instagram
PRO A


PAS CONTENT, CLAUDE BERGEAUD A RÉUNI SES JOUEURS DIMANCHE MATIN

Pas content, Claude Bergeaud a réuni ses joueurs dimanche matin
Crédit photo : JC Mengui

En fin d'après midi samedi, l'Elan Béarnais a pris une correction contre Strasbourg (58-86) pour la troisième journée de Pro A.

Une grosse défaite qui fait suite à celle concédée à Rouen cinq jours plus tôt. En conférence de presse d'après match, l'entraîneur Claude Bergeaud était bien entendu passablement énervé. 

"C'était un gros test pour nous afin de savoir où on pouvait se situer face à une équipe qui sera en fin de championnat très près du haut. On voit qu'on est à 30 points. On est très loin. Bien sûr il y a les excuses qu'on nous sort tous les jours comme quoi nous sommes en retard, qu'il n'y a que 15 jours qu'on travaille ensemble.. On se cherche beaucoup alors qu'on a simplifié au maximum les choses mais cela n'a pas marché. Notre maladresse s'explique car il n'y a pas de fluidité offensive alors on ne met pas les shooteurs en bonne position à la différence de nos adversaires. Tout ce qu'ils ont fait, on s'y attendait car ils récitent leur basket. Ils mettent dedans car ils sont dans un bon rythme. Pour nous, le chantier est énorme alors cela veut dire qu'on sera très rapidement fixé sur les fameux objectifs dont on parle tous les jours. On commence quand même à voir dès ce soir qu'on ne se situera pas dans la partie haute du tableau."

Pour l'ancien sélectionneur national, plus que certains joueurs qui ne sont pas au niveau attendu, c'est le collectif qui pêche.

"Au plan individuel, on a des joueurs qui n'y sont pas du tout comme Antywane Robinson ou Yannick Bokolo mais c'est ce fameux collectif qui doit faire que tout le monde y trouve son compte. Aujourd'hui, c'est évident, ce n'est pas huilé."

Enervé par la situation, Claude Bergeaud avait donc programmé un entraînement ce dimanche matin à 10 heures.

"Je sais que cela ne plait pas. Vendredi, c'était 2h30 de travail et on me l'a reproché car c'était la veille d'un match mais que peut-on faire d'autre ? Il faut essayer de rattraper le temps perdu en essayant de ne pas blesser des joueurs. C'est ce à quoi je pense tous les jours parce qu'on est traumatisé, on a payé déjà."

12 octobre 2014 à 12:59
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges