passée sous les couleurs de Strasbourg (Photo : Sébastien Grasset)

Comment as-tu vécu cette fin de saison et cette défaite en finale face à Chalon ?

Je n'ai pas du tout aimé la manière dont j'ai joué dans le dernier match (2 points à 1/7, 3 rebonds, 4 passes décisives et 2 d'évaluation lors du match 5 contre 15,25 d'éval' sur le reste de la série ndlr).  Je l'ai mal vécu. Et j'ai passé tout l'été avec ce sentiment. Je veux retourner en finale pour montrer que je peux mieux jouer. Et pourquoi pas gagner cette saison avec un peu de chance. 

C'est l'objectif de l'équipe ?

En tout cas, c'est mon objectif personnel.  Avec l'équipe, on essaye de gagner un maximum de matchs pour se qualifier en playoffs. Et une fois que vous êtes en playoffs, tout peut arriver. 

Le Mans ne joue pas de coupe d'Europe cette saison. Est-ce un avantage par rapport à vos concurrents ?

Oui, je pense que c'est un avantage, parce que vous pouvez vous concentrer sur l'équipe toute la semaine. Vous avez cinq ou six jours pour vous préparer pour le match, au lieu de jouer deux fois par semaine sans vraiment pouvoir préparer chaque rencontre. L'année dernière, avec Strasbourg, on a commencé notre série de victoires après avoir été éliminé de la Ligue des Champions. Parce que Vincent Collet avait enfin le temps de mettre en place ce qu'il voulait, et nous, nous avions le temps de travailler ce qu'il demandait. On pouvait exprimer tout notre potentiel.

En parlant de Strasbourg, tu retrouves aujourd'hui le Rhénus. Comment te sens-tu ?

Je me sens vraiment bien ! Je suis impatient d'y être. Les fans m'ont montré beaucoup d'amour et de respect lorsque je jouais là bas. C'est un très beau club, avec une belle organisation et un super public, je suis très heureux d'y revenir.

Tu as beaucoup voyagé durant ta carrière (Espagne, Allemagne, Israël, Croatie, Ukraine, Russie, Philippines), mais pour la première fois tu t'apprêtes à passer une troisième saison dans le même pays. Tu te plais en France ?

J'aime beaucoup la France. C'est un pays magnifique, le plus joli où j'ai joué. Et c'est un championnat incertain, où tout le monde peut gagner. Ailleurs en Europe, ce sont toujours les trois ou quatre mêmes qui gagnent. Ici tu as un vrai chance de gagner le titre, peu importe l'équipe dans laquelle tu es.   

09 octobre 2017 à 07:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
18 octobre - 02h00
Cleveland Cavaliers
Boston Celtics
18 octobre - 04h30
Golden State Warriors
Houston Rockets
18 octobre - 04h40
Holon
Monaco
18 octobre - 07h15
Buzzer
18 octobre - 08h15
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez