PRO A


J.D. JACKSON : "UN AVERTISSEMENT SANS FRAIS"

Crédit photo : Sébastien Grasset

L'ASVEL a failli lâcher un nouveau match à domicile, ce vendredi soir, face à Orléans. La Green Team était menée de trois points à 1'30 de la fin.

Après avoir perdu ses trois derniers matchs à domicile face à Nanterre, l'Élan Béarnais puis Chalon, l'Asvel a failli en lâcher un quatrième, ce vendredi soir. Cette fois face à une équipe plus mal-classée, Orléans. À 1'30 de la fin, la Green Team comptait même trois points de retard (75-78). Il a alors fallu monter en pression pour inverser la tendance et l'emporter au final 82-78.

"Il y a pas mal de soulagement, c’est vrai, parce que la fin de match était assez incroyable… Entre la gamelle sur le tir d’Antoine Eito, les paniers énormes de Walter (Hodge) pour aller chercher des points et le sang-froid qu’il a fallu sur la ligne des lancers-francs… C’est un avertissement sans frais, et peut-être un mal pour un bien. On ne va pas bouder la victoire car en face, on ne peut pas dire qu’Orléans ait mal joué, loin de là, mettre cinquante points en deuxième mi-temps, c’est quelque chose !", analysait J.D. Jackson après coup en conférence de presse.

Walter Hodge a rendu une très bon copie avec 20 points, 3 rebonds et 3 passes décisives pour 21 d'évaluation en 28 minutes. Dans le dernière minute, il a notamment inscrit quatre points consécutifs qui ont permis à son équipe de passer en tête (79-78). Ensuite, Nikolas Dragovic et DeMarcus Nelson ont assuré la victoire aux lancers-francs.

"On a toujours le même problème, on doit vraiment apprendre à gagner des matchs de vingt points… Mais il y a toujours un moment où l’on ne marque plus rien et où l’on ne fait plus de stops en même temps. Malgré cela, je trouve que l’on a plutôt bien joué ce soir, on a su rester solide jusqu’au bout pour aller chercher la victoire."

Orléans, qui n'a plus gagné depuis sept matchs et qui est pour le moment avant-dernier a de quoi être frustré. Avec huit joueurs valides sur le parquet mais avec seulement cinq minutes de temps de jeu pour Kévin Dinal et trois pour Luc Loubaki, l'OLB n'est pas passé loin du coup parfait. Thomas Drouot était profondément frustré.

"Je suis très fier de mon équipe, mais vraiment hyper frustré. On n’a pas su assez garder le contrôle sur la fin, ça nous coûte très cher. Et pour gagner ici, il faut faire zéro erreur… Il nous manque deux « stops » sur Walter Hodge qui met deux très gros paniers sur la fin. Mais je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs car je n’oublie pas que l’on a joué à six contre l’effectif surdimensionné de l’ASVEL."

Samedi prochain, Orléans aura un match décisif face à Nancy dans son Palais des Sports tandis que l'Asvel se rendra au Mans, dans une salle bien connue de J.D. Jackson.

18 mars 2017 à 10:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
20 aout - 07h15
Pro A, au cœur des finales
20 aout - 20h20
France
Italie
21 aout - 05h30
France
Belgique
21 aout - 07h15
Equipe de France, l'héritage
22 aout - 21h00
France
Italie