instagram
PRO A


SHULER ENVOIE MONACO EN DEMI

Crédit photo : Sébastien Grasset

Comme au match aller, il n’y a pas eu photo entre Monaco et Nanterre. L’ASM s’est imposée largement (64-83) dans un palais des sports Maurice Thorez pourtant bien chaud. Intensité et profondeur de banc ont été les clés du match… et puis Jamal Shuler a sorti une performance majuscule : 31 points à 8/11 de loin. 

« Il y avait un tel fossé. J’espère qu’on arrivera à montrer un autre visage chez nous, devant notre public, pour notre fierté. » Pascal Donnadieu voulait un réveil, il l’a eu. Du moins, un sursaut. A 6-2 et un tomar bien senti de Jérémy Nzeulie, coach Mitrovic prend temps-mort.

La salle est déjà bien en température mais pas de quoi paniquer les Monégasques. DJ Cooper est serein et puis, un patron et ancien MVP local (Eurochallenge 2015) va enfiler son habit de lumière : Jamal Shuler.

La tournée du patron

Pour faire passer Monaco devant, le MVP (aussi) de la dernière Leaders Cup va enquiller 10 points dans le premier quart. L’ASM est devant après 10 minutes (19-25). L’intensité est là, les contacts aussi. Résultat : les joueurs de Pascal Donnadieu sont valeureux, à l’image de Mykal Riley, mais courent  après le score. Ils obtiennent même des tirs ouverts mais les efforts consentis pour les avoir sont synonymes de maladresse.

 

Et, quand ça finit par tomber dedans (32-37, 8-0, Riley s’occupe de tout), c'est évidemment Shuler qui renvoie Nanterre dans les cordes, de deux triple. A la mi-temps, Monaco est tranquille (35-44).

Bis repetita

Nanterre revient à nouveau en début de troisième quart, d'un alley oop rageur de Raposo (49-52, 27'). Et alors ? Shuler est arrivé, sans se presser, et avec deux nouvelles flèches primées. Le garçon donne dans le comique de répétition. "Plusieurs fois, ils sont revenus à 3-4 points", confirme Mitrovic en conférence de presse. "Jamal a immédiatement rentré de gros shoots en fin de possession pour les remettre à 8-10 points." "Ils ont su mettre les shoots qu’il fallait mettre, à l’image de Jamal", renchérit Nzeulie. "On a respecté les consignes défensives, on l'a bien contesté, mais il a mis ses tirs."

L'écart est le même à l'entrée des dix dernières minutes (52-61). Suspense ? Raté. Jamal ressort ses pistolets, rideau (55-72, 34'). "Ils nous ont clairement dominé sur les deux matches", conlut, lapidaire, Nzeulie. Score final : 64-83.

Et demain ?

"Pour moi, c'est le MVP de la saison." Zvezdan Mitrovic est clair. Difficile de donner tort au technicien monténégrin à la vue de la feuille de stats de l'arrière US : 31 points (à 8/11 de loin) en 34 minutes. Une forme olympique qui ne sera pas de trop au tour suivant, face à l'Asvel et au meilleur stoppeur de la Ligue, Charles Kahudi.

"L'ambiance sera chaude là-bas", anticipe Mitrovic. "JD Jackson fera en sorte qu'ils soient prêts, et nous aussi, on sera prêts", prévient Shuler. "Cette série va être fun."

A Nanterre, on pense déjà à l'avenir. "Je veux construire un projet", conclut Donnadieu. "Je veux donner des responsabilités à de jeunes joueurs français." Trois joueurs sont toujours sous contrat (Riley, Invernizzi, Raposo). Jaiteh sur le départ, le druide breton aimerait aussi conserver un Nzeulie convoité de partout. Et rappelle : "Nanterre, c'est 14e budget de Pro A. Aujourd'hui, on fait encore une belle saison, sans tomber dans l'autosatisfaction." Pas faux. Mais le retour sur terre, après des trophées en pagaille (Titre 2013, Coupe 2014, Eurochallenge 2015) fait tout drôle...

Par Xavier Collin, à Nanterre

 

 

17 mai 2016 à 23:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>