instagram
PRO A


JOUEUR DU MOIS DE MARS : GREER, PIÉTRUS OU WATKINS ?

Joueur du mois de mars : Greer, Piétrus ou Watkins
Crédit photo : David Billy

Une fois n'est pas coutume, ce sont trois intérieurs qui s'affronteront pour être élu joueur du mois.

En l'occurence, le trophée de mars reviendra à l'un de ces trois trentenaires, leaders d'équipes en pleine lutte pour les playoffs : Ricardo Greer (Le Havre), Florent Piétrus (Nancy) ou Darryl Watkins (Châlons-Reims).

À tout seigneur, tout honneur, commençons par Ricardo Greer. Non seulement cette légende ("vivante") du championnat de France est un habitué des distinctions personnelles (entre autres MVP de la finale 2005, MVP étranger en 2010, cinq fois All-Star), mais le papy dominicain continue de faire de la résistance. Et comment ! L'ailier-fort qui aura 37 ans en août prochain réalise une saison formidable avec le STB Le Havre. Tant individuellement avec (près de) 14 points, 8 rebonds et 17 d'évaluation en 32 minutes, des chiffres légèrement au-dessus de ses moyennes en carrière en Pro A (12e saison). Que collectivement puisque la suprenante formation haut-normande, dont il est le chef de file naturel, est potentiellement qualifiée pour les playoffs. D'ailleurs, si les hommes d'Éric Bartéchéky sont actuellement cinquièmes au classement (15v-12d), c'est en grande partie grâce au mois de mars. Une période durant laquelle le natif du Bronx a été l'homme à tout faire et a permis au pensionnaire des Docks Océane d'aligner quatre succès en autant de journées. S'il n'a pas été spécialement en verve lors de la grosse victoire à Nanterre en début de mois, Ricardo Greer a été brillant par la suite, réservant notamment ses meilleures prestations à son public. Un presque triple-double - il manquait une passe seulement !! - lors de la 24e journée contre Orléans (28 d'évaluation), ce qui lui a d'ailleurs valu de recevoir nos honneurs. Puis un tout aussi impressionnant 20-7-7 (pour une évaluation de... 27, logique) dans la large victoire face à Dijon à l'occasion de la 26e journée il y a dix jours. Des stats révélatrices de son emprise sur le jeu et la raquette du STB, où il forme un tandem détonnant avec Shawn King, qui fut nommé pour sa part en janvier.

Les stats de Ricardo Greer en mars : 15,3 points à 49% aux tirs et 82% aux lancers francs, 7,5 rebonds (dont 2,3 offensifs), 5,8 passes décisives, 1,8 interception et 3,8 balles perdues pour 20 d'évaluation en 34 minutes.

 

Lui aussi aura laissé une belle empreinte dans le basket français. Ou plutôt devrait-on dire laissera, tant Florent Piétrus trouve à Nancy une seconde jeunesse. Dans l'interview fleuve accordée il y a deux semaines à LNB.fr, Vincent Collet disait : "Flo est beaucoup plus fort encore que l’an passé et fait, à 34 ans, une saison à un niveau global qu’il a rarement atteint !". Effectivement, après une année d'acclimatation au SLUC, l'intérieur des Bleus réalise de loin sa meilleure saison en Pro A - c'est sa quatrième - avec 10,7 points et 16 d'évaluation (devant les 10,5 et 13,5 de l'exercice 2002/03). En mars, hormis un petit match à Boulogne (2 d'évaluation), le Tricolore a livré trois grosses prestations. Tout d'abord, il est lui aussi passé proche d'un triple-double contre Rouen lors de la 23e journée, avec un étonnant total de 11 passes décisives - son record en carrière étant alors de 6 (contre Limoges en 2004). Deux semaines plus tard, malgré ses 19 d'évaluation, il se montra impuissant face à Châlons-Reims. Et enfin, il étouffa Chalon pour le compte de la 26e journée, avec un nouveau match à 9 rebonds (dont 5 offensifs) et surtout à 20 points, pour la troisième fois cette saison. Catalogué presque exclusivement défenseur, Flo Piétrus confirme qu'il sait également être extrêmement redoutable de l'autre côté du parquet, que ce soit à la création ou à la finition. Dans le sillage de son international français, le SLUC n'a concédé qu'une seule défaite en mars, consolidant ainsi son spot provisoire dans le Top 8.

Les stats de Florent Piétrus en mars : 11 points à 74% aux tirs et 80% aux lancers francs, 7 rebonds (dont 3,5 offensifs), 3 passes décisives, 1,3 interception et 1,5 balle perdue pour 19 d'évaluation en 32 minutes.

 

Enfin, le troisième intérieur nommé est nettement moins connu du public français mais continue sérieusement à se faire un nom en Pro A. Une des révélations de la saison, au même titre que Mark Payne (nommé en février), Darryl Watkins compose avec son coéquipier le duo majeur de Châlons-Reims. Avec 17 d'évaluation en moyenne (pour 17,6 pour Payne), le poste 5 de 30 ans partage presque tout avec son ailier puisqu'il a été distingué comme lui à 6 reprises comme le MVP d'un match, sur les 14 déjà remportés par le CCRB après 27 journées. Dont deux élections sur le mois de mars, lors des deux victoires à domicile, celle d'un point après prolongation face à Gravelines lors de la 24e journée (20 points, 8 rebonds et 23 d'évaluation), puis celle nettement plus large et aisée face à l'ASVEL il y a une semaine. Auteur de deux double-doubles sur la période - portant son total à sept sur le présent exercice - le champion de Chypre en 2012 et de Bulgarie en 2013 figure actuellement dans le Top 5 à l'évaluation, au rebond, au dunk et au contre. Seul des trois joueurs nommés toujours en double-figure en mars (aux points et à l'évaluation), Darryl Watkins n'a connu qu'une seule défaite en quatre matchs avec le CCRB. C'était à Limoges, où il a dû une nouvelle fois sortir du banc, avant d'être repositionné par Nikola Antic dans le cinq de départ à la place de Gary Florimont. À raison puisque sur le reste du mois, le promu marnais a enchaîné les victoires. Des succès qui lui ont permis de reprendre le wagon des playoffs et, contre toute attente, d'en être toujours un potentiel candidat.

Les stats de Darryl Watkins en mars : 13,8 points à 51% aux tirs et 85% aux lancers francs, 7,8 rebonds (dont 2,5 offensifs), 3 passes décisives, 0,8 interception et 0,8 balle perdue pour 18,8 d'évaluation en 25 minutes.

 

 

Tous les MVP du mois de la saison :

08 avril 2015 à 11:14
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra