instagram
PRO A


STRASBOURG FRAPPE EN PREMIER

Crédit photo : Sébastien Grasset

Strasbourg est parfaitement entré dans sa finale en remportant la première manche 80-73, grâce notamment à un début de match exceptionnel. Mais l'ASVEL a démontré des ressources intéressantes dans la suite du match, préparant le terrain pour une finale qui s'annonce particulièrement indécise.

Bien décidé à ne pas laisser s'installer la défense villeurbannaise, la SIG a démarré pied au plancher sous l'impulsion de ses artificers en chef Kyle Weems (13 points) et Rodrigue Beaubois (15 points). Dépassée dans tous les compartiments du jeu, l'ASVEL subit la foudre des locaux dans un Rhénus à l'ambiance des grands soir. Et c'est en toute logique que les protégés de Vincent Collet prennent rapidement une avance confortable (28-9).

Les coéquipiers de David Andersen (19 points et 5 rebonds) vont dès lors courir après le score pour tenter de ne pas sombrer. L'Australien réduit rapidement l'écart à "seulement" douze longueurs, mais Strasbourg garde le cap, grâce notamment à ses scoreurs. C'est toutefois un autre match qui a démarré et les Villeurbannais vont rester menaçants jusqu'au bout. Même lorsque Louis Campbell redonne 16 points d'avance aux siens au coeur du quatrième quart-temps, les hommes de J.D. Jackson ne se découragent pas.

Casper Ware (16 points) réussit quelques tours de passe-passe avec notamment deux gros tirs à 3 points ramenant les siens à seulement cinq longueurs à quelques encablures de la fin du match. Il faut toute la sérénité d'un excellent Mardy Collins pour apporter à la SIG les points précieux qui finiront par faire définitivement la différence.

L'ASVEL n'aura finalement jamais pu se remettre d'un début de match complètement raté permettant aux Strasbourgeois de s'installer confortablement dans ces Finales LNB. Mais aussi d'un manque d'adresse flagrant (35% à 2 points, 32% à 3 points), en plus d'une défense pas aussi imperméable qu'il l'aurait fallu. Mais la suite du match a montré qu'il faudrait compter avec cette ASVEL qui est loin d'avoir donné sa pleine mesure.

Côté Strasbourg, Vincent Collet a pu compter sur ses leaders pour maintenir la cadence, une fois passée l'entame idéale. Notamment Mardy Collins (19 points, 8 rebonds, 7 passes décisives et 6 fautes provioquées) qui fut le plus souvent d'une justesse sidérante, créant du jeu pour lui mais aussi pour les autres, en réussissant une poignée d'actions décisives. Mais il faudra renouveler cet effort dans le match 2 lundi pour ne pas se rendre à l'Astroballe dans des conditions difficiles. La finale 2015-2016 n'a pas encore livré tous ses secrets, loin s'en faut.

04 juin 2016 à 22:54
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra