instagram
PRO A


NANTERRE OFFICIELLEMENT EN PLAYOFFS

Crédit photo : Sébastien Grasset

Jeudi soir, Nanterre a fait d'une pierre deux coups : la victoire dans le derby (93-68) et la qualification pour les playoffs assurée. Les leaders ont pesé : 12 points, 9 rebonds, 7 passes pour Mykal Riley et surtout 20 points à 7/8 aux tirs pour le revenant, Gerald Robinson.

9-0 puis 19-6 après cinq minutes. Jamil le speaker qui devient fou au micro, la salle qui vibre et un TJ Campbell qui met son équipe sur les bons rails (7 des 11 premiers points des siens)… On se dit que la soirée va être longue pour Freddy Fauthoux et ses hommes. Sauf que les Nanterriens tombent amoureux du shoot extérieur, comme ça arrive des fois dans les Hauts-de-Seine (9 tirs de loin à la fin du premier quart). Résultat : Poirier & Sané font de belles entrées (2 & 8 points) et le PL est vivant après 10 minutes (26-22).

Le deuxième quart suit son cours gentiment : Gerald Robinson se signale dans la création, Mykal Riley est en mode couteau-suisse (8 points, 5 rebonds, 5 passes à la MT) et Mam’ Jaiteh sort frustré (seulement 6 minutes en première mi-temps). Du coup, c’est Nando Raposo qui sort du bois, et termine le match à 20 d’éval (11 points, 5 rebonds).

« Il a été phénoménal », s'est félicité Pascal Donadieu après-match. « Il a empêché toutes les pénétrations des arrières adverses, comme un stoppeur au foot. Que lui demander de plus dans la dureté, l’agressivité ? Ce soir, c’est mon MVP de cœur. »

Le retour du road runner

Triple de Robinson, caviar de Riley pour Hugo Invernizzi, tomar de Jérémy Nzeulie… La première minute du dernier quart est synonyme de show dans le PdS Maurice Thorez. L’écart repart à la hausse (70-59, 32’), les contacts sont rudes et même si ça cogne le cercle, ça continue à rentrer pour Nanterre, toujours un bon signe. Pour que la fête soit complète – et le sort du match scellé -, le revenant Gerald Robinson plante un énième clou sur le cercueil du PL… avant d’en replanter un, dans la foulée (89-68, 37’).

Donnadieu peut exulter sur son banc, son arrière – et meilleure éval de Pro A avant sa blessure, comme il aime à le rappeler – est de retour : 20 points à 7/8 aux tirs (3/4 de loin), 5 passes, 4 interceptions et 25 d’éval en… 19 minutes. « Je ne pouvais pas demander mieux comme retour », résumait le road runner local, surnommé Bip Bip par le speaker.

« Gerald, c’est deux joueurs : la rotation derrière TJ et l’arrière titulaire », expliquait Donnadieu en conférence de presse. « On a tellement plus d’opportunités tactiques avec lui, ça facilite le jeu. »

Autre facilitateur de jeu, Mykal Riley. Pas un shoot manqué pour le chouchou du coach (12 points à 5/5) et un presque triple-double (9 rebonds, 7 passes). Le tout pour un replet 28 d'éval.

Les « Merci Nanterre ! » ou encore « Gerald ! Gerald ! » sont scandés que le match n’est pas fini. Enfin si. 93-68. La conclusion (limpide) pour les fans nanterriens : « On est en playoffs ! » Reste à savoir à quelle place, en attendant les résultats, entre autres, de Gravelines-Dunkerque et l’Asvel. Mardi, Nanterre terminera son championnat à Nancy.  Pour aller chercher l’avantage du terrain ? 

Par Xavier Collin, à Nanterre.

05 mai 2016 à 22:47
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
03 décembre - 18h45
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges