instagram
PRO A


TYWAIN MCKEE, UN MVP EN PUISSANCE, RACONTE SON PARCOURS

Tywain McKee, un MVP en puissance qui raconte son parcours
Crédit photo : radiobremende

Nouveau meneur du Mans, Tywain McKee a impressionné en pré-saison, en terminant notamment MVP du tournoi de Sablé-sur-Sarthe mi-septembre.

Nouveau meneur du Mans, Tywain McKee a impressionné en pré-saison, en terminant notamment MVP du tournoi de Sablé-sur-Sarthe mi-septembre. Fort scoreur, le Philadelphien est désormais dans la force de l'âge (29 ans) ce qui lui permet de combiner maturité physique et expérience. Sur le site du MSB, celui qui paraît très bavard explique en détails le parcours qui l'a mené jusque dans la Sarthe sur MSB.fr.

"Originaire de Philadelphie, je devais m'engager avec l'université de Temple, dans ma ville, mais mes résultats scolaires se sont avérés insuffisants. Je me suis retrouvé à Coppin State, à Baltimore dans le Maryland, où j'ai pas mal marqué l'histoire de la fac. Sauf qu'attirer la NBA ou le top niveau européen, c'était mission impossible ou presque. J'avais besoin de prouver beaucoup, de travailler dur pour m'en sortir, un état d'esprit que j'essaie toujours de garder. Cela a commencé par l'Australie. Une saison écourtée de moitié en raison d'une blessure au dos mais une place de troisième pour le titre de MVP. Je passe ensuite à Minsk en Biélorussie et c'est là-bas que les Russes de Triumph Lyubertsy, aujourd'hui le Zenith Saint-Pétersbourg, me récupèrent pour deux ans et demi. Je deviens All-Star en VTB et me distingue individuellement en Eurocup, raison pour laquelle Unics Kazan me signe. C'est une énorme organisation, avec de sacrés moyens ! Au-delà de la finale de l'Eurocup, j'ai surtout pu goûter au très haut niveau continental. Le problème, c'est que je n'en avais pas encore conscience. J'étais très, trop, ce que vous appelez un meneur à l'américaine, pensant d'abord à marquer. Avec le coach italien Andrea Trinchieri, je n'ai pas eu d'autre choix que celui d'adapter mon jeu, de mieux défendre collectivement, de penser à jouer différemment. Je n'avais plus 15 tirs mais 7 pour être efficace. Chaque jour, en revenant chez moi, je craquais. Je l'ai haï à un point pas permis, j'étais au bord de la crise de nerfs tous les jours ou presque car je voulais jouer davantage. En partant, j'ai réalisé que ce qu'il voulait de moi était juste. Cela me paraît fou mais il me manque. Depuis notre rencontre, mon jeu est plus charpenté, plus structuré. Je me sers de cette expérience pour arriver à mes fins."

Ce samedi pour la première journée de Pro A, McKee aura l'occasion de prouver sa valeur contre le Paris-Levallois à Antarès.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Tywain McKee en cliquant ici.

29 septembre 2015 à 11:36
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne