PRO A


LES 10 PLUS BEAUX C.V. DE LA SAISON 2017/18

Klemen Prepelic Slovénie
Crédit photo : Sébastien Meunier

La Pro A compte bel et bien quelques stars en son sein.

Y a-t-il des stars dans le championnat de France ? La réponse est oui. En matière de parcours, titres, coéquipiers/proches de prestige, certains joueurs ont de très beaux curriculum vitae. Voici le Top 10 des plus beaux C.V. de la Pro A pour cette saison 2017/18.

1) Boris Diaw (Levallois)

242 sélections en équipe de France, un titre de champion d'Europe 2013, cinq médailles au total, un titre de champion NBA 2014, une finale NBA 2013, MIP de la saison NBA 2005/06... Aussi bien en club qu'en sélection, Boris Diaw a brillé dans sa carrière. La saison passée, le champion de FranceHei 2003 a encore été titulaire en playoffs NBA avec Utah et lors de l'Euro, il est monté en régime. Un joueur qu'on ne présente plus.

2) Florent Piétrus (Levallois)

Boris Diaw a longtemps partagé le poste 4 avec Florent Piétrus en équipe de France. Désormais, ils le partageront à Levallois. Le capitaine de la défense française pendant plus d'une décennie a tout connu avec les Bleus. Mais pas seulement. Il s'est exilé pendant neuf ans en Espagne où il a joué dans de gros clubs (Malaga, l'Estudiantes Madrid, Valence et brièvement Vitoria). A Malaga, il est allé jusqu'au Final Four de l'EuroLeague en 2007. En 2013, il est revenu en France. La saison passée, à Gravelines-Dunkerque, son impact a chuté. Mais sous les ordres de son ancien coéquipier Frédéric Fauthoux, la donne pourrait changer. Quoi qu'il en soit, il sera important dans les vestiaires. Tant qu'il sera là puisque son contrat court jusqu'au 20 novembre seulement.

3) Heiko Schaffartzik (Nanterre)

Comme Diaw et Piétrus avec la France, Schaffartzik a longtemps joué pour la sélection allemande (115 sélections), dont il a même été le capitaine. En ouverture de l'Euro 2009 en Pologne, son adresse avait d'ailleurs fait très mal à l'équipe de France, même si les Bleus avaient fini par l'emporter. En club, Schaffartzik a joué dans les meilleures formations allemandes et a connu l'explosion du niveau et de l’engouement pour son championnat national. Trois fois champion d'Allemagne avec l'ALBA Berlin puis le Bayern Munich, il a ajouté quelques lignes à son palmarès la saison passée en gagnant la Coupe de France et la FIBA Europe Cup avec Nanterre, sa première coupe d'Europe.

4) David Logan (Strasbourg)

A bientôt 35 ans, l'arrière américain a déjà une longue carrière derrière lui. Et celle-ci a démarré en Pologne où il a cartonné jusqu'à une très belle saison à Gdynia - le club phare à l'époque - en 2009/10 qui lui a ouvert beaucoup de portes. S'en est suivie des saisons à Vitoria, au Panathinaikos, au Maccabi Tel-Aviv, à l'ALBA Berlin... La plupart du temps, il a cartonné offensivement. En 2015/16, il valait encore 11,4 points de moyenne en EuroLeague avec le champion d'Italie en titre, Sassari.

5) Klemen Prepelic (Levallois)

Quel club français peut se targuer d'avoir dans son équipe un joueur ayant marqué 21 points dans une finale d'EuroBasket ? Un seul, Levallois. Ces derniers jours, Prepelic a grimpé dans cette liste au point d'être cinquième aujourd'hui. Pour avoir un tel rôle en sélection, Prepelic n'est pas n'importe qui. Il est parti très jeune de Slovénie, à 21 ans. S'il est revenu une saison à l'Union Olimpija, il a joué à Banvit en Turquie, Oldenbourg en Allemagne puis à Limoges en Pro A. Avec 15,8 points de moyenne et une progression constante sur la saison 2016/17, on ne s'attendait pas à le revoir aussitôt en Pro A. Mais Levallois a eu la bonne idée de le signer avant son Euro de folie. Là-bas, il aura comme coach un ancien arrière au caractère bien trempé, Freddy Fauthoux. Une association que l'on a hâte de voir à l’œuvre.

6) Charles Kahudi (ASVEL)

Longtemps, il était considéré comme Monsieur médailles en équipe de France. Euro 2011, Euro 2013, Mondial 2014 et Euro 2015... Avant les Jeux olympiques 2016, il avait ramené une médaille de chacune de ses campagnes. Alors qu'on s'attendait à ce qu'il aille pour la première fois de sa carrière tenté l'aventure à l'étranger, il a finalement prolongé à l'ASVEL pour faire partir du projet EuroLeague. Une bonne chose pour le championnat de France qui voit l'une de ses figures rester en place.

7) Taqwa Pinero (Elan Béarnais)

Outre son incroyable histoire personnelle, Taqwa Pinero a connu une très riche carrière sous le nom « Taquan Dean ». Star à l'Université de Louisville, il a ensuite joué au Dynamo Moscou (alors club de top niveau européen), Malaga, Vitoria, Avellino, Valence ou encore le club montant du basketball espagnol, Tenerife. Une carrière de bourlingueur qui ne lui a pas permis d'avoir un gros palmarès mais où il a souvent été performant.

8) David Lighty (ASVEL)

Peu sont les joueurs en activité à avoir gagné deux titres de champion de France (2013 et 2016) dans deux clubs différents. C'est le cas de David Lighty. S'il n'a jamais vraiment réussi hors de France chez les professionnels, il a connu d'incroyables saisons NCAA à Ohio State où il a joué les premiers rôles au niveau national entre 2006 et 2011. Greg Oden, Evan Turner, Jared Sullinger... Il était à leurs côtés à chaque fois.

9) D.J. Cooper (Gravelines-Dunkerque)

D'habitude, le MVP de Pro A quitte le championnat dans la foulée de son titre individuel. Cette fois, il y est resté. Auteur d'une saison 2016/17 incroyable avec l’Élan Béarnais, D.J. Cooper a fait le choix surprenant de s'engager à Gravelines, un club ambitieux mais qualifié pour aucune coupe d'Europe. Auparavant, le Chicagoan a quand même connu des clubs sympas : l'Enisey Krasnoyarsk, le Panathinaikos, Krasny Oktyabr en Russie, l'AEK Athènes et Monaco où il a découvert la Pro A.

10) Dru Joyce III (Monaco)

Il n'est pas que le meilleur ami de LeBron James, même si c'est comme cela qu'il a identifié tout au long de sa carrière. A 32 ans, Dru Joyce a vu du pays ces dix dernières années et il a souvent fini parmi les meilleurs passeurs des différents championnats dans lesquels il a joué. Surtout en Allemagne où il est devenu le meilleur passeur de l'histoire de la première division. La saison passée, il a encore joué pour le Bayern Munich.

21 septembre 2017 à 16:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
12ème journée
08 décembre
Châlons-Reims
70
-
64
Hyères-Toulon
Gravelines-Dunkerque
73
-
67
Lyon-Villeurbanne
09 décembre
Bourg-en-Bresse
89
-
91
Boulazac
Chalon-sur-Saône
95
-
81
Antibes
Dijon
71
-
99
Monaco
Limoges
88
-
79
Le Portel
Strasbourg
88
-
54
Cholet
10 décembre
Pau-Lacq-Orthez
93
-
79
Levallois Metropolitans
11 décembre
Le Mans
83
-
87
Nanterre
Autres journées
PROGRAMME TV
13 décembre - 02h45
NBA Extra
13 décembre - 03h30
Berlin
Limoges
13 décembre - 05h30
Pau-Lacq-Orthez
Levallois Metropolitans
13 décembre - 08h15
Saint-Pétersbourg
Lyon-Villeurbanne
13 décembre - 08h30
Chalon-sur-Saône
Klaipėdos Neptūnas