instagram
PRO A


KIM ENGLISH : APRÈS NANCY, LA NBA EN LIGNE DE MIRE

Kim English : Après Nancy, la NBA en ligne de mire
Crédit photo : Olivier Fusy

Vaughn Duggins blessé aux adducteurs, le SLUC avait rapidement enrôlé Kim English en tant que pigiste médical pour le remplacer.

Alors qu’il a normalement fait ses adieux au public de Gentilly samedi soir contre Orléans (victoire 73-64, 11 minutes de jeu seulement), il revient sur l’opportunité d’avoir rejoint Nancy et parle de ses envies de NBA, dans un entretien accordé à Thomas Simon dans l’Est Républicain.

Par Corentin Fouchard

Kim English aura tenté de gagner sa place dans le roster des Bulls. En Vain. Signataire d’un contrat pour leur camp d’entrainement début octobre, il a été coupé le 18, dix jours avant la reprise du championnat NBA. Voulant absolument tenter sa chance en NBA dans un premier temps, il s’est donc tourné vers l’Europe alors que les championnats avaient déjà repris.

« Je pense avoir plutôt bien joué avec les Bulls. Mais la NBA, c’est un tel business… Les franchises ont droit à quinze contrats professionnels. Je devais être le quinzième. Mais finalement les dirigeants ont décidé de garder une place libre au cas où un gros joueur viendrait à se blesser… »

Puis, quand le SLUC s’est positionné, son choix de rejoindre un championnat qu’il a découvert la saison dernière avec Roanne, a été rapide : « Lorsque Nancy m’a contacté pour remplacer Vaughn (Duggins), je n’ai pas hésité. De par son caractère très athlétique, le championnat de France est, en Europe, celui qui se rapproche le plus de la NBA. Plus que les championnats espagnol ou italien… »

C’est donc lundi 26 octobre que Kim English arrive à Nancy. « Pour moi, c’était le point de chute idéal ». Le contrat de courte durée (un mois) proposé par le SLUC n’est pas un problème, au contraire, c’est « même d’autant mieux, dans la mesure où je ne souhaite qu’une chose : retourner le plus rapidement possible en NBA. En fait, cette situation me convenait parfaitement. »

English veut se servir de son passage en Lorraine comme tremplin afin de rejoindre à nouveau la ligue nord-américaine, lui qui a déjà disputé 41 matchs avec les Detroit Pistons en 2012/13.

Le match contre Orléans fut le huitième et dernier d’English sous le maillot de Nancy puisque le retour de Duggins devrait intervenir cette semaine. L’ancien joueur de Sienne aura plutôt réalisé une bonne pige en Pro A : 9,3 points, 1,8 rebond, 1,3 passe décisive pour 4,8 d’évaluation en 21 minutes, après quatre matchs. Auteur notamment de 20 points et 14 d’évaluation dans la défaite contre Le Mans, il fut moins à son avantage en Eurocup : 5,5 points, 1,5 rebond, 1 passe pour une évaluation nulle en 17 minutes après quatre sorties. En attendant de le revoir un jour sur les parquets NBA, il souhaite le meilleur au club nancéien : « Ce que j’espère, c’est que Nancy se qualifiera pour le deuxième tour de l’Eurocup et que l’équipe gagnera le titre de champion de France. Je suis certain qu’ils en sont capables… »

24 novembre 2014 à 12:57
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
03 décembre - 18h45
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges