instagram
PRO A


LE LIMOGES CSP ASPHYXIE LA JDA DIJON

Le Limoges CSP asphyxie la JDA Dijon
Crédit photo : Sylvain Vergne

La chute libre continue pour la JDA Dijon, qui n'a pas pu éviter une sixième défaite de suite en Pro A, ce lundi soir face à Limoges dans son Palais des Sports pour le compte de la 25e journée.

Porté par le quatuor Smith-Moerman-Camara-Boungou-colo, le CSP s'est imposé 63 à 76, renforce sa troisième place et renoue avec une série de victoires.

Entre deux équipes à la peine ces derniers temps, ce choc de haut de tableau est finalement revenu à celle qui commence à sortir la tête de l'eau. Vainqueure du CCRB mardi dernier, la formation limougeaude n'a eu aucune pitié pour sa poursuivante dijonnaise et ne lui a pas pas permis de rebondir - aux sens propre et figuré... Comme à l'aller (36-23) et comme la semaine dernière (44 rebonds dont 18 offensifs), Limoges a su se montrer étouffant au rebond avec 45 prises dont 17 en attaque, contre 30 dont 7 offensives pour la JDA. De quoi compenser une nouvelle fois son manque relatif d'adresse (40% aux tirs et 5/20 à 3-points), face à une équipe de Dijon qui n'a pas non plus été en réussite (38%, dont 11/30 à 2-points).

Un quartette limougeaud à l'unisson

C'est peu dire puisqu'avec ses 63 points à 20/52 aux tirs, la JDA vient de livrer sa deuxième plus mauvaise performance offensive de la saison (après les 56 points à 15/55 à Strasbourg). Comme un symbole, les hommes de Jean-Louis Borg n'ont pas terminé un match avec plus de 50% de réussite lors de leurs six dernières "sorties" en Pro A, dont quatre à domicile. Et pourtant, devant leur public, la partie avait très bien démarré pour les partenaires de Erving Walker (17 points à 5/11, 4 rebonds et 4 passes) et Steven Gray (14 points à... 4/14, tous marqués après 21 minutes de jeu), avec un 9-0 exclusivement primé après deux minutes, puis un premier quart-temps solide (22-18).

Mais face à la meilleure paire arrière de Pro A, le CSP laissait passer l'orage et passait un 0-12 aux Dijonnais entre la 14e et la 19e minute (29-35), pour virer en tête à la mi-temps (33-37). Si les Bourguignons n'abdiquaient pas au retour des vestiaires, grâce notamment à Jacques Alingue (13 d'évaluation en 19 minutes) et Zach Moss (9 points à 3/5 et 8 rebonds en 20 minutes), le champion de France tenait le statu quo dans le troisième quart-temps (52-56). Et à chaque fois que les locaux se montraient dangereux, Jamar Smith (19 points à 8/12 dont 3/5 à 3-points et 20 d'évaluation en 28 minutes) et Ousmane Camara (12 points à 5/9 et 21 d'évaluation en 23 minutes) appuyaient efficacement sur l'accélérateur. En plus d'avoir été le leader du CSP au rebond (14 dont 7 offensifs !), l'intérieur limougeaud se montrait décisif en alignant 8 points consécutifs à cheval sur les deux dernières périodes (55-62, 34e), qui allaient empêcher tout retour dijonnais.

Top 3 assuré d'un côté, Top 8 fissuré de l'autre

Dans le sillage de Camara, Nobel Boungou-colo (18 points à 5/11 aux tirs et 8/8 aux lancers, 3 rebonds, 3 passes et 3 interceptions pour 20 d'évaluation en 31 minuttes) inscrivait 9 unités dans les trois dernières minutes pour offrir définitivement le succès au CSP (63-76). Même s'il a manqué de réussite (3/13 aux tirs), Adrien Moerman a également eu son mot à dire dans ce 17e succès limougeaud de la saison, finissant également le match en double-double (10 points, 12 rebonds, 3 passes et 2 contres pour 17 d'évaluation en 31 minutes). Déterminant, le quatuor Smith - Camara - Boungou-colo - Moerman a tout simplement cumulé 59 points et 78 d'évaluation (sur 94).

Solidement accroché au podium avec 17v-7d, Limoges garde toujours ses distances avec Nancy et le PL (14v-10d), avant d'aller défier le leader strasbourgeois mardi prochain ; et enfonce un peu plus Dijon (13v-11d). Le club bourguignon est rejoint au classement par Le Havre et l'ASVEL - ses deux prochains adversaires ! - qui ont gagné ce week-end et qui ferment provisoirement le Top 8. Au soir de la 18e journée, la JDA n'était pourtant qu'à une longueur du CSP et du Top 3... Mais six défaites de suite sont passées par là. Ce qui constitue la pire série du club depuis les quinze revers de rang encaissés entre novembre 2009 et février 2010, lors d'une saison 2009/10 conclue par la descente en Pro B. A deux mois et dix journées de la fin de la saison régulière, Dijon n'a plus qu'une victoire d'avance sur (l'autre) ligne de flottaison. Attention à ne pas se réveiller trop tard, sinon le wagon des playoffs sera déjà bien loin.

16 mars 2015 à 22:23
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra