instagram
PRO A


L'ASVEL ARRACHE UN MATCH 5 !

Crédit photo : Sébastien Grasset

Villeurbanne remporte la quatrième manche de la finale de Pro A, 60-59 après une fin de match à suspense. La "Green Team" s'offre un match 5, mardi soir à Strasbourg.

La SIG avait deux balles de match, elle a manqué les deux. Mais si la première défaite des Alsaciens à Villeurbanne jeudi soir ne souffrait d’aucune contestation, celle de samedi soir est bien plus cruelle. Car jusque dans les derniers instants, Strasbourg a eu l’occasion de s’imposer et de remporter enfin son second titre de champion. Rodrigue Beaubois, auteur de 23 points, 5 rebonds et 2 passes décisives, a eu la possession de la gagne, mais n’a pu terminer victorieusement son drive vers le cercle. Lors des quatre dernières finales, les hommes de Vincent Collet n’ont pas réussi à remporter un seul match loin de leurs bases, concédant donc à l’Astroballe une septième défaite consécutive à  l’extérieur depuis 2013.

Mais cette victoire, les Villeurbannais sont allés la chercher avec les dents. Dans un match d’une intensité folle, le collectif de la “Green Team” a répondu présent. Et alors que les dernières possessions donnaient lieu à un combat de tranchés, alors que l’Astroballe retenait son souffle, c’est Casper Ware qui a fait la décision. Discret, le meneur avait jusqu’alors fait tourner la boutique, avec 7 passes décisives. Mais à 45 secondes du terme, il s’est joué de Fofana d’un petit move plein de malice, avant de conclure de près et de donner un premier avantage à son équipe. Après l’égalisation de Beaubois, c’est encore lui qui est allé chercher les lancers francs en attaquant le cercle. Il n’en a mis qu’un, mais c’était donc suffisant pour offrir la victoire aux siens.

Un combat

Strasbourg avait pourtant pris le meilleur départ, avec un récital (11 points) de Beaubois dans le premier quart. Mais après avoir encaissé 22 points après les 10 premières minutes, l’ASVEL a resserré les rangs et concédé deux fois moins de points dans les 10 suivantes. Sur un tir longue distance de Trenton Meacham au buzzer, les locaux ont même pris les commandes à la pause, 35-33. Les deux équipes n’allaient plus se lâcher jusqu’au bout.

Sur le parquet, le combat a fait rage. Diminués par les blessures, les Strasbourgeois Campbell, Lacombe et Howard ont tenu leurs places malgré la douleur. En face, les guerriers se nommaient David Andersen (14 points, 7 rebonds) et Charles Kahudi (12 points, 9 rebonds), qui a répondu au défi physique imposé par Mardy Collins (10 points et 10 rebonds). Déjà limités à 11,6 passes décisives de moyenne sur les trois premiers matches, les SIGmen ont laissé de côté le collectif, terminant avec seulement 7 offrandes, et ont souvent cherché à faire la différence tout seul, à l’image d’un tir complètement forcé par Mardy Colllins à 1’20 du terme.

Incapable de conclure alors qu’elle menait deux manches à zéro, la SIG va devoir à nouveau panser ses plaies physiques et morales avant un match 5 qui s’annonce bouillant, mardi au Rhénus. Elle a laissé passé deux occasions, il lui reste encore une troisième chance de remporter le titre, devant son public. Mais l’ASVEL a prouvé qu’elle avait les moyens de créer l’exploit et de souffler le trophée aux Alsaciens.  

11 juin 2016 à 22:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges