instagram
PRO A


QUATORZE ANS APRÈS, LIMOGES EST DE RETOUR EN FINALE DE PRO A

C'était le 13 mai 2000.

Adrien Moerman et le CSP sont en finale (photo : Seb-g)

Au soir d'un match 3 gagné face à l'éternel rival Pau-Orthez, le Limoges CSP de Marcus Brown se qualifiait pour la finale de Pro A. Quatorze ans plus tard, contre la JDA Dijon, après une série épique en cinq manches conclue dans l'enfer de Beaublanc par une large victoire (80-64), le CSP est de retour en finale.

Pour une soirée, voire plus, les supporters du Limoges CSP vont pouvoir oublier les légendes de 2000 qui ont réalisé le triplé historique avec la Coupe d'Europe, la Coupe de France et le championnat. Ces hommes là ont des successeurs à présent. Au moins pour ce qui est de la qualification en finale. Quatorze ans après, le Limoges CSP rejoint à nouveau la finale de Pro A et ce au terme d'un match 5 parfaitement maîtrisé.

Un premier quart-temps de rêve pour le CSP

Avant la rencontre, Jean-Marc Dupraz expliquait qu'avec l'avantage du terrain, c'est son équipe qui avait la pression. Il s'interrogeait alors sur la façon dont ses joueurs allaient la gérer. Force est de constater que le premier quart-temps de rêve fourni par les limougeauds lui a donné un élément de réponse. Incandescents, les partenaires d'Adrien Moerman (10 points, 8 rebonds) - une nouvelle fois omniprésent mais qui s'est blessé en fin de rencontre - ont marché sur l'eau pendant dix minutes. Avec 32 points inscrits à plus de 80%, un coquet 5/6 derrière la ligne à trois points, 11 passes décisives et plus de 45 d'évaluation, Limoges a fait chavirer Beaublanc de bonheur (32-11). Asphyxiés, dans les cordes (seulement 11 points marqués), les Dijonnais ne s'en remettront jamais. Étouffés par les hommes en blancs du CSP et par près de 6000 personnes, les partenaires d'un Mykal Riley (14 points, 7 rebonds, 5 passes) bien cadenassé vont littéralement exploser en plein vol.

Souvent, il est coutume de dire que démarrer trop fort une rencontre, avoir trop de points d'avance trop rapidement, peut être préjudiciable. Mais Fréjus Zerbo (14 points à 5/7, 4 rebonds) et ses partenaires étaient en mission. Intraitables, Alex Acker (17 points à 7/10, 5 passes, 3 rebonds), Taurean Green (7 points, 12 passes) and co. ne laisseront jamais la possibilité à la JDA de revenir à la marque. Si Andre Harris (17 points à 7/16, 4 rebonds, 3 passes) - seul joueur de la Jeanne a surnagé - et consorts vont prendre l'ascendant aux rebonds offensifs (16 à 6), ils n'arriveront que très rarement à faire fructifier ces ballons supplémentaires. Bien présents en défense, alternant la zone et l'individuelle, adroits (50% à trois points sur l'ensemble du match) et très collectifs (27 passes décisives), les joueurs du président Frédéric Forte ont livré une partition quasi parfaite pour s'assurer ce match 5 décisif.

Contre qui en finale ?

C'est donc quatorze ans après que Limoges va redécouvrir les joies d'une finale de Pro A. A l'époque, la troupe de Duško Ivanović avait battu l'ASVEL en trois manches. Cette année, ce sera au meilleur des cinq, et il faudra attendre demain soir pour savoir qui de Nancy ou de Strasbourg aura l'honneur d'affronter le CSP nouvelle génération.

Posté par Amaury Boulay

Photo : Adrien Moerman et le CSP sont en finale (photo : Seb-g)

27 mai 2014 à 20:48
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
07 décembre - 02h00
Minnesota Timberwolves
San Antonio Spurs
NBA
07 décembre - 09h30
Detroit Pistons
Chicago Bulls
LIGUE DES CHAMPIONS
07 décembre - 10h45
Lyon-Villeurbanne
Varese
NBA
07 décembre - 11h00
Minnesota Timberwolves
San Antonio Spurs
LIGUE DES CHAMPIONS
07 décembre - 12h15
Venise
Le Mans