instagram
PRO A


L'ELAN BÉARNAIS S'AFFIRME EN DAUPHIN DE MONACO

L'Elan Béarnais continue sa série de victoires et s'empare de la place de dauphin de la Pro A derrière Monaco.

Cette saison, Pau-Lacq-Orthez ne pourra pas cacher ses ambitions très longtemps. En l'emportant face à Orléans, les Béarnais ont signé une cinquième victoire consécutive toutes compétitons confondues. Avec ce succès, les hommes d'Eric Barthecheky sont les nouveaux dauphins de l'AS Monaco en Pro A.

D.J. Cooper a encore régalé un Palais des Sports acquis à sa cause. Il signe son quatrième double-double en cinq rencontres, terminant à 30 points et 14 passes décisives. L'axe 1-5 qu'il forme avec Alain Koffi, auteur lui aussi d'un double-double avec 21 points et 14 rebonds, permet à Pau-Lacq-Orthez de fixer de très belles ambitions cette saison. 

Encore une fois, les verts et blancs n'ont rien lâcher alors qu'ils étaient menés de 11 points au millieu du troisième quart-temps (51-60 à la 25e). A ce moment du match, on ne voyait pas comment les Béarnais pouvaient revenir dans la partie tant Orléans, par l'intermédiaire de Kyle McAlarney (23 points à 5/7 à 3-points) semblait dominer son sujet. La décision de Barthecheky de faire jouer son équipe en "small ball" a déréglé toute l'achimie offensive orléanaise. En étant plus agressifs défensivement, les coéquipiers d'un Ron Lewis fantomatique en première mi-temps mais déchainé en seconde (18 points) ont repris l'avantage sur un panier au buzzer à la fin du troisième quart-temps de leur maître à jouer D.J. Cooper (70-69).

Les Béarnais ont continué sur les même bases dans le quatrième quart-temps grâce à l'apport du jeune Elie Okobo (3 points, 2 rebonds et 3 interceptions pour 8 d'évalutation). A 5 minutes de la fin de la rencontre, l'Elan menait ainsi de 10 points, 85 à 75. Mais après quelques ballons perdus, des situations en attaque mal gérées, Orléans a recollé au score et est même repassé devant l'Elan Béarnais (85-87 à la 39e).  

Mais D.J. Cooper, impérial dans le money time avec 6 points, a anéanti tout espoir de victoire pour Orléans. Par son talent, il est aujourd'hui pour le public béarnais celui qui peut les amener vers les sommets.

Après six journées, l'EBPLO compte en effet cinq victoires et ne peut que rêver de continuer sur un tel rythme.

30 octobre 2016 à 02:54
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>