instagram
PRO A


VINCENT COLLET "PAS PRESSÉ" DE COACHER À L'ÉTRANGER

Vincent Collet
Crédit photo : S Meunier

Meilleur technicien incontesté du basketball français actuellement - et bientôt de l'histoire -, Vincent Collet commence à avoir une aura européenne grâce à ses bons résultats en équipe de France.

Longtemps, du fait des mauvais résultats des clubs français en compétition européenne, les entraîneurs français ont été dénigrés par les grands clubs étrangers. Mais la réputation de Vincent Collet traverse les frontières et de grands clubs comme l'Olympiakos Le Pirée l'ont ainsi approché dernièrement.

Dans une entrevue passionnante publiée en deux parties sur le site Internet de la Ligue Nationale de Basket, l'entraîneur de Strasbourg (Pro A) s'exprime sur sa volonté d'entraîner à terme à l'étranger. Mais s'il est en fin de contrat avec la SIG en juin 2015, l'ancien disciple d'Alain Weisz ne souhaite pas se précipiter. Concilier responsabilités à l'étranger et rôle de sélectionneur de l'équipe de France lui paraît encore plus compliqué encore que la double-fonction - où il est à chaque fois légitime - qu'il occupe actuellement.

"L’offre d’Olympiakos fait plaisir, mais elle n’était pas acceptable à ce stade de la saison. Ce n’était pas envisageable. C’est clair que c’est un objectif à terme, mais je ne suis pas pressé. Sachant que, pour le moment, l’équipe de France est au cœur de mes préoccupations. J’espère qu’on ira en finale, synonyme de qualification olympique. Et puis, l’Euro se termine le 20 septembre, donc ce n’est pas évident… Ces grosses cylindrées, elles n’ont qu’un seul objectif : gagner. Donc, arriver juste pour débuter le championnat et l’Euroleague, je suis conscient des difficultés. Je le fais en France, avec des joueurs, des équipes et des dirigeants que tu connais et qui connaissent ta valeur et ton éthique de travail, ce n’est déjà pas simple… Alors faire la même chose en arrivant tout juste ailleurs en Europe… Et puis, c’est toujours la même chose : il faut qu’il y ait des propositions. Nous, les coaches français, ne sommes pas très référencés sur le marché européen. Et c’est normal, vu nos résultats. Même si on connaît les raisons, qui ne sont pas seulement la qualité de nos entraîneurs. Mais la réalité, c’est quand même qu’on ne peut s’appuyer sur un socle de bons résultats… D’un autre côté, d’autres coaches arrivent aussi en septembre. On parlait d’Olympiakos, mais l’an dernier, ils n’avaient plus d’entraîneur, mais ils continuaient de gagner en Euroleague. En début de saison, ils donnaient la balle à Spanoulis et ils s’en sortaient comme ça… Dernier versant, dans ces équipes-là, les joueurs de l’effectif ont tellement de talent et de vécu du haut niveau, qu’ils développent une forme d’autonomie qui les rend supérieurs à la moyenne des équipes…"

Après la fin de l'ère Tony Parker en Bleu en août 2016, Vincent Collet, usé par de nombreuses saisons à rallonge où il cumule saison en club aux étés passés en équipe de France, laissera sans doute sa place sur le banc de l'équipe nationale. Il faut dire qu'à 51 ans il a encore de belles années de coaching devant lui. Chez un grand d'Europe ?

28 mars 2015 à 10:48
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne