instagram
PRO A


ITW YANNICK BOKOLO : "C'EST DIFFICILE, MAIS JE DOIS FAIRE AVEC"

Yannick Bokolo C'est difficile, mais je dois faire avec
Crédit photo : David Bernardeau

Sortie sur blessure samedi à Nanterre (défaite 82-46 pour Pau-Lacq-Orthez), Yannick Bokolo a obtenu un rendez-vous cet après-midi chez un médecin afin d'analyser la gravité de sa blessure.

Sortie sur blessure samedi à Nanterre (défaite 82-46 pour Pau-Lacq-Orthez), Yannick Bokolo a obtenu un rendez-vous cet après-midi chez un médecin afin d'analyser la gravité de sa blessure. Il passera une IRM cette semaine, et se montre plutôt serein.

Comment vous sentez-vous ?

Je ne suis pas forcément inquiet. On verra bien. Il ne faut pas que je me fie à la sensation de la douleur. Une fois, je n'avais pas mal, et après l'IRM, j'avais une déchirure. Là, c'est le genou. Je peux appuyer dessus, mais je ne peux pas tendre ma jambe. Je ne pense pas que ce soient les ligaments croisés. Mais je ne suis pas médecin, ni une IRM (sourire).

Que s'est-il passé sur le coup ?

J'ai glissé. J'ai perdu mes appuis. Je n'ai pas entendu craquer. J'ai déjà eu ce genre de blessure, où je glisse et je tombe dans le mauvais sens. Ça m'est arrivé aux deux genoux. Ensuite, tout le monde pense que c'est les croisés. Je ne sais pas du tout quel effet cela fait d'avoir cette blessure. Une entorse par contre, je sais. J'ai les mêmes sensations, à un degré moindre de ce que j'ai eu. C'était avec Gravelines-Dunkerque contre Pau d'ailleurs.

Tout le monde a eu peur samedi soir...

Sur le coup, je ne suis pas content du tout. Je me tiens le genou. Puis finalement, je ne me sens pas inquiet, dans le sens où je n'ai pas pensé aux croisés.

On vous sent rassuré, tout de même.

Oui et non. Dès le départ, je n'étais pas inquiet plus que ça. C'est une blessure qui arrive au mauvais moment, comme toujours. Ce n'est pas dû à la fatigue, d'autant que je reprenais le rythme de la compétition. C'est difficile, mais je dois faire avec. Je me sens bien, mais il y aura la vérité de l'IRM cette semaine.

Que souhaitez-vous ?

Que mon genou cicatrise bien. Comme je le disais à mes coéquipiers, on est acteur de notre propre jeu. Ce sera d'autant plus beau pour nous de se sortir de cette impasse. Pour l'avoir vécu avec Gravelines-Dunkerque, où on ne pensait même pas rester en Pro A... Mais quand on remonte la pente, c'est valorisant. J'espère qu'ils réussiront. Je n'ai pas de doute là-dessus.

17 novembre 2014 à 16:28
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THIBAUT PAQUIT
Thibaut Paquit
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges