instagram
PRO A


LE HAVRE SE PLAÎT AU FIRMAMENT

Le Havre se plaît au firmament
Crédit photo : David Billy

Dans un match déjà décisif pour les playoffs, Le Havre a finalement réussi à venir à bout de Châlons-Reims (80-76), lors de l'avant-dernier match de la 29e journée de Pro A.

Alors que le CCRB passe à côté d'une belle opération, le STB reste solidement accroché au Top 6.

C'était le match entre les deux plus belles surprises de la saison. Mais de résultat surprenant, il n'y eût finalement pas ce lundi soir aux Docks Océane du Havre. Pas vraiment décidée à choisir son camp, la victoire est au bout du compte revenue au club haut-normand, qui a su tenir son rang contre un CCRB un peu plus en forme ces dernières semaines (huit succès en dix matchs, contre sept pour le STB). Tout était bien parti pour les Havrais qui, dans le sillage de Ricardo Greer (18 points à 6/11, 4 rebonds et 3 passes), n'auront pas été menés une seule fois au cours d'une solide première mi-temps (41-34). Sur sa lancée, le STB avait même refait un écart intéressant au milieu du troisième quart-temps (52-44, 27e), en partie grâce à son tireur d'élite Hugo Invernizzi (20 points à 7/11 dont 5/9 à 3-points).

Morandais et Lesca ont tout tenté

Mais alors qu'ils n'avaient trouvé la faille qu'à trois reprises jusque là, les visiteurs marnais prenaient feu à longue distance. Conjointement, Rémi Lesca (11 points à 3/5 de loin) et un énorme Michel Morandais (4/7 à 3-points) alignaient cinq tirs primés en autant de minutes à cheval sur les deux dernières périodes. Grâce à une grosse série (8-23), Châlons-Reims prenait la tête et s'envolait au score (60-67, 33e). Le STB n'était pourtant pas désarçonné. Et ce sont ses nombreuses forces qui l'ont relancé, à l'instar d'Hugo Invernizzi qui gardait la main chaude derrière l'arc (64-67, 35e) et confiait après la rencontre que lui et son équipe "n'ont pas douté dans le dernier quart-temps". Auteur d'un énième double-double cette saison, Shawn King (12 points à 5/5 et 14 rebonds pour 22 d'évaluation en 27 minutes) sortait de sa torpeur et égalisait (68-68, 36e).

Meilleur marqueur havrais et élu MVP du match, Invernizzi avouait également ceci : "on a manqué des tirs faciles, et on a peut-être mis les plus durs". Effectivement, puisque l'action décisive fut peut-être le difficile shoot extérieur dans le corner de John Cox (15 points à 5/13 et 5 passes) à deux minutes du terme (72-70). Dans la foulée, Ricardo Greer creusait le trou sur son seul 3-points du soir, tout seul face au panier, pour conclure un 15-3 du Havre (75-70, 39e). Or, les hommes d'Eric Bartecheky laissaient quelques lancers en route - comme sur l'ensemble du match (16/26) - et Michel Morandais portait à bout de bras le CCRB, encore dans le coup dans la dernière minute (77-74).

Le Havre en route pour sa meilleure saison ?

Mais l'ailier français, auteur d'une grande prestation avec 24 points - nouveau record en carrière en Pro A - et 26 d'évaluation en 28 minutes, a manqué le tir de l'égalisation à longue distance. Mark Payne (10 points, 6 rebonds et 8 passes) avait beau s'y reprendre à deux fois pour faire recoller le CCRB (77-76), il était trop tard. Invernizzi sur la ligne, puis King au rebond offensif scellaient la victoire du Havre. Sur le score de 80 à 76, puisque le dernier shoot rentré du milieu du terrain par Rémi Lesca à 3 dixièmes du buzzer était refusé (par manque de preuves visuelles). Partie pour se prolonger en post-season, ce qui serait une première depuis 2008, la belle saison du Havre se poursuit donc avec ce 17e succès en 29 journées. Le club des Docks est désormais à une victoire de ses totaux de 2005/06 (18v-16d) et 2007/08 (18-12), et à trois de son meilleur bilan établi en Pro A en 2003/04 (20-14).

Solide membre du trio qui complète le Top 6 en compagnie de Nancy et l'ASVEL - qui ont également gagné ce week-end - le STB prend ses distances avec le peloton de cinq clubs qui s'écharpent pour passer le cut ; puisque Dijon, Gravelines, le PL et donc le CCRB ont perdu. Pour Châlons-Reims justement, l'occasion était belle de profiter des faux-pas de ses concurrents directs. Les troupes de Nikola Antic restent cependant toujours en dehors du Top 8 provisoire avec 15v-14d, et auront un gros test la semaine prochaine face au leader strasbourgeois, qui n'a sûrement pas oublié l'issue du match aller au Rhénus... Quant au STB, il accueillera Bourg-en-Bresse pour prendre un peu plus le chemin des playoffs.

20 avril 2015 à 23:15
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>