instagram
PRO A


LIMOGES FRAPPE FORT D'ENTRÉE À STRASBOURG (77-65)

Dès l'ouverture de la finale de Pro A, Limoges a repris l'avantage du terrain à Strasbourg.

Grâce notamment à une excellente première mi-temps, le CSP s'est imposé en Alsace et mène désormais 1-0.

Malgré toute leur expérience des finales (44 trophées remportés par l'ensemble des joueurs de la SIG, dont 23 pour le seul David Andersen), les Strasbourgeois ont mis du temps à rentrer dans leur match. Fort d'une défense agressive et intelligente, Limoges a tué dans l’œuf le collectif alsacien en première période, coupant toutes les lignes de passe. Trop brouillons, obligés de se reposer sur des actions individuelles, les hommes de Vincent Collet sont privés de leur identité habituelle et peinent à trouver le chemin du cercle. Et comme le CSP est insolent d'adresse (8/14 à 3 points à la pause), les joueurs du Bas-Rhin ont rejoint les vestiaires avec un retard conséquent (26-38, mi-temps).

Limoges reprend déjà l'avantage du terrain

Mais un match ne se gagne pas seulement en première mi-temps. Limoges a failli l'apprendre à ses dépends. Pour avoir laissé Strasbourg installer son jeu collectif, le CSP s'est exposé à un retour alsacien. Passé quelques instants en défense de zone, le club mythique du Limousin a subi la foudre de la SIG derrière la ligne des 6,75 mètres. Jérémy Leloup, à deux reprises, puis Bootsy Thornton au buzzer ont relancé totalement le suspense à l'entame du dernier acte (48-54, 30e minute).

Malgré l'énorme impact du duo Adrien Moerman - J.K. Edwards, Strasbourg a continué à pousser dans le money-time. Un and one d'Axel Toupane a même ramené le finaliste de Pro A 2013 sur les talons des joueurs de Jean-Marc Dupraz (58-63, 36e minute). Mais Limoges a su garder la tête froide. Auteur d'une superbe passe décisive pour J.K. Edwards puis de deux lancers-francs, Taurean Green a changé le cours de la rencontre avec sa mini-série, annihilant en quelques secondes le retour strasbourgeois (58-67, 37e minute). Sûr de sa force, le CSP n'a pas tremblé dans les dernières secondes et a verrouillé son succès sur la ligne de réparation (65-77, score final). Une victoire décisive. Limoges n'est plus qu'à deux victoires du titre.

Gagner le Match 1 n'est pas synonyme de victoire finale

La SIG pourra se souvenir de la finale de Pro A 2013 pour se rassurer. Large vainqueur de Nanterre lors du Match 1 (89-55), Strasbourg avait sombré lors des trois rencontres suivantes, laissant le titre de champion de France à la JSF malgré le gain du premier match. Pareillement, plus récemment, Limoges et Strasbourg se sont qualifiés pour la finale du championnat après avoir laissé filer le Match 1 de leurs demi-finales respectives. Autant d'éléments qui prouvent que cette finale n'est pas terminée, loin de là.

Mais la SIG devra aller chercher une victoire dans l'enfer de Beaublanc pour continuer à rêver du titre de champion de France. A condition évidemment de s'imposer lors du Match 2, où elle jouera tout simplement sa vie.

Posté par Alexandre Lacoste

31 mai 2014 à 17:57
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges