instagram
PRO A


LIMOGES : DEREK RAIVIO NE VIENDRA PAS

Derek Raivio (1m90, 28 ans) ne sera pas le nouveau chouchou de Beaublanc comme nous l'envisagions sur Twitter.

Derek Raivio (1m90, 28 ans) ne sera pas le nouveau chouchou de Beaublanc comme nous l'envisagions sur Twitter. Le combo guard états-unien avait été contacté pour remplacer Kyle McAlarney en tant que poste 2/1. Une proposition de contrat lui avait même été faite. Mais après avoir longuement hésité, il a décidé de rester à Alost, en Belgique.

Comme McAlarney, Raivio est avant tout connu pour son tir. En EuroChallenge cette saison, il a tourné à 59% derrière l'arc (23/39).

Originaire de l'état de Washington, il fut meilleur marqueur de l'histoire du Mountain View High School avant de rejoindre la prestigieuse fac locale de Gonzaga où il a joué de 2003 à 2007, côtoyant notamment Ronny Turiaf deux ans ainsi que Joao Paulo Batista. Auteur d'une saison senior tonitruante (18 points à 45,3%, 3,1 rebonds et 2,6 passes décisives en 36 minutes), il n'a pas été drafté en raison de son physique.

Il a alors rejoint Allemagne où il est resté trois saisons, à Cologne (8,3 d'évaluation en 24 minutes en 2007/08) puis à Trier (10,3 d'évaluation en 2008/09 puis 7,7 en 2009/10) où il a notamment croisé le chemin de Jamal Shuler. Après cet expérience germanique, le fils de Rick Raivio - membre du Hall of Fame de l'université de Portland, où il fut un basketteur vedette comme à Malines en Belgique dans les années 80 puis en France (Lyon et Montpellier) - a passé la saison 2010/11 dans trois franchises de D-League différentes (New Mexico, Erie, Fort Wayne - avec Wayne Chism d'Aix-Maurienne) sans forcément briller (5,9 points à 45% et 3,2 passes décisives en 20 minutes). En 2011/12, c'est au Japon qu'il a passé la saison, avec les Shinshu Brave Warriors de Nagano, équipe dont il fut le meilleur marqueur (18,7 points à 44,6%, 3,7 passes décisives et 2,5 rebonds en 30 minutes).

Deuxième au titre de MVP de l'Ethias League

De retour en Europe cette saison, le frère de Nik Raivio, vu à Panelefsiniakos en Grèce cette saison et ancien coéquipier de T.J. Campbell à l'université de Portland, a brillé en Belgique avec Alost aux côtés de Lee Cummard (ex Fos-sur-Mer) et Brad Tinsley, vu à Saint Vallier en fin de saison. En Ethias League, le natif de Vancouver (Washington) a tourné à 18,7 points à 46,8% (44,2% derrière l'arc), 3,7 passes décisives et 2,8 rebonds pour 20,1 d'évaluation en 33 minutes. Son équipe a été éliminée trois victoires à une en demi-finale des playoffs et Raivio a terminé deuxième (138 points) au scrutin pour le vote de MVP du championnat derrière Matt Lojeski (204 points). En EuroChallenge, il a cumulé en moyenne 16,3 points à 48,6%, 4,6 passes décisives et 2,3 rebonds pour 18 d'évaluation en 33 minutes sur dix matches. Il a notamment rencontré le Paris-Levallois à deux reprises (16 points à 5/11 et 9 passes décisives pour 22 d'évaluation en 34 minutes lors du match aller, 14 points à 6/12, 4 rebonds et 4 passes décisives pour 13 d'évaluation en 32 minutes).

Beaucoup plus complet que McAlarney, Raivio, rapide et fort dribbleur, peut pénétrer et possède un excellent tear drop. Mais comme le futur Orléanais, sa principale force réside dans son bras puisqu'il est très fort shooteur. La défense n'est en revanche pas son fort, notamment à cause de son manque de poids. Toujours est-il qu'avec Joseph Gomis, il aurait formé une paire d'excellents meneurs.

Suite à ce refus, Frédéric Forte a d'ores commencé à se renseigner sur d'autres pistes.

Posté par Gabriel Pantel-Jouve

27 juin 2013 à 10:24
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne