PRO A


UN DERNIER VAINQUEUR POUR UN SEUL CHAMPION

AJ Slaughter
Crédit photo : SIG P Gigon

  Ce vendredi soir, il y aura un champion de France : l’Élan Chalon ou la SIG Strasbourg.  

Comme l'an passé, la LNB a droit à son match 5 de playoffs LNB. Un match ô combien tendu entre deux équipes qui sont ensemble depuis dix mois.

A 20h30 ce vendredi soir au Colisée de Chalon-sur-Saône, l’Élan Chalon et la SIG Strasbourg se lanceront dans un match 5. Les deux clubs espéreront gagner le deuxième titre de champion de France de leur histoire.

Après une série très disputée, hormis le premier match largement en faveur des Bourguignons, ce match 5 sera tendu comme jamais. Il faut dire que les faits de match mais surtout l'environnement et les déclarations d'après-match ont pris une part importante dans le duel ces derniers jours. A ce sujet, l'entraîneur de l’Élan Chalon Jean-Denys Choulet espère que cela ne reprendra pas trop de place.

"J'espère que tout sera évacué, qu'on se concentrera sur le terrain et pas sur ce qu'il se passe sur l'extra-terrain. » Le Bisontin prévient d'ailleurs qu'il n'y aura pas de problème similaire en cas de défaite de son équipe ce vendredi soir. "Si Strasbourg gagne ici, ils auront mérité de leur titre de champion de France. Il n'y aura pas de remise en cause."

Reste que ces faits « extra-basket » seront sans doute un énième facteur de motivation pour les Chalonnais. Vincent Collet, le coach de la SIG, souhaite vivement que ses joueurs soient prêts à répondre au défi physique.

« Il faut anticiper qu'ils puissent avoir une sur-agressivité avec le retour à domicile, les déclarations (après le match 4). Il ne faut pas les laisser nous étrangler, il faut qu'on soit capable de trouver du mouvement, faire des efforts dans les démarquages de façon à leur rendre la vie difficile. Il ne faut surtout pas tomber dans le panneau de vouloir répondre bêtement. Il ne faut pas s'égarer, il faut rester solide même si Chalon durcit. »

S'en sortir dans une ultime manche décisive, Strasbourg y est arrivé par deux fois dans ces playoffs. En quart de finale contre l’Élan Béarnais puis en demi-finale, contre l'ASVEL, il y a deux semaines.

« Je crois qu'on a été la première équipe à faire le maximum de matchs en playoffs (treize matchs). On ne peut pas dire qu'on a économisé de l'énergie, on a joué quelques prolongations aussi. Hormis le deuxième match qu'on a gagné à Pau et le premier qu'on a perdu ici à Chalon, tous les matchs ont été disputés. Vendredi soir, ça va déboucher sur des choses très, très contrastées (en terme d'émotions, NDLR). Mais avant de le jouer, il faut le recevoir comme une véritable opportunité et un vrai bonheur. Cette préparation, ce sont des moments très forts à vivre. On sent bien le niveau de concentration des joueurs, c'est un grand moment dans une saison. »

Un grand moment qui vient conclure une très longue saison. Coach « JDC » a compté 81 matchs (en comptant les matchs amicaux) pour son équipe entre le championnat, les playoffs, la FIBA Europe Cup, la Leaders Cup et la Coupe de France. Mais pour le meneur Gédéon Pitard, pas question de parler de fatigue.

« C'est le dernier match, on ne peut pas trouver d'excuse. C'est mentalement qu'il faut être prêt. C'est pour ça qu'on joue au basket au niveau professionnel, c'est pour jouer un match aussi important. »

Un match 5 qui rappelle les finales en un match sec organisées à Bercy entre 2004 et 2012. Le vainqueur du match sera champion, c'est aussi simple que cela.

« C'est comme si on était à Bercy, comme si on revenait sur l'ancienne formule. C'est vraiment du 50/50 », avance Paul Lacombe.

Du 50/50 et pourtant c'est l’Élan Chalon qui évolue à domicile, dans une salle qui sera pleine et chaude comme jamais. En 2012, Chalon avait été sacré champion à Bercy. En 2007, alors à Roanne, Jean-Denys Choulet avait connu son unique titre de champion de France à Bercy également.

« Ça serait tellement beau de fêter un titre de champion de France avec son public. Il y a un engouement pour Chalon pour ce match... C'est un truc de fou ! Les joueurs, je les sens motivés comme rarement je les ai vus motivés cette année, et pourtant on a fait quelques matchs à enjeu (sourire)."

De son côté, la SIG pourrait être soulagée par une victoire après quatre finales perdues de suite. Une souffrance pour beaucoup. Mais Paul Lacombe rappelle que l'équipe, très mal partie en début de saison et inconstante sur la suite de l'exercice, n'avait pas forcément prévu d'arriver jusqu'ici pour cette année.

« Ça n'aura pas été un longue fleuve tranquille. Je ne connais pas la fin de l'histoire mais ce qui est sûr c'est que cette année c'est vraiment une année incroyable. Je vais m'en souvenir très longtemps, je ne pense pas qu'on était destiné à en arriver ici. Galérer comme ça pour en arriver là, c'est encore plus plaisant. Ce cinquième match, ce n'est que du bonus, je ne m'y attendais tellement pas. Si on perdait il y aurait de la déception sur le coup, mais il y en aurait beaucoup moins que les saisons précédentes. »

Un moyen sans doute de s'enlever de la pression. Même si cette pression n'a pas affecté tous les joueurs, à l'image des performances de plusieurs individualités sur la série, comme le rappelle Jean-Denys Choulet.

"On a eu l'émergence d'un ou deux joueurs qui ont fait la différence sur le match 4. Slaughter - Walker, les paniers qu'ils ont marqué, ils sont estampillés Slaughter - Walker, ils ne sont pas estampillés (Vincent) Collet ou autre chose. De même que certains paniers de (John) Roberson dans les moments chauds, ils sont estampillés Roberson et pas Choulet. Nous les coachs, il faut qu'on reste très, très modeste. Le jeu, il est fait par les joueurs."

A quelques heures de cette ultime bataille, qui on l'espère sera belle, les acteurs de ce match se relaxent, se concentrent, pour le grand moment de la saison de Pro A.

23 juin 2017 à 13:10
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
17 aout - 05h30
France
Croatie
17 aout - 07h45
Dallas
Phoenix
17 aout - 09h30
Washington
Los Angeles
17 aout - 13h45
NBA Africa Games 2017
17 aout - 22h15
Washington
Los Angeles