PRO A


L'ASVEL CRÉÉ LA SENSATION À MONACO !

Crédit photo : Sébastien Grasset

Aux commandes pendant l'intégralité de la rencontre, l'ASVEL a ouvert ses playoffs de la meilleure des manières avec une victoire autoritaire sur le parquet de Monaco (72-69). Qu'on se le dise, Lyon-Villeurbanne ne lâchera pas facilement sa couronne !

On ne peut pas forcément parler d'une surprise car l'effectif actuel de l'ASVEL est pratiquement le même que celui qui a conquis le titre de champion de France en juin dernier. Mais tout de même... Déjà vainqueur de la Leaders Cup, présent au Final Four de la Ligue des Champions, Monaco n'avait lâché que quatre rencontres depuis le début de la saison régulière, dont une seule à Gaston Médecin. Alors peu pensaient que le huitième du championnat pouvait faire un coup sur le Rocher.

Mais on le sait, les playoffs marquent le début d'un nouveau championnat, tout est remis à zéro. Déjà surpris par l'ASVEL l'an dernier en demi-finale, Monaco en a (re)fait l'amère expérience. Cueillis à froid  (11-27, 12e minute) par des Villeurbannais au collectif retrouvé (faut-il y voir un lien de cause à effet avec les mises à l'écart de Hodge et Dragovic ?), les hommes de Zvezdan Mitrovic se sont frustrés, ont baissé leur intensité défensive, ont parfois complètement perdu leur basket et, sans un très bon Yakuba Ouattara (20 points à 8/13), n'auraient même pas pu espérer réaliser le hold-up.

Et pourtant, les rebonds...

Au bord du gouffre à sept minutes du buzzer final (53-65), l'AS Monaco a finalement cru trouver son homme providentiel en Dee Bost. Absolument catastrophique au cours des trois premiers quart-temps avec un 0/8 aux tirs et une nervosité néfaste pour son équipe, l'international bulgare a subitement trouvé son rythme et a ramené, à lui tout seul, la Roca Team à hauteur de l'ASVEL (66-66, 37e minute). Cependant, lorsqu'une équipe refait son retard de cette manière, le plus difficile est souvent de passer devant. Cela s'est encore vérifié ce lundi en Principauté. Bien secondé par l'ancien Monégasque DeMarcus Nelson (15 points à 5/14, 4 rebonds et 4 passes décisives), Casper Ware (18 points à 4/9, 4 rebonds et 4 passes décisives) a enfilé son costume de MVP afin de sécuriser la victoire villeurbannaise (69-72, score final).

Par conséquent, les champions de France se retrouvent en position de force, avec l'opportunité de conclure la série dès mercredi à l'Astroballe. Impériale en défense, l'ASVEL n'a pourtant pas livré le match parfait. "On peut encore faire mieux", confiait Charles Kahudi au micro de SFR Sport, ciblant les nombreuses munitions gaspillées, que ce soit aux rebonds (40 à 31 pour Monaco, dont 21 rebonds offensifs à 4 !) ou via des balles perdues (15). Peut-être la meilleure nouvelle du soir pour J.D. Jackson. Non, sa troupe n'était pas en surrégime.

22 mai 2017 à 23:06
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
19h00
Antibes
Cholet
20h00
Gravelines-Dunkerque
Limoges
20h00
Le Mans
Nanterre
20h00
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
20h00
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
16 décembre - 05h30
Berlin
Limoges
16 décembre - 07h30
Real Madrid
Barcelone
16 décembre - 09h15
Moscou
Maccabi Tel-Aviv
16 décembre - 18h30
Limoges
Le Mans
17 décembre - 02h30
Limoges
Le Mans