instagram
PRO A


LIMOGES GAGNE DANS LA DOULEUR

Limoges gagne dans la douleur
Crédit photo : Sylvain Vergne

Les playoffs 2015 sont lancés ! Pour le tout premier match des séries éliminatoires de Pro A, le suspense était de mise à Beaublanc, où Limoges s'est imposé sur le fil face au Havre (78-75).

Le CSP assure l'essentiel et mène 1-0 dans ce quart de finale face au STB.

"Démotivés" par un avenir incertain ? "A bout de souffle" après trois défaites de suite pour boucler la saison ? Que nenni. Certes, les Havrais ont bel et bien été battus à Limoges. Mais pas comme bon nombre de prévisions le laissaient entendre. Et pour cause, il a fallu attendre les derniers instants pour que le CSP et Beaublanc soufflent enfin, la victoire en poche. Forcément, comme chaque club présent à ce niveau-là, le STB n'a jamais lâché le morceau. Dominés d'entrée de jeu par le MVP Adrien Moerman (13 points à 5/8 et 11 rebonds pour 23 d'évaluation en 25 minutes) et ses partenaires, Ricardo Greer (16 points à 8/19, 6 rebonds et 5 balles perdues) et les siens recollaient sans tarder et passaient même devant après un quart-temps (19-20).

Invernizzi plus adroit que tout Limoges

Et contrairement à un CSP en panne de loin (4/16), les hommes d'Eric Bartechecky s'appuyaient tout au long de la partie sur leurs réussites primées (11/24). Ainsi, au début du deuxième quart, Hugo Invernizzi (18 points à 5/6 à 3-points) en transition et John Cox (17 points à 6/15 dont 3/7 à 3-points) en toute fin de possession creusaient légèrement l'écart (25-29, 14e). Or, Le Havre et Cox étaient apparemment en surchauffe. L'expérimenté combo-guard du STB - qui dispute ses cinquièmes playoffs pour sa dixième saison en Pro A - continuait d'alimenter la marque face au retour limougeaud (32-33, 19e). Mais le trentenaire tirait la langue - aux sens propre et figuré - alors qu'il avait trois lancers-francs à tirer, juste avant la mi-temps. Invernizzi, son remplaçant, ne tremblait pas sur la ligne (3/3, 36-36).

Pourtant, ce sont bien les locaux qui viraient en tête à la pause, paradoxalement grâce à un trois-points de Pooh Jeter (14 points, 5 rebonds, 6 passes et 7 fautes provoquées) au buzzer de la mi-temps (39-36). Si John Cox a, dès le retour des vestiaires, rassuré sur son état en égalisant de loin (41-41), Limoges poursuivait sur sa lancée, semblant mettre petit à petit la main sur le match. Dans le sillage de J.P. Batista (17 points à 8/12 et 3 passes en 21 minutes), et également bien alimenté par Ousmane Camara (12 points à 6/11 en 18 minutes), le CSP dominait cette troisième période (52-45, 26e) et était en très bonne posture au début de la dernière (63-55). Cinq minutes et trois triples plus tard, le sniper Hugo Invernizzi remettait en cause un tel déroulement (67-66, 36e).

Le CSP invaincu en playoffs depuis (presque) un an

Si le money-time était serré (72-70 à l'entrée de la dernière minute), les hommes de Philippe Hervé ne lâchaient pas les commandes du match. Mais ils auraient finalement pu s'éviter quelques sueurs froides. Alors que Limoges menait 74-70 à quinze secondes de la fin, Moerman ratait ses deux lancers, avant que Invernizzi ne frappe encore derrière l'arc dans la foulée (74-73)... Il restait alors sept secondes à jouer. Pooh Jeter, adroit aux lancers (8/8) à défaut de l'avoir été dans le jeu (2/9), ne tremblait pas (76-75). John Cox lui répondait de la même manière (76-75). Mais c'est bien le meneur limougeaud qui avait le dernier mot, inscrivant ses deux tirs de réparation et voyant Cox rater le shoot de la prolongation à la sirène. Score final : 78-75 pour Limoges.

Champions de France en titre, les Limougeauds prennent la main dans ce quart de finale et alignent une cinquième victoire de suite en playoffs, depuis la défaite au match 4 des demi-finales 2014 le 25 mai dernier à Dijon. Troisième de la saison régulière, le CSP n'a donc pas fait de mauvaise blague à ses supporters et tentera d'accéder aux demi-finales dès dimanche aux Docks Océane. Mais le club de Shawn King (4 points, 13 rebonds, 3 contres, 5 passes et 5 balles perdues pour 18 d'évaluation en 32 minutes) n'a sûrement pas dit son dernier mot et tentera encore de déjouer les pronostics afin de revenir à Beaublanc.

22 mai 2015 à 22:10
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
10 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 09h30
Milwaukee Bucks
Atlanta Hawks
NBA
10 décembre - 11h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
10 décembre - 18h45
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne