PRO A


STRASBOURG ÉGALISE

Romeo Travis SIG Basket Dorian Brault
Crédit photo : SIG Basket Dorian Brault

La finale de Pro A est relancée. La SIG s'est rattrapée en s'imposant 74 à 72 à Chalon-sur-Saône dans le match 2 de la finale des playoffs.

Un partout, balle au centre. Dans le deuxième match de la finale des playoffs de Pro A, Strasbourg a mené tout le long chez l'Elan Chalon pour s'imposer 74 à 72 et égaliser à une victoire partout. C'est la première victoire de la SIG à l'extérieur depuis 2013 et ses participations annuelles aux finales de playoffs.

Pourtant, l'équipe de Vincent Collet n'avait pas montré que des signes positifs à l'entame de la rencontre, en étant rapidement menée 6 à 2. Mais de suite, elle a su réagir sous l'impulsion de l'axe Frank Ntililikina (13 points à 6/11, 4 rebonds et 3 passes décisives pour 16 d'évaluation en 23 minutes) - Romeo Travis. Jean-Denys Choulet a fini par appeler son premier temps-mort à -6 (10-16) suite à un 14-4.

La suite a été une vraie bataille dans une rencontre d'une intensité qu'on ne voit qu'en playoffs. Sans doute vexée par sa prestation lors d'un match 1, la SIG a réussi à ne jamais se faire repasser devant dans un Colisée tout acquis à la cause de l'équipe locale. Lance Harris (9 points à 3/9, 4 rebonds et 2 passes décisives pour 8 d'évaluation en 26 minutes) a beau avoir égalisé à 3-points à la 12e (24 partout), Axel Bouteille ensuite à son tour (26 partout), les hommes de "JDC" ne sont pas parvenus à repasser devant. Puis, tel un yo-yo, la distance (en points) a grandi avant de se rétrécir. Grâce notamment à un plan défensif respecté sur Moustapha Fall (9 points à 3/6, 5 rebonds, 1 contre et 4 fautes provoquées pour 11 d'évaluation en 34 minutes), Strasbourg comptait 8 points d'avance à la pause (32-40). L'écart à l'évaluation était lui plus conséquent (32-52).

Axel Bouteille prend le match à son compte

De retour des vestiaires, Strasbourg s'est montré encore plus appliqué et dominateur. Peu inspiré dans ses choix offensifs à ce moment là, Chalon a manqué de réussite et pris un retard de 14 points (35-49). Mais comme trop souvent cette saison, la SIG est retombée dans ses travers. Les joueurs, auparavant en mouvement dans le jeu sans ballon, se sont de nouveau immobilisés et l'efficacité offensive s'en est ressentie. De l'autre côté, Axel Bouteille (20 points à 8/10, 2 rebonds, 2 passes décisives et 2 interceptions pour 22 d'évaluation en 25 minutes) a commencé son show. Le jeune ailier varois a mis les 8 premiers points de son équipe sur la période. Sur un lancer franc, il a ramené son équipe à -2 (47-49). Finalement, Jérémy Leloup (7 points à 2/6 et 2 rebonds pour 4 d'évaluation en 26 minutes) a cassé un 12-0 en marquant à 3-points. De quoi permettre à la SIG de se reprendre un peu d'air pour finir le quart-temps (47-52).

La suite fut à l'image du match. Parfois distancé à deux voire trois possessions, Chalon-sur-Saône n'a jamais lâché tout espoir de partir en Alsace avec l'assurance de revenir à la maison pour un match 5. En témoigne cette fin de match où Cameron Clark (10 points à 4/9, 5 rebonds et 2 passes décisives pour 11 d'évaluation en 21 minutes) a ramené les siens de -6 à -2 grâce à un 3-points marqué avec la faute (68-70). Et comme si ça ne suffisait pas, Jérémy Nzeulie (9 points à 3/5, 4 rebonds, 4 passes décisives et 4 fautes provoquées pour 12 d'évaluation en 29 minutes) a réussi un nouveau tir primé à 11 secondes de la fin (71-72). Pour faire durer le suspense, l'autre Jérémy de la rencontre, Leloup, a même raté le premier de ses deux lancers francs. Sauf que, après son énorme panier, Nzeulie a cette fois perdu la balle sur la remise en jeu. Fin du match, score final 74 à 72.

Enfin une victoire à l'extérieur en finale

En marquant 1 point de moins que mardi, Strasbourg a réussi à l'emporter, signe d'un retour de sa hargne à l'image du duo d'intérieurs Romeo Travis (16 points à 8/13 et 9 rebonds pour 22 d'évaluation en 26 minutes) - Matt Howard (6 points à 2/5, 8 rebonds et 2 contres pour 11 d'évaluation en 20 minutes). Strasbourg a surtout réussi à vaincre le signe indien. Pas une seule fois lors des finales 2013, 2014, 2015 et 2016, l'équipe alsacienne n'était repartie de la salle adverse avec une victoire. L'équipe de Vincent Collet a maintenant son destin entre les mains : pour être enfin championne, il faudra qu'elle l'emporte deux fois. Et ça tombe bien, les deux prochains matchs se joueront au Rhénus. Le premier ce sera samedi à 20h30. Mais il ne faudra pas compter sur l'Elan pour se laisser faire...

15 juin 2017 à 22:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
6ème journée
20 octobre
Antibes
20h30
Le Mans
Châlons-Reims
89
-
79
Limoges
Le Portel
20h00
Dijon
Levallois Metropolitans
20h30
Boulazac
21 octobre
Bourg-en-Bresse
20h00
Monaco
Chalon-sur-Saône
20h00
Gravelines-Dunkerque
Cholet
20h00
Nanterre
Pau-Lacq-Orthez
20h00
Lyon-Villeurbanne
Strasbourg
20h00
Hyères-Toulon
Autres journées
PROGRAMME TV
21 octobre - 00h15
NBA Extra
21 octobre - 00h15
NBA Extra
21 octobre - 00h30
Unics Kazan
Levallois Metropolitans
21 octobre - 01h00
Milwaukee Bucks
Cleveland Cavaliers
21 octobre - 09h30
Philadelphia 76ers
Boston Celtics