instagram
PRO A


LEADERS CUP : L'ASVEL PREMIÈRE QUALIFIÉE

Leaders Cup : l'Asvel premier qualifié
Crédit photo : Sébastien Grasset

En s'imposant 76-69 face à Dijon, Lyon-Villeurbanne est le premier qualifié pour les demi-finales de la Leaders Cup à Marne-la-Vallée.

Les hommes verts retrouveront le vainqueur Chalon - vainqueur du Mans - au prochain tour.

L’ASVEL relève la tête. En grande difficulté en championnat, avec quatre défaites sur les quatre derniers matchs, Lyon-Villeurbanne profite de la Leaders Cup pour s’offrir une bouffée d’oxygène. Opposé à Dijon, le “petit poucet” de la compétition selon l'entraîneur de la JDA Laurent Legname, les Rhodaniens réalisent un match plein et s’imposent 76-69.

Une réaction d’orgueil attendue par les supporters, mais aussi par les joueurs de l’ASVEL, déçus de leurs récentes performances. Et ce sont les leaders de la Green Team qui ont montré la voie, à l’image d’un Trenton Meacham saignant, adroit (19 points à 8/9 aux tirs dont 3/3 derrière l’arc) et auteur de plusieurs paniers décisifs, dont un drive victorieux au buzzer de la mi-temps. Un panier important qui a permis à l’ASVEL de se relancer alors que Dijon déroulait.

"C’est un gros match pour nous, soufflait Maecham à la fin de la rencontre. Nous avons mal joué dernièrement, et cette victoire est très importante pour la confiance. Face à une équipe athlétique, qui défend dur, on a su se mobiliser et revenir après la mi-temps."

Si Meacham a été exemplaire - c’est lui qui met le couvercle sur le match d’un 3 points en fin de possession à 1’30” de la fin - David Lighty a lui aussi flambé après la mi-temps. A la conclusion de plusieurs contre-attaque, Lighty termine avec 15 points, tandis que Livio Jean-Charles verrouillait le rebond avec 11 prises. C’était trop pour Dijon, qui a craqué dans le troisième quart et n’a jamais pu revenir.

"Le manque de centimètres ça se paye, pestait Laurent Legname. Et puis certains joueurs n’ont pas voulu aller au mastic. Prendre 11 rebonds de moins que l’ASVEL ce n’est pas normal. C’est une déception quand on voit ce qu’on est capable de faire sur certaines séquences. Mais on a laissé trop de deuxièmes chances. Puis quand vous tombez sur un Meacham en état de grâce comme ça...", soupirait l’entraîneur dijonais.

Premier qualifié pour les demi-finales, l’ASVEL a-t-elle les moyens d’aller au bout ? Compliqué quand on voit ses performances récentes et les adversaires qu’elle risque de croiser par la suite. Mais handicapé par les fautes, Kahudi a peu joué (16 minutes), tout comme Andersen (23 minutes), économisé par son entraîneur. Et ça pourrait compter pour la suite.

"J’espère qu’on aura gardé assez d’énergie pour demain (samedi), s’inquiétait J.D. Jackson, l'entraîneur de Villeurbanne. Comme on a joué à 13h, on a l’avantage d’avoir un peu plus de temps pour nous reposer et préparer le prochain match."

L’ASVEL affrontera le vainqueur de Chalon - Le Mans en demi-finale, samedi à 18h.

19 février 2016 à 15:53
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges