PRO A


LIMOGES - LE MANS, UN CHOC POUR RESTER AU SOMMET

Crédit photo : Sébastien Grasset

Confrontation directe entre deux équipes actuellement sur le podium du championnat, mais qui présentent des dynamiques opposées.

En direct sur SFR Sport 2 à 18h, le Limoges Cercle Saint-Pierre accueille Le Mans Sarthe Basket. Présentation du choc de cette 13e journée, mettant aux prises les deux dauphins de l'A.S. Monaco, présentant chacun un bilan identique de huit victoires et quatre défaites.

Des Limougeauds sur leur lancée

L’enchaînement des matchs sur le mois de décembre (neuf rencontres au programme) ne semble pour le moment pas peser dans les jambes des joueurs de Kyle Milling. Que ce soit en championnat de France ou en Eurocup, le CSP semble avoir trouvé la carburation idéale. Fort de cinq victoires consécutives en Pro A et d'un succès de prestige dans la Mercedes-Benz Arena de l’ALBA Berlin mardi soir en coupe d’Europe (78-84), l’équipe du capitaine Conklin paraît de plus en plus solide au fil des rencontres.

Signe d’un groupe où la cohésion est le mot d’ordre et où le collectif prend le dessus sur les individualités, quasiment chaque joueur de l’effectif limougeaud réalise à son tour un match référence, que ce soit Danny Gibson contre Berlin (16 points, 20 d’évaluation), ou encore Jean-Frédéric Morency contre Le Portel (15 points à 80% de réussite en 18 minutes). Limoges prend en cette fin d’année 2017 un plaisir indéniable à jouer ensemble et ça se voit, à l’image d’un William Howaes brillant, qui n’aura mis que peu de temps à se mettre le public des travées de Beaublanc dans la poche, gagnant même chez certains supporters un surnom familier au club : « Never Nervous », faisant référence à Willie Redden, champion d'Europe en 1993 avec le CSP de Boja Maljkovic.

Cette équipe limougeaude dispose donc d’un effectif soudé, dont le danger peut venir de n’importe où à n’importe quel moment. La réception du Mans samedi sera l’occasion pour les joueurs locaux de confirmer un peu plus leur solidité et leur capacité à répondre présent dans les matchs importants. Kyle Milling a très rapidement compris les particularités locales, en atteste sa dernière interview accordée à la LNB : « Ici, chaque match est capital. Chaque match est important, c’est comme ça. »

Eito et des Sarthois revanchards

Le Mans, quant à lui, fut sans nul doute l’équipe de ce début de saison de championnat avec un départ sur les chapeaux de roues (six victoires lors des six premières journées). Aujourd’hui deuxièmes de ProA avec un bilan identique à leurs adversaires limousins (huit succès et quatre défaites), les joueurs d’Eric Barthecheky restent sur deux revers loin d'Antarès, à Villeurbanne et Toulon. Pour en rajouter encore un peu à la frustration, le MSB s'est incliné lundi dans le money-time contre Nanterre (83-87) à domicile, alors que le match aurait pu basculer de leur côté (égalité à 16 secondes de la fin et une décision arbitrale en leur défaveur). Et Le Mans brûle d'envie de redresser la barre. À peine la défaite concédée aux Franciliens, Eric Bartecheky s'était projeté sur le match contre Limoges « C’est la première fois qu’on subit deux défaites de suite en championnat, il faut stopper la série et apprendre de toutes nos erreurs. »

Pour redresser la tête, le MSB dispose d’un effectif très complet, où le talent ne manque pas. Match après match, Youssoupha Fall étale tout son immense potentiel, du haut de son 2,21 m : 20 points et 15 rebonds en 25 minutes lors du dernier match, rien que ça. Comme d'autres, les joueurs limougeauds auront cependant noté la faiblesse de ce dernier à la ligne des lancers-francs (32% depuis le début de la saison). Autre satisfaction de ce début de saison côté manceau, leur meneur natif de Los Angeles, Justin Cobbs montre toute son habilité au passing comme au scoring (12,9 points à 39% et 6,2 passes décisives) et devra être couvé comme le lait sur le feu par le CSP.

Malgré ses dernières sorties, Le Mans a donc tout le potentiel et le talent pour déloger le Limoges CSP de son antre du palais des sports de Beaublanc. Le début de saison, où le MSB semblait irrésistible, n'est pas si loin... Pour motiver ses coéquipiers, on pourra compter sur Antoine Eito. S’il y a des rivalités entre clubs qui donnent des couleurs et du relief à notre championnat, le Charentais à lui tout seul sait comment pimenter une confrontation avec le CSP. Une vraie animosité (née d'une forte déclaration lors de son époque vichyssoise lors d'une interview accordée à notre ancêtre Catch & Shoot), devenue au fil des saisons une sorte de relation "Je t'aime, moi non plus". Source d’inspiration pour de nombreuses cordes vocales des travées de Beaublanc, l'ancien meneur d'Orléans ne manque pas d’humour et se montre plutôt joueur avec ces derniers, laissant par exemple le doute planer, l’été dernier, quant à son éventuelle signature à Limoges sur Twitter, alors qu’il venait simplement faire un golf dans la région, ou encore ce matin au shooting...

Et à l'image d'un Rémi Lesca, Eito aime particulièrement briller à Beaublanc et serait ravi d'entraîner tous ses coéquipiers dans son sillage. Pour le CSP, méfiance donc...

Par Benjamin Beaufils.

16 décembre 2017 à 12:53
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
17ème journée
19 janvier
Antibes
73
-
82
Levallois Metropolitans
Châlons-Reims
63
-
95
Bourg-en-Bresse
Dijon
20h30
Le Mans
20 janvier
Boulazac
20h00
Cholet
Le Portel
20h00
Chalon-sur-Saône
Limoges
80
-
72
Gravelines-Dunkerque
Lyon-Villeurbanne
20h00
Hyères-Toulon
Nanterre
20h00
Monaco
Strasbourg
20h00
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
21 janvier - 01h30
Philadelphia 76ers
Milwaukee Bucks
21 janvier - 02h00
Limoges
Gravelines-Dunkerque
21 janvier - 02h30
Houston Rockets
Golden State Warriors
21 janvier - 05h30
Panathinaïkos
Barcelone
21 janvier - 07h45
Utah Jazz
New York Knicks
Coaching