instagram
PRO A


LE HAVRE, CHALON ET BOURG RIENT, LE BCM ET DIJON PLEURENT

Le Havre, Chalon et Bourg rient, Gravelines et Dijon pleurent
Crédit photo : Vincent Janiaud

A quatre journées de la fin de la saison régulière, le suspense bat son plein à tous les étages et les sentiments ont été variés ce mardi soir lors de la 31e journée de Pro A.

En haut, Le Havre est allé chiper la quatrième place à Nancy. Dans la lutte pour les playoffs, Gravelines et Dijon ont étonnamment grillé un joker important à domicile ; Le Mans a inquiété Limoges mais a craqué au bout d'un gros match ; tandis que Chalon repointe le bout de son nez et profite de ces faux-pas. Autre grand gagnant de la soirée : le Paris-Levallois, qui a remporté son opposition directe face au CCRB. Enfin, en bas de tableau, Bourg-en-Bresse est loin d'avoir dit son dernier mot en vue du maintien.

  • SLUC Nancy 78-84 STB Le Havre

Cela faisait plusieurs semaines que les Havrais talonnaient Nancy avec le même bilan. Cette fois-ci, les voilà devant le SLUC et de retour dans le Top 4. De retour, car le STB avait occupé cette partie du classement lors de trois des quatre premières journées. Après avoir fait le yo-yo, les partenaires d'un Ricardo Greer toujours au top (20 points à 9/15, 3 rebonds et 3 passes) ont poursuivi leur remontée avec une huitième victoire en neuf journées, encore une fois acquise avec réussite dans les dernières minutes. Derrière un John Cox qui garde lui aussi la forme (23 points à 10/17, 5 rebonds et 3 passes pour 24 d'évaluation en 38 minutes), les Hauts-Normands ont livré un combat solide à Gentilly, où les locaux ne sont pas trop à l'aise (8v-8d). Vainqueur des trois derniers quarts-temps par seulement deux points, le STB n'a jamais lâché les commandes au cours de l'ultime quart d'heure de jeu, finalisant son succès à coup de tirs primés. Face à ceux de Keydren Clark (22 points à 5/9 à 3-points et 5 passes), Greer a dégaîné deux fois de suite dans le money-time, avant que Cox ne vienne mettre celui de la gagne à deux minutes de la fin (75-84). A défaut d'avoir été plus collectif (12 passes, contre 26 pour le SLUC), Le Havre a surtout été plus adroit (54% aux tirs et 7/11 de loin) et a relativement moins gâché aux lancers (9/16, contre... 12/23 côté Nancy). Avec 18v-13d, le SLUC de Flo Piétrus (12 points, 10 rebonds, 5 passes et 24 d'évaluation) laisse donc la quatrième place à son bourreau du soir (19v-12d), qui n'est qu'à une victoire de son meilleur bilan en Pro A (20-14 en 2003/04) et à... une seule marche du podium.

  • Limoges CSP 89-83 Le Mans SB

Sur le podium, justement, le Limoges CSP se plaît bien avec 20v-11d. L'équipe de Philippe Hervé vient de remporter un troisième succès en quatre matchs à l'issue d'une belle partie - ou plutôt deuxième mi-temps... - face au MSB. Après un premier acte assez pauvre, les deux équipes ont ensuite livré un vrai face-à-face offensif, faisant dans le troisième quart-temps (30-28) presque aussi bien que sur les deux premiers (30-31) ! Au-dessus au rebond (26-38), et s'y reprenant ainsi à deux fois pour mettre dedans à trois-points (12/32), le club sarthois a offert une longue résistance grâce à son trio Rodrigue Beaubois (27 points à 9/13 dont 5/8 à 3-points) - Michal Ignerski (18 points à 5/12) - Charles Kahudi (16 points à 5/14 et 8 rebonds). Mais derrière l'arc, probablement inspirés par ce qu'ils ont reçu à Orléans il y a dix jours, les Limougeauds étaient les maîtres (12/20). Tous trois en sortie de banc, Pooh Jeter (18 points à 3/5 à 3-points), Jamar Smith (15 à 5/6) et un Mickaël Gelabale retrouvé (12 à 3/3, record de points cette saison) ont porté le CSP avec réussite. A une minute de la fin, Adrien Moerman (13 points) les a rejoints avec son unique réussite primée du soir (84-76). C'est celle-ci qui a permis au CSP de venir à bout du Mans, et également de boucler la deuxième mi-temps avec un formidable bilan à trois-points : 11/13 ! Autre chiffre extrêmement positif pour le CSP, le nombre de balles perdues. Avec seulement 5 turnovers, le champion de France en titre signe un troisième match de suite sous les dix. Du côté adverse, le MSB rechute après deux victoires, reste de justesse dans le Top 8 devant le PL et à maintenant deux gros matchs à venir à domicile pour tenter d'y rester (Nancy puis ASVEL).

  • BCM Gravelines Dunkerque 66-80 SOM Boulogne-sur-Mer

Désormais tributaire du même bilan que le PL et Le Mans (16v-15d), le BCM est l'un des grands perdants de cette 31e journée. Alors que le club nordiste pouvait revenir sur l'ASVEL et réintégrer le Top 6, il voit derrière lui le regroupement s'opérer en vue de la lutte finale pour les playoffs. Lui y compris, six clubs se tiennent en une victoire et peuvent encore décrocher leur ticket. D'autant plus que Paul Harris (19 points à 7/17 et 10 rebonds), Andrew Albicy (5 points à 2/8, 10 rebonds et 5 passes) et consorts semblaient avoir un match promis à Sportica face à des voisins boulonnais qui restaient sur huit défaites de rang. Sauf que c'était le match de la dernière chance pour le SOMB. Le couteau sous la gorge, la lanterne rouge (6v-25d) a repoussé la (très probable) échéance d'une relégation en Pro B. Contre toute attente, ce sont donc les partenaires de Stephen Brun (11 points et 11 rebonds) et Angelo Tsagarakis (14 points à 4/7 à 3-points) qui ont dominé l'intégralité du match, sans jamais se faire rejoindre au score ! Boosté en première mi-temps (36-45) par Jason Boone (20 points à 9/14 et 10 rebonds) et une bonne adresse primée (7/12, pour 11/23 au final), le SOMB n'a ensuite pas tremblé, bien aidé par l'arrosage automatique du BCM à trois-points (5/32, dont 2/12 pour Harris). Si Boulogne pourrait encore survivre contre Cholet, Gravelines aura un sacré test lors de la prochaine journée ce samedi, puisque le BCM se déplacera à Nanterre.

  • JDA Dijon 64-76 Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez

Voici l'autre surprise de la journée. Enfin, quoique... Sur une pente très glissante (trois revers consécutifs, le onzième lors des treize dernières journées), la JDA n'y arrive plus et retrouve un bilan négatif (15v-16d) pour la première fois depuis... l'ouverture du championnat. Et de son côté, après avoir laissé passer sa chance d'y participer, l'Elan Béarnais (13v-18d) prend désormais un malin plaisir à arbitrer la lutte pour les playoffs. Ayant embêté Gravelines, puis battu le PL lors de la dernière journée, le club palois a cette fois mis en danger un homologue bourguignon dont l'invincibilité à domicile est un lointain souvenir (9v-7d au Palais des Sports cette saison). En tête durant 99% du match, l'EBPLO de Marko Simonovic (14 points), Tyler Cain (8 points et 12 rebonds) ou Antywane Robinson (18 d'évaluation) a tranquillement déroulé. Il faut dire que le duo Erving Walker (13 points et 6 passes) - Steven Gray (14 points) a été maladroit, compilant 27 points à 10/30 dont 2/15 à 3-points. Si le meilleur tandem arrière de la Pro A et leurs équipiers veulent poursuivre une saison bien entamée, ils n'auront déjà plus le droit à l'erreur ce week-end à Orléans. Alors que l'Elan Béarnais sifflera peut-être la fin de la partie au CCRB (15v-16d) à Reims...

  • Elan Chalon-sur-Saône 94-82 SPO Rouen

En sursis permanent en cette fin de saison puisqu'irrégulier et incapable de s'imposer à l'extérieur, l'Elan Chalon a au moins le mérite de rester solide dans son Colisée et de lui faire plaisir. Après son festival contre Nanterre, le club d'Ilian Evtimov (13 points, 5 rebonds et 5 passes) s'est de nouveau montré très offensif et collectif afin d'empocher un quatrième succès de rang à domicile. Largement dominateurs (123-83 à l'évaluation, 42-24 au rebond et 29-14 à la passe), les Chalonnais ont faire la différence juste avant la mi-temps (46-31), en remportant le deuxième quart sur le score de 26-11. Auteur de son record de passes cette saison (29, à une du record absolu), l'Elan termine avec sept joueurs en double-figure aux points comme à l'évaluation. Parmi eux, Jason Rich qui enchaîne avec un nouveau double-double (le troisième en un mois) et signe la meilleure performance de la soirée avec 15 points à 6/10 dont 3/5 à 3-points, 11 passes et 5 rebonds pour 27 d'évaluation en 35 minutes. Et surtout, le jeune poste 4 Mathias Lessort (19 ans et 8 mois), qui gagne en temps de jeu et a de très loin établi son match référence en Pro A (13 points à 5/8, 11 rebonds et 2 contres pour 21 d'évaluation en 19 minutes). En face, à noter que si le SPO (12v-19d) est copain avec Gravelines à longue distance (12/37, dont 2/9 pour Daequan Cook), Juice Thompson (20 points à 7/13, 4 rebonds, 4 passes et 24 d'évaluation) et les siens ont reçu une très bonne note aux lancers-francs (20/20). Grâce à cette victoire, Chalon (15v-16d) se relance donc une nouvelle fois dans cette bagarre pour les playoffs et profite pleinement de la mauvaise soirée de ses adversaires directs. Revenu à hauteur de Dijon et Châlons-Reims, l'Elan se rapproche à une longueur de Gravelines, Le Mans et le Paris-Levallois, qui sera justement son prochain adversaire ce samedi pour un nouveau match à quitte ou double.

  • JL Bourg-en-Bresse 90-80 Cholet Basket

Des do-or-die, La JL Bourg en joue toutes les semaines depuis le début de la saison. Dans sa course contre-la-montre, l'équipe de Jean-Luc Tissot ne démérite pas pour éviter de retourner à l'étage inférieur. La preuve avec cette sixième victoire (dont cinq à l'Ekinox) en quatorze matchs depuis le changement de coach. Prenant crescendo la mesure d'une équipe choletaise dispendieuse (19 balles perdues), la Jeu a de nouveau bâti son succès sur une attaque régulière (24 points dans le premier quart, puis trois fois 22) et une adresse au rendez-vous (55% aux tirs). Et aussi sur ses hommes forts que sont Jordan Theodore (15 points à 5/10, 5 rebonds, 10 passes, 21 d'évaluation), Devin Booker (17 points à 8/12, 10 rebonds, 26 d'évaluation), John Flowers (19 points à 8/13, 5 rebonds, 20 d'évaluation) ou Steven Smith (14 points à 6/10, 15 d'évaluation). Dans leur sillage, Bourg (8v-23d) est revenu au classement à une longueur d'Orléans, qui joue demain à Strasbourg. Mais deux en réalité puisque la JL n'a pas le point-average favorable face à l'OLB (deux défaites cette saison). A trois journées du terme de la saison, le vainqueur des playoffs de Pro B l'an passé n'est pas encore mort. Mais la mission s'annonce relevée avec la réception de Limoges ce samedi, puis deux déplacements pour finir (à Châlons-Reims et à Strasbourg). De leur côté, Rudy Jomby (17 points à 6/11 dont 5/9 à 3-points) et Cholet (12v-19d) ont trois matchs à jouer sans pression avant d'aller en vacances. Ce qui ne sera pas le cas de tout le monde lors des dix prochains jours...

Les résultats de la 31e journée de Pro A :

  • Lundi : ASVEL Lyon-Villeurbanne 65-88 JSF Nanterre
  • SLUC Nancy 78-84 STB Le Havre
  • JL Bourg-en-Bresse 90-80 Cholet Basket
  • BCM Gravelines Dunkerque 66-80 SOM Boulogne-sur-Mer
  • JDA Dijon 64-76 Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez
  • Elan Chalon-sur-Saône 94-82 SPO Rouen
  • Paris-Levallois 87-66 Châlons-Reims
  • Limoges CSP 89-83 Le Mans SB
  • Mercredi : Strasbourg IG vs Orléans Loiret Basket (20h00)
05 mai 2015 à 23:04
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
10 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 09h30
Milwaukee Bucks
Atlanta Hawks
NBA
10 décembre - 11h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
10 décembre - 18h45
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne