PRO A


JO AKA : "LE HAVRE CHERCHE À BRISER MA CARRIÈRE"

Affaire STB  Jonathan Aka, le joueur riposte
Crédit photo : Romain Talent

Il y a quelques jours le président du STB Le Havre Thierry Picard avait évoqué dans les colonnes du Paris-Normandie le cas de son joueur Jonathan Aka (2,05 m, 28 ans), signé en début d'été 2014 mais qui n'a jamais porté la tunique havraise.

Il y a quelques jours le président du STB Le Havre Thierry Picard avait évoqué dans les colonnes du Paris-Normandie le cas de son joueur Jonathan Aka (2,05 m, 28 ans), signé en début d'été 2014 mais qui n'a jamais porté la tunique havraise. En cause, une bataille d'origine médicale et maintenant juridique empêchant le joueur d'exercer son métier. D'un côté, le médecin du club havrais qui a établi une contre-indication à la pratique du basketball professionnel et de l'autre la médecine du travail qui a déclaré le pivot apte à la pratique du sport. Au centre, l'expérimenté intérieur qui a décidé de faire valoir ses droits en emmenant sur le terrain judiciaire son employeur.

Dans un entretien fleuve accordé à Paris Normandie, le Parisien assure que son genou va bien.

« Le STB a produit un document stipulant que j’avais un déficit de 44% sur mon genou et la Ligue a confirmé la contre-indication. Pourtant, le même jour, j’ai passé des tests à Clairefontaine avec le médecin de l’équipe de France de football qui, lui, m’a déclaré apte (18% de déficit au lieu des 44 % annoncés par le médecin du club). J’ai passé d’autres examens à l’Insep, à la demande d’un professeur de la Pitié-Salpétrière, pour le même résultat qu’à Clairefontaine (18% de déficit). Ce professeur spécialiste de la pathologie du sportif m’a donc déclaré apte. J’ai alors envoyé un courrier à la Ligue et au club pour leur faire part de ces éléments, puis je suis retourné au Havre (le 29 septembre, NDLR). »

Ce bourlingueur qui a connu huit clubs dans sa carrière à 28 ans (Pau-Orthez, Dijon, Boulazac, Vichy, Poitiers, Paris-Levallois, Denain) explique pourquoi il a porté l'affaire aux prud'hommes.

« Le club m’a envoyé un courrier me demandant de partir. Je me suis donc exécuté mais, pour moi, ce n’est ni plus ni moins qu’une rupture de contrat puisque je suis apte. Il n’y a pas eu accord car le club a donné une version erronée des faits. Il a par exemple été expliqué que je ne me m’étais jamais entraîné avec l’équipe. Mais c’est faux. Je me suis entraîné une fois avec le groupe (le 26 août) et les exercices que j’ai effectués avec William (le kiné du club), qui fait partie du staff, s’apparentaient à des entraînements. Par ailleurs, j’étais présent tous les jours à la salle (jusqu’au 16 décembre). Je me suis battu pour prouver que je n’avais aucun problème physique parce que le basket est mon gagne-pain, mais aussi parce que je n’accepte pas qu’on me traite comme du bétail. J’ai ouvert ma gueule et j’en subis malheureusement les conséquences. Le club cherche à briser ma carrière et Thierry Picard s’acharne sur moi par l’intermédiaire de la presse. Il était donc nécessaire que je réponde à toutes ces attaques publiques. »

 

 

30 janvier 2015 à 09:21
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN GUILLOT
Barbu et tatoué, BeBasket a aussi son "Birdman". Spécialiste du tir à 3 points avec la planche.
Benjamin Guillot
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
16 mai
Antibes
79
-
71
Gravelines-Dunkerque
Châlons-Reims
75
-
77
Lyon-Villeurbanne
Chalon-sur-Saône
97
-
94
Le Mans
Cholet
43
-
84
Le Portel
Dijon
85
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
81
-
101
Orléans
Nancy
96
-
91
Hyères-Toulon
Nanterre
90
-
81
Paris-Levallois
Strasbourg
85
-
92
Monaco
Autres journées