PRO A


L'ELAN BÉARNAIS PREND LE MEILLEUR SUR L'ASVEL

Elio Okobo Elan Béarnais
Crédit photo : Guillaume Poumarede

AL'ASVEL n'a rien pu faire ce dimanche soir sur le parquet du Palais des Sports de Pau (94-82) face à des Béarnais très en forme.

Malgré un effectif supérieur sur le papier aux Béarnais, Lyon-Villeurbanne n'a rien pu faire. La faute à une équipe de Pau-Lacq-Orthez qui semble irrésistible dès qu'elle pousse la porte de son Palais des Sports. Comment les coéquipiers d'Alain Koffi (12 points), si décevants lundi dernier au Sportica, ont pu mettre aussi facilement Charles Kahudi et sa bande sous sourdine dans ce choc de la sixième journée de Pro A ?

Comme face au HTV et Nanterre 92, l'Elan a livré un récital offensif. 117 d'évaluation collective, un plaisir de partager le ballon (21 passes décisives pour 9 balles perdues) et une adresse infernale (59% de réussite aux tirs) ont été les facteurs importants de cette très jolie victoire.

Pau n’a jamais douté dans cette rencontre. Concentrés et efficaces en défense, les hommes de Serge Crevecoeur ont été supérieurs à leurs adversaires du jour dans tous les compartiments du jeu et notamment en deuxième mi-temps. Après un bon premier quart-temps où les deux équipes se sont rendues coup pour coup, l’Elan Béarnais a su accélérer au milieu du deuxième acte et rejoindre les vestiaires avec 7 points d’avance (50-43). On pensait alors que l'EBPLO n'avait pas su profiter d'une adresse hors normes avec seulement un avantage de +7.

Le retour surprise de Vitalis Chikoko 

Agressé, Lyon-Villeurbanne va pourtant subir en début de troisième quart-temps et voir son hôte du jour créer un écart grâce à une défense très haute. L’ASVEL est KO. A.J. Slaughter (17 points 4/7 à 3-points) a tout tenté pour ramener son équipe (84-72 à la 35e), mais Pau et l’expérimenté Alain Koffi ont gardé la tête froide pour s'imposer avec la manière (94-82).

Six mois que Vitalis Chikoko n'avait pas porté le maillot de l'Elan Béarnais. Blessé l'an dernier face à Antibes, le pivot zimbabwéen a soigné son retour. Didier Gadou nous confiait il y a quelques semaines que le club avait fait le forcing pour le conserver. Ciblé par de nombreuses équipes de Pro A, Chikoko a eu pour son premier match un impact énorme. Malgré un léger surpoids, il n'a rien perdu de son talent offensif. Avec 17 points à 8/8 aux tirs et 4 rebonds en 17 minutes, il a montré qu'il pouvait être un élément moteur de son équipe. Ses coéquipiers n'ont pas cessé de le chercher, il a répondu présent lui aussi.  Son retour est une très bonne nouvelle pour les fans palois et avant tout pour les amoureux de basket. Malheureusement, l'aventure béarnaise de Khalid Boukichou s'achève. Il aura été à la hauteur. Il est certain qu'il trouvera un club à la hauteur de son talent. 

Serge Crevecoeur réussi son pari Anderson             

Durant toute la semaine, Serge Crevecoeur s'est posé la question de savoir comment il pouvait relancer Kyan Anderson, pas à son aise depuis son arrivée dans le Béarn. Le technicien belge et son staff ont décidé de le lancer dans le cinq majeur. Malgré ses 3 premiers tirs ratés, le meneur américain a livré son plus beau match de la saison. Très rapide sur son premier pas, Anderson a aussi montré qu'il pouvait être adroit à longue distance (4/7 à 3-points) malgré un déficit dans cet exercice depuis le début de la saison. En plus de se montrer important dans le scoring, Anderson n'a pas oublié de bien faire jouer son équipe. Il termine la rencontre avec 14 points et 6 passes décisives. 

Passé à côté de sa deuxième mi-temps à Gravelines, Elie Okobo a régalé durant les 20 premières minutes du match. Le jeune meneur palois a posé de gros problèmes à une défense lyonnaise incapable de le stopper. Auteur d’une grosse claquette dunk, le nouvel international français a rejoint les vestiaires avec 13 points à 6/7 aux tirs. Plus timide ensuite, il a une nouvelle fois montré que dans son palais, il arrive à se sublimer. Face à son ami et coéquipiers en équipe de France Amine Noua, Okobo a brillé. Il est aujourd'hui un cadre de cette équipe.

 Chris Dowe répond présent 

A l’image d’Anderson, Chris Dowe a lui aussi profité de la venue du grand ASVEL pour signer sa plus belle performance sous le maillot vert et blanc. Avec 23 points et 4 rebonds, Dowe a été l’homme le plus en vue ce dimanche soir. On craignait de le voir souffrir face à la puissance de Charles Kahudi et David Lighty, mais c’est l’ancien joueur du HTV (5/6 à 3-points) qui a fait vivre une soirée difficile aux deux postes 3 rhodaniens.

Sans doute fatigué à cause de l'accumulation des rencontres, l'ASVEM a semblé marquer le pas à Pau. Kahudi et Lighty ont trop souvent cherché à poster leurs adveraires. Il a manqué un peu d'alternance dans le jeu des hommes de John Jackson. Seuls Slaughter et John Roberson (16 points à 6/9) ont su se montrer au niveau de la rencontre.

A une semaine du clasico à Beaublanc, Pau a retrouvé le sourire. Depuis le début de saison, Pau-Lacq-Orthez écrase tous ses adversaires un par un devant son public. A l’inverse, à l’extérieur, le constat est différent. Les vert et blanc ont du mal à reproduire les mêmes performances loin de leur base.

Ils ont une semaine pour préparer l’un des matchs les plus important de leur saison.

22 octobre 2017 à 20:26
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
76
-
85
Nanterre
Chalon-sur-Saône
82
-
67
Hyères-Toulon
Le Mans
77
-
63
Le Portel
Limoges
98
-
80
Antibes
Levallois Metropolitans
55
-
67
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
68
-
90
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
78
-
70
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
82
-
76
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
22 novembre - 04h30
Los Angeles Lakers
Chicago Bulls
22 novembre - 05h30
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
22 novembre - 07h45
Pau-Lacq-Orthez
Monaco
22 novembre - 09h00
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
22 novembre - 10h45
France - Roumanie, Qualifications de la Coupe du Monde 2018