instagram
PRO A


STRASBOURG DÉBUTE BIEN SON LAST 32

Strasbourg débute bien son Last 32
Crédit photo : Sébastien Grasset

Toujours avec la pancarte d'outsider très sérieux dans le dos, Strasbourg a bien entamé la deuxième phase de l'Eurocup.

La SIG s'est défaite de l'épouvantail de son groupe, l'UNICS Kazan, sur le score de 72 à 61.

Des quatre clubs français opposés lors de cette première journée à une équipe reversée de l'Euroleague, seule la SIG avait l'avantage du terrain. Et seule la SIG a relevé victorieusement le défi en s'offrant le scalp d'une formation qui n'aurait pas fait tâche au Top 16. Si elle avait amèrement goûté à cette relégation et au Last 32 l'an dernier, la formation alsacienne est depuis passée dans une autre dimension. Au point de figurer parmi les candidats de cette C2 et de devoir tenir un statut qu'elle a construit au premier tour (8v-2d) face à l'une des grosses armadas de la compétition - qui a néanmoins perdu son meneur Níkos Zísis à la trêve, parti au Fenerbahçe. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les Strasbourgeois ont bien rempli leur contrat.

Convaincants et moins dispendieux que son adversaire (11 balles perdues à 17), Strasbourg a directement tenu tête au duo arrière Curtis Jerrels (13 points à 5/12) - Keith Langford (10 points à 3/9). En tête après quelques minutes (8-3, 4e) sur un trois-points réussi par Matt Howard - son premier avec la SIG ! - les Alsaciens menaient 23-18 après un quart-temps et n'ont jamais lâché l'affaire. Alternant réussites lointaines (10/26 au final) et fixation intérieure avec un Matt Howard auteur de ses 15 points après 19 minutes (45-30), l'équipe de Vincent Collet était bien lancée à la pause (45-35).

Sans le moindre point inscrit durant les cinq premières minutes, le troisième quart-temps fut indigent et se termina sur un incroyable 4 à 8 pour l'UNICS... Mais il ne fut pas si terrible que cela pour la SIG qui allait scorer huit points de suite en seulement 40 secondes au début de l'ultime période (57-43, 33e). Grâce aux belles prestations en sortie de banc de Tadija Dragićević (14 points à 4/7 et 13 d'évaluation en 23 minutes), Paul Lacombe (12 d'évaluation en 18 minutes), Axel Toupane (13 d'évaluation en 22 minutes) ou Tony Dobbins (9 d'évaluation en 17 minutes), Strasbourg a bien contrôlé la partie et s'est envolé à deux minutes de la fin (70-53). Un petit relâchement permettra aux Russes de limiter l'écart. Sans grande conséquence, puisque les vice-champions de France ont su conserver un écart supérieur à dix longueurs (72-61).

Séparée de Mike Gelabale et surtout (encore) privée d'Ali Traoré - Matt Howard a assuré, tandis que Bangaly Fofana a pris 3 fautes en 6 minutes - la SIG ne pouvait peut-être pas mieux entrer dans l'année 2015 et le Last 32. Si elle veut doubler la mise mardi prochain, il lui faudra une nouvelle fois être plus solide qu'un autre redoutable club russe : le Zénith Saint-Pétersbourg. L'équipe emmenée par Walter Hodge (16,8 points et 18,2 d'évaluation après onze matchs) s'est imposée dans le même temps sur le parquet du CEZ Nymburk (72-84).

07 janvier 2015 à 22:10
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges