instagram
PRO A


NANTERRE AU COURAGE

Nanterre au courage
Crédit photo : Olivier Fusy

Au prix d'un magnifique effort dans le dernier quart-temps (27-7), Nanterre 92 s'est imposé face à Châlons-Reims (74-65) et met fin à une (mini) série de deux défaites.

Mam' Jaiteh (16 points, 11 rebonds) et Tasmin Mitchell (15 points) auront eu raison de l'ogre statistique du CCRB, Drew Gordon (22 points, 31 d'évaluation).

Il n’y a qu’à Nanterre qu’on voit ça. Alors qu’ils bafouillaient, cafouillaient, souffraient dans leur basket, les hommes de Pascal Donnadieu ont retourné un match bien mal embarqué. « Le basket est injuste », confirme le technicien. « On a joué quatre matches, en en jouant trois très bien, qu’on perd (l'Asvel et Le Mans en championnat, l'Asvel à nouveau en coupe, ndlr). Et ce soir, c’est le moins abouti et on l’emporte. »

Une torture pour toute une salle, pas follement remplie pour l’occasion (à peine 2 000 spectateurs). « On a été à côté de nos pompes pendant trois quarts temps », reprend Donnadieu. « L’air de rien, rencontrer des équipes comme Châlons-Reims, qui n’ont plus rien à perdre, sans pression, c’est très dangereux. » Drew Gordon aime ça.

Les Américains du CCRB > Les Américains de Nanterre

Pendant 30 minutes, l’ancien du Partizan a marché sur Nanterre (22 points, 32 d’évaluation). En face, les ‘Ricains’ de Nanterre, d’habitude si en verve au scoring, patinaient : 13 points à 4/20 aux tirs pour le quatuor Riley/Campbell/Mitchell/Lamb à la fin du troisième quart. A 10 minutes près donc, le CCRB y était (47-58). « On a montré une belle opposition mais on lâche à la fin », confirme Gary Florimont. « Il nous a manqué aussi quelques points à l’intérieur en fin de match, on s’est reposé sur le tir extérieur et on a alimenté leur jeu rapide », regrettait Nikola Antic en conférence de presse.

En face, Donnadieu a fait de tout pour réveiller ses joueurs, manquait plus que le numéro de claquettes : expressions de dépit en tout genre, et même jet de plaquette par terre (il faut dire que ses joueurs l’avaient bien cherché). « Ce soir, il fallait les réveiller, aboyer ! », confirmait l’entraîneur après-match. « J’avais l’impression qu’on était en vacances et que eux étaient une équipe de playoffs ! »

Mitchell se réveille, les Français répondent à l’appel

Parmi les Français, Mam’ Jaiteh, évidemment. Le meilleur tricolore à l’éval du championnat (16,2) a livré une partition toute en intensité : 16 points à 7/12, 11 rebonds pour 22 d’évaluation en 27 minutes. « Mam Jaiteh fait une saison en tout point extraordinaire », appuyait son coach après-match. « Il a franchi un très gros palier cette saison. »

Dans le money time, Tasmin Mitchell se rappellera aussi au bon souvenir de ses anciens coéquipiers (10 de ses 15 points dans le dernier quart) pour refaire passer Nanterre devant (62-61, 35e). Même Hugo Invernizzi (12 points en 22 minutes) y est allé de son intensité, lui qui n’est pas forcément connu pour ça. « Il s’est fait violence et c’est très bien pour la suite », encourage son entraîneur.

La suite, c’est un gros morceau pour Nanterre 92 : Strasbourg, samedi prochain, à 20 heures 30, sur l’antenne de l’Equipe 21. Pas le droit d’être « à côté de ses pompes » en Alsace sous peine de lourde sanction…

Par Xavier Collin, à Nanterre

29 mars 2016 à 21:42
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne