PRO A

LIMOGES CORRIGE L'ASVEL (92-56) ET SE RAPPROCHE DU DERNIER CARRÉ

Déjà tombeur de l'ASVEL deux fois dans la saison, Limoges n'a pas fait dans la dentelle au moment de retrouver les Villeurbannais.

Pour ses retrouvailles avec les playoffs 14 ans après sa dernière apparition à ce stade de la saison, le CSP s'est facilement imposé (92-56).

L'ASVEL était-elle encore sur la satisfaction de sa qualification acquise à Roanne ? Au vu de sa prestation, il y a de quoi se poser des questions. Peut-être intimidés face à la furia d'un Beaublanc tout vêtu de vert, les hommes de Pierre Vincent ont complètement raté leur match. Tout est parti des 120 premières secondes : enchaînant un 5/5 aux tirs pendant que Villeurbanne ratait ses trois premiers tirs, Limoges a rapidement creusé l'écart (11-0).

Un boulet que la Green Team a traîné tout au long des 38 minutes suivantes. Apathique en défense, jouant sans l'intensité nécessaire d'un match de playoffs, maladroite au possible (2/15 à 3 points à la pause), l'ASVEL n'a jamais su réagir. Et comme le CSP était sur un nuage, porté par un Adrien Moerman survolté (20 d'évaluation en 14 minutes à la pause), l'affaire a vite tourné à la correction (49-27, mi-temps).

Mais pour une fois, Limoges ne s'est pas contenté d'une excellente première période. Le CSP n'est pas retombé dans ses travers individualistes, n'a pas laissé parler son côté bipolaire et a continué à appuyer sur l'accélérateur. Impitoyable en défense, insolente d'adresse avec un 13/26 derrière la ligne majorée, l'équipe de Jean-Marc Dupraz n'a pas laissé passer l'occasion d'envoyer un message fort au reste de la Pro A et s'impose finalement 92-56.

Impressionnant d'engagement, Adrien Moerman termine avec 26 d'évaluation en 26 minutes (14 points à 7/9, 9 rebonds, 3 interceptions et 2 passes décisives). Difficile toutefois de ne faire ressortir qu'un seul joueur du CSP, au regard des prestations de Taurean Green (13 points à 3/4, 3 rebonds et 4 passes décisives), J.R. Reynolds (18 points à 6/9 et 2 rebonds), Alex Acker (13 points à 5/9, 4 rebonds et 7 passes décisives) ou encore Nobel Boungou-Colo (18 points à 8/15, 3 rebonds et 2 passes décisives). C'est tout l'inverse pour l'ASVEL, désossée à l'évaluation finale (48 à 111). Villeurbanne n'a maintenant plus le droit à l'erreur et devra battre deux fois d'affilée Limoges pour espérer atteindre le dernier carré.

Posté par Alexandre Lacoste

12 mai 2014 à 22:27
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
nm1
-
lfb
Résultats
Classement
23ème journée
17 mars
Antibes
72
-
81
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
82
-
78
Orléans
Paris-Levallois
75
-
74
Cholet
18 mars
Monaco
81
-
72
Châlons-Reims
Chalon-sur-Saône
94
-
90
Nanterre
Gravelines-Dunkerque
81
-
80
Hyères-Toulon
Nancy
87
-
70
Dijon
19 mars
Pau-Lacq-Orthez
85
-
71
Le Mans
20 mars
Le Portel
80
-
59
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
NBA
24 mars - 00h45
NBA Extra
FIBA EUROPE CUP
24 mars - 01h15
Chalon-sur-Saône
Zagreb
NBA
24 mars - 02h30
San Antonio Spurs
Memphis Grizzlies
NBA
24 mars - 09h30
Dallas Mavericks
Los Angeles Clippers
NBA
24 mars - 11h00
San Antonio Spurs
Memphis Grizzlies