instagram
PRO A


JONATHAN JEANNE, UN SAVANT MÉLANGE DE GOBERT ET AJINÇA

Jonathan Jeanne, un mélange de Gobert et Ajinça
Crédit photo : Sébastien Grasset

Sorti du Centre Fédéral cet été pour rejoindre Le Mans, Jonathan Jeanne, jeune intérieur français de 2,15 m, découvre le monde professionnel.

 

Il est loin le temps où les amateurs du basketball français se plaignaient de l'absence chronique de grands gabarits dans le basketball français. Les générations passent et les joueurs de 2,10 m ou plus intègrent les divisions professionnelles françaises avant de s'extirper, parfois, à l'étranger.

C'est le cas de Jonathan Jeanne. Après trois ans passés au Centre Fédéral, cet intérieur de 2,15 m a intégré l'équipe du Mans Sarthe Basket cet été. Le MSB, un club avec qui il avait signé une convention avant d'entrer à l'INSEP alors qu'il était encore en Guadeloupe où le club sarthois venait régulièrement lui rendre visite. "C'est une question de bonnes relations", dit-il pour expliquer son choix d'y avoir prolongé jusqu'en 2018.

Un programme spécial avec Youssoupha Fall

Au Mans, Jonathan s'entraîne toute la semaine avec l'effectif professionnel en plus de participer à deux séances avec les Espoirs par semaine. Au quotidien, il côtoie ainsi Erman Kunter, entraîneur qui a lancé de nombreux jeunes à Cholet. "Si tu lui montres que tu travailles tous les jours à 100%, c'est sur que tu auras ta chance. Elle ne viendra pas de suite peut-être, mais c'est sur que tu l'auras cette chance un jour. Il faut juste être à l'écoute à chaque entraînement, apprendre les systèmes, les placements défensifs. Mais c'est vrai que c'est un coach qui ne va pas hésiter à lancer un jeune si il est productif."

Le jeune homme partage un programme d'entraînement quotidien avec le pivot sénégalais Youssoupha Fall (2,21 m, 20 ans), membre du cinq idéal de la saison Espoirs 2014/15. "Le MSB a mis un plan de travail en place avec de la nutrition, de la musculation et on s'entraîne individuellement avec des coachs."

Avec Jeanne, Le Mans possède un troisième jeune joueur de très grande taille après Petr Cornelie, déjà à 100% avec les pros, et donc Fall. "Je pense que Youssoupha cette année aura plus de chances de jouer et d'opportunités en Pro A que moi. Ca fait déjà trois ans qu'il est au Mans donc il est plus adapté au club." Mais Jonathan garde espoir de mettre un pied sur les parquets de Pro A dès la saison 2015/16. "Mon objectif, c'est de gratter quelques minutes. Mais il y a du monde sur mon poste de jeu, même des jeunes. Au début c'est dur, mais il va falloir s'accrocher."

En Nationale 1 avec le CFBB, Jonathan a aussi du s'accrocher. Au point de finir sur une bonne saison (9,6 points, 5,2 rebonds et 1,4 contre pour 10,6 d'évaluation en 24 minutes) avec une deuxième partie de saison impressionnante. "C'était une question de confiance. Il a fallu que je prenne mes marques, connaître la Nationale 1, m'y sentir bien. Une fois que c'était parti, c'était parti."

Enfin un grand rôle en équipe de France

Dans la foulée, il a participé à l'EuroBasket U18. Parmi les favorites de la compétition, l'équipe de France s'est faite sortir en quart de finale par le pays hôte de la compétition, la Grèce, pour au final terminer sixième. "C'était une petite déception. On avait une équipe pour aller sur le podium mais on est tombé contre la Grèce. Du coup, avec le public, on a manqué d'expérience." Sur la compétition, Jeanne a eu un rôle bien plus important que ceux qui l'avaient connu par le passé en Bleu, signe de sa bonne progression, mais aussi parce que Killian Tillie s'est blessé au genou. "La blessure de Killian m'a donné beaucoup d'opportunités, j'ai su me montrer, avoir un rôle important." Sur l'Euro, il a ainsi tourné à 8,6 points à 45,8% de réussite aux tirs, 6,7 rebonds et 1,9 contre en 22 minutes avec une pointe à 18 points contre la Serbie et 15 rebonds contre la Grèce.

Au total, il a aussi pris 8 tirs à 3 points. Car Jonathan Jeanne est un intérieur très mobile. Capable de traverser le terrain balle en main, il possède aussi un bon tir extérieur comme il l'a prouvé en NM1 en 2014/15 (17/43 à 3 points soit 39,5% de réussite). Ses qualités rappellent donc celles de deux pivots internationaux. "Les gens me mettent souvent entre Rudy Gobert et Alexis Ajinça. Je prends un peu des deux. Je peux être dissuasif en défense mais de l'autre côté prendre des tirs extérieurs, driver. J'aimerais être un mélange des deux." 

D'ailleurs, sélectionné au All-Star Game européen U18 le lendemain de la demi-finale de l'EuroBasket 2015 à Lille entre la France et l'Espagne, Jonathan a ainsi pu observer l'énorme impact de Rudy Gobert sur le terrain. "C'est un modèle. Je l'aime bien car il est athlétique, il saute, il contre. Je dois m'en inspirer car il apporte beaucoup. On voit que quand il sort du terrain, on ressent le changement."

A 18 ans, Rudy Gobert n'était que très rarement lancé en Pro A. Et à 21 ans, qu'il a franchi le pas pour aller en NBA. Un parcours que voudrait aussi prendre Jonathan. "La NBA, j'espère l'atteindre d'ici trois, quatre ans. Il va falloir me donner tous les moyens pour y arriver, surtout niveau musculation. Sur trois ans, je dois passer les 100 kilos.

Car une chose est certaine, ce n'est qu'avec beaucoup de travail que Jonathan Jeanne pourra atteindre son objectif.

27 septembre 2015 à 17:45
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne