instagram
PRO A


LIMOGES ENCORE AU SOMMET !

Limoges encore au sommet
Crédit photo : LNB

En s'imposant 82-75 dans un match 4 tout aussi exceptionnel que l'ambiance de Beaublanc, le Limoges CSP remporte la finale des playoffs de Pro A et conserve son titre de champion de France.

Une première depuis onze ans et le doublé de l'Elan Béarnais (2003 et 2004). 

La SIG n'aura pas réussi le triplé. Le triplé Coupe de France - Leaders Cup - titre de champion de France. Mais la SIG a plus tristement réalisé un autre triplé en perdant pour la troisième fois consécutive en finale des playoffs de Pro A.

Pourtant, l'équipe de Vincent Collet a réalisé un gros match. Longtemps devants, les Alsaciens ont craqué dans les cinq dernières minutes. Une nouvelle fois, le toujours plus bouillant public de Beaublanc y est pour beaucoup dans ce succès. Longtemps effacé dans ces finales, le meneur Pooh Jeter (21 points à 6/11, 4 passes décisives et 3 rebonds pour 23 d'évaluation en 24 minutes) s'est senti porté par Beaublanc et a marqué 5 points décisifs juste avant le money time. De quoi exploser de joie et donner l'occasion à la défense limougeaude de terminer le travail, même si, relâchés, les joueurs de Strasbourg ont réussi quelques gros tirs pour revenir à -3 (79-76) à 18 secondes de la fin.

Le banc de Strasbourg retrouvé, le duo Camara-Zerbo déchaîné

Avant cela, c'est le banc de la SIG qui avait mis l'équipe sur de bons rails. Il faut dire qu'Antoine Diot (14 points à 5/8 et 3 passes décisives pour 16 d'évaluation en 22 minutes) a rapidement du sortir à cause de deux fautes. Mais bien que dominée et incapable de marquer -, l'équipe de Philippe Hervé - en pleurs au buzzer final suite au décès de son père en 2014 - s'est appuyée sur un Fréjus Zerbo auteur de son record de points (16 à 6/8 et 5 rebonds pour 18 d'évaluation en 23 minutes) au meilleur des moments et un Nobel Boungou-colo de haut vol (17 points à 4/8, 4 rebonds et 9 fautes provoquées pour 17 d'évaluation en 32 minutes). Ainsi, malgré son inefficacité offensive, le CSP n'était mené que de 4 points à la pause (28-32). Puis de seulement 2 à dix minutes de la fin (52-54). Par la suite, Ousmane Camara (10 points à 5/7 et 8 rebonds pour 18 d'évaluation en 23 minutes), improbable MVP des finales, a permis à Limoges de passer devant une première fois (60-59). S'en est suivi un court chassé-croisé puis le CSP a fini par prendre le dessus et s'imposer 82-75 dans une fin beaucoup plus débridée.

C'est donc le onzième titre de champion de France du Limoges CSP, deuxième club le plus titré derrière l'ASVEL (seize titres) et devant l'Elan Béarnais (neuf). Le CSP est aussi le premier club à conserver son titre de champion de France depuis l'Elan Béarnais en 2004. Pas mal quand on sait qu'Adrien Moerman, MVP de la saison de Pro A, était forfait sur les deux derniers matchs, tous deux gagnés par Limoges. 

Pour Strasbourg, c'est la douche froide. Mais cette défaite, aussi tragique soit elle, n'enlève en rien leur magnifique saison et le très beau basket proposé par son collectif. Mais au final, le talent individuel (porté par un public démentiel) aura pris le pas sur ce dernier.

Limoges champion de France 2015, c'est déjà dans l'Histoire. 

20 juin 2015 à 22:38
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
08 décembre - 04h30
Los Angeles Clippers
Golden State Warriors
NBA
08 décembre - 09h30
Houston Rockets
Los Angeles Lakers
LIGUE DES CHAMPIONS
08 décembre - 10h45
Strasbourg
Utenas
NBA
08 décembre - 11h00
Los Angeles Clippers
Golden State Warriors
NBA
08 décembre - 12h45
NBA Extra