instagram
PRO A


L'ASVEL MONTRE UN TOUT AUTRE VISAGE

Charles Kahudi ASVEL
Crédit photo : Sébastien Grasset

Largement dominée à Strasbourg lors des deux premières manches, l'ASVEL a parfaitement réagi à domicile ce jeudi en s'imposant nettement (90-69) grâce à une agressivité de tout instant.

Villeurbanne a réussi son pari. Agressifs d’entrée, la “Green Team” a rapidement emballé le match et fait douter Strasbourg, pour finalement étriller la SIG 90-69. Les hommes de J.D. Jackson privent donc les Alsaciens du titre (dès ce jeudi) et offrent au public de l’Astroballe un match 4 qui s’annonce bouillant samedi soir.

Cette victoire, l’ASVEL la doit en grande partie au revenant David Ligthy. A l’image de son équipe, il était complètement passé à travers du premier match. Lors du deuxième acte, il avait fait un peu mieux mais on en attendait bien plus de lui. Jeudi soir, à l’image de son équipe, il a dominé son sujet de bout en bout. Sur un floater tout en toucher, c’est lui qui a permis à l’ASVEL de prendre les commandes du match, 13-12 après 7 minutes de jeu. Tirs de loin, fadeaway : l’Américain semblait ne rien pouvoir manquer. Même sa tentative de dunk contrée par l’arceau n’a pas entamé sa confiance. Le champion - avec Nanterre en 2013 - termine avec 20 points, 3 rebonds et 4 passes décisives.

"J'ai juste essayé d'être agressif, expliquait le héros du match au micro de SFR Sport 2. Les supporters sont venus pour nous, il fallait les récompenser. On a réussi à se hisser jusqu’en finale, il ne faut pas s'arrêter là. Il faut le refaire !"

Mais ce succès, l’ASVEL l’a avant tout construit grâce à sa défense. Les Villeurbannais ont ressorti les barbelés qui ont fait d’eux la meilleure défense de Pro A cette saison. Ces barbelés qu’ils avaient oublié lors des deux premiers matches. En limitant la SIG à 30 points à la mi-temps, ils semblaient avoir fait le plus dur.

L’attaque a naturellement suivie. Casper Ware a encore été saignant (19 points en 20 minutes), Trenton Meacham a retrouvé de la confiance (13 points à 5/6), et Nicolas Lang a mis ses tirs. Largement suffisant pour compenser le match sans de Charles Kahudi (0 d’évaluation). Porté par une très bonne paire Taylor-Beaubois (respectivement 16 et 14 points) Strasbourg est certes revenu à 8 points dans le troisième quart, mais c’était pour mieux exploser ensuite.

"Ils ont mieux joué que nous, constatait Rodrigue Beaubois, lucide devant les caméras de SFR Sport 2. On savait qu'ils allaient en vouloir, et ils nous ont dominé du début à la fin en terme d'agressivité. On doit montrer notre vrai visage samedi. "

Pour cela, la SIG devra retrouver son collectif, souvent étincelant cette saison, complètement éteint jeudi soir (11 passes décisives, 12 balles perdues). Les Alsaciens ont aussi joué de malchance, avec la blessure de leur général Louis Campbell juste avant la pause, puis celle de Paul Lacombe en fin de match. Des blessés et une rouste : les Strasbourgeois sont en position délicate avant le match 4 et vont devoir se révolter. Après tout ils restent à 40 minutes du titre de champion qui les fuit depuis quatre ans.

Quel réveil de David Lighty ! (photo : Sébastien Grasset)

09 juin 2016 à 22:24
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
08 décembre - 04h30
Los Angeles Clippers
Golden State Warriors
NBA
08 décembre - 09h30
Houston Rockets
Los Angeles Lakers
LIGUE DES CHAMPIONS
08 décembre - 10h45
Strasbourg
Utenas
NBA
08 décembre - 11h00
Los Angeles Clippers
Golden State Warriors
NBA
08 décembre - 12h45
NBA Extra