instagram
PRO A


ITW VASCO EVTIMOV : "SI J'AVAIS SU, JE NE SERAIS PEUT-ÊTRE PAS VENU..."

Arrivé sur le tard à Limoges, Vasco Evtimov semblait être le joueur idéal pour renforcer une raquette limougeaude trop inexpérimentée au poste 5 avec la doublette Ty Walker - Fréjus Zerbo.

Mais, 23 matches de Pro A plus tard, force est de constater que l'expérience est pour l'instant un échec. Le Franco-Bulgare n'a joué que 8 rencontres pour un total famélique de 41 minutes. Mais Opa s'efforce de rester positif et de tirer le meilleur de cette situation. Une philosophie qui pourrait porter ses fruits car l'ancien joueur de l'Asvel a été intégré dans le cinq de départ lors des deux dernières sorties du CSP.

Vasco, comment vas-tu au lendemain de cette défaite « encourageante » (ndlr : entretien réalisé mercredi soir) ?

Oui, c’est vrai, quand ce sont des matchs serrés comme cela, ça se joue sur des petits détails : un rebond, des lancers francs, des balles perdues… À la fin du match, ils ont mieux su gérer que nous. C’est pour cela qu’ils nous ont battus.

Tu as commencé titulaire ce match, ce qui fut une première pour toi cette saison… As-tu été surpris par ce choix du coach ?

Oui. Disons que j’ai quand même été surpris car d’habituden je ne jouais jamais. Et là, 5 minutes avant le match, l’assistant est venu me voir et m’a annoncé que j’allais commencer dans le 5 de départ. Je l’ai bien pris, comme un match normal, car ce n’est pas la première fois de ma carrière que je commence en tant que titulaire.

Ça a dû être en plus une fierté de jouer contre ton frère ?

Oui. Quand j’ai signé ici au début d’année, j’étais vraiment excité par le fait de jouer contre lui. La première fois, à Chalon le 22 décembre, je n’ai pas pu jouer en raison de ma blessure à ma jambe. Hier, j’étais content de faire ce duel contre lui car pour moi, jouer contre Ilian, c’est vraiment spécial.

Tu n’as joué que 8 minutes sur ce match, tu t’attendais à jouer si peu cette saison ?

Non. Tu sais, quand j’ai signé, je m’attendais à jouer au moins 15 minutes par match. Si j’avais su que mon temps de jeu serait si réduit que ça  je ne serais peut-être pas venu (rires).

Que penses-tu du club, de ses supporters ?

Je ne l’oublierai jamais dans ma carrière. Un club comme Limoges est vraiment spécial, les gens ici sont vraiment dans le basket, c’est comme dans leur sang. À chaque rencontre à domicile la salle est pleine, tu vois les gens debout, ça te donne envie de jouer dur et de mouiller le maillot pour l’équipe de Limoges. C’est un club avec beaucoup d’histoire et à mon avis le meilleur club en France, au niveau du passé notamment. Tu vois, quand je prendrais ma retraite, je serai très fier d’avoir porté le maillot du CSP.

Pour terminer, tu as un mot pour les supporters ?

On a les meilleurs supporters en France, qu’ils continuent de nous supporter même dans les bons et mauvais moments. Nous, les joueurs, on leur promet de se battre à chaque rencontre, de donner le maximum, et merci pour leur soutien.

Posté par Cédric Jary

16 mars 2013 à 13:29
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges