instagram
PRO A


PREVIEW LE HAVRE : SE SAUVER, UNE FOIS DE PLUS

Comme chaque année, Le Havre a un seul objectif : survivre une année de plus en Pro A.

Le STB, une fois encore, vise donc le maintien. Mais cette saison, fait rarissime, le club est parvenu à conserver une large partie de ses joueurs. Gédéon Pitard, Graham Brown, Bryant Smith ont rempilé. Bangaly Fofana, Fabien Paschal et Julien Sauter étaient là l'an passé. Et Brian Boddicker, qui a relancé sa carrière française au Havre en 2011/12, est revenu. Voila une base d'effectif qui se connaît et qui accueille des joueurs qui ont besoin de se lancer (Hugo Invernizzi) ou de se relancer (Cedrick Banks). Dans une Pro A plus dense que jamais, cela suffira-t-il pour se maintenir ?

Ils arrivent : Hugo Invernizzi (Strasbourg, Pro A), Cedrick Banks (Liège, Belgique) et Brian Boddicker (Élan Béarnais, Pro B) et William Hatcher (PAOK Salonique, Grèce).Ils partent : Bernard King (BC Donetsk, Ukraine), Chester Mason (sans club), Vlad Moldoveanu (BC Kalev Cramo, Estonie), Alexandre N'Doye (Trappes, NM2), Max Kouguère (Manresa, Espagne) et Nianta Diarra (Hyères-Toulon, Pro B, prêt).

Les avantages :
  • La stabilité de l'effectif.
  • Cedrick Banks et Hugo Invernizzi, avec du temps de jeu et la confiance, peuvent faire des ravages offensivement. Avec Brian Boddicker ça va shooter dans tous les sens.
  • Les progressions de Pitard, Fofana, Paschal et même potentiellement Invernizzi et Brown.
  • Le STB s'en sort toujours.
Les désavantages :
  • Le retard dans la préparation. Les joueurs, en particulier les étrangers, sont arrivés très tard.
  • Le meneur de jeu non JFL a signé deux semaines avant le début de saison.
  • Cedrick Banks est un très fort scoreur mais n'a pas autant d'impact dans le jeu que Bernard King, notamment dans la création.
  • Le manque de soutien aux Docks Océanes, salle réputée comme étant peu chaude et rarement pleine.
L'effectif :Notre avis :

Le Havre, plus que jamais, peut le faire. Se maintenir une nouvelle saison. Les joueurs en place étaient presque tous là l'an passé et ça c'est une grande première. L'équilibre reste tout de même fragile. La saison passée, le STB a touché du bois au niveau des blessures contrairement à nombre de ses concurrents pour le maintien, Boulazac en tête. Si Cedrick Banks s'approche du niveau de Bernard King, qu'Hugo Invernizzi saisit son université de temps de jeu, que Pitard confirme ses progrès et que le reste évolue au niveau de la saison passée, le STB a de bonnes chances de remporter une douzaine de succès.

Espérons qu'en coulisses le club parvienne à construire sur une nouvelle saison réussie. Car avec Le Havre c'est parfois se demander à quoi bon. A quoi bon vouloir résister à tout prix dans l'élite si le seul objectif n'est que d'y rester. Le club, récemment reconnu pour sa formation (Ian Mahinmi, Fabien Causeur, Romain Duport, Rudy Jomby ou Pape Sy pour les plus célèbres), ne figure plus dans les premières positions du championnat espoir et ne sort plus de talents. Une belle saison pourrait permettre au STB de mettre une partie des problèmes économiques derrière et de relancer ce centre de formation qui a encore gagné la Coupe de France cadet en 2011. Car sinon, la place devrait revenir à d'autres formations plus ambitieuses, notamment les voisins d'Evreux et surtout de Rouen.

Posté par Gabriel Pantel-Jouve

21 septembre 2013 à 19:28
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges