PRO A


VINCENT COLLET TROUVE "PRESQUE DOMMAGE QUE CETTE TRÊVE ARRIVE MAINTENANT"

Vincent Collet Strasbourg 2017
Crédit photo : Sébastien Grasset

Après avoir battu l'ASVEL, Strasbourg compte cinq victoires de suite.

Dimanche en fin de journée, Strasbourg a dominé l'ASVEL au Rhénus (82-76). Les Alsaciens ont fait la course en tête. Et même si les visiteurs sont passés devant furtivement dans le troisième quart-temps, les locaux ont vite repris le dessus. Sans un 8-0 final pour les Rhodaniens, et surtout une grosse adresse à 3-points de leur part (14/34), l'écart aurait été plus important.

"L’adresse fait partie du jeu et il est clair que sans cette adresse, parfois diabolique, Villeurbanne n’aurait pas pu rester au contact, a admis Vincent Collet, le coach de la SIG, devant la presse*. Il y avait de grands artistes et ça fait partie du jeu. Il faut parfois s’incliner devant le talent. Nous, on est replacés alors qu’avant le match de Gravelines, nous étions en appel. Et c’est ma principale satisfaction. On a redressé la barre au meilleur moment. Il faut s’appuyer sur ce qu’on produit. Gagner c’est une chose, mais parfois tu gagnes sans produire beaucoup de choses. Même si on eu un relâchement en première mi-temps, il y a aussi eu la classe de l’ASVEL. On a relâché l’étreinte quand on a mené 34-19. On était très présent défensivement, on amenait la balle où on voulait, près du cercle. Et derrière, ils ont fait une série de 3/3. On est bien reparti en deuxième mi-temps en utilisant beaucoup Louis (Labeyrie) peu sollicité auparavant. Mais ils ont continué à envoyer à 3-points avec un A. J. (Slaughter) des grands soirs qui avait à cœur de montrer qu’il connaissait bien la salle…"

Parmi les belles satisfactions du soir, il y a la partie réussie du meneur Michael Dixon (17 points à 6/11, 4 rebonds et 6 passes décisives pour 23 d'évaluation en 21 minutes).

"Derrière le pilonnage intérieur du début de troisième quart-temps, il a apporté de la variété offensive, de l’alternance, en utilisant à plein le pick’n’roll. Il a fait souffrir (John) Roberson en drive en allant scorer dessous. On sait qu’il a  cette agressivité naturelle et à ce moment du match, il l’a plutôt bien canalisée. Contrairement à la première mi-temps, quand on a eu 15 points d’avance, il a de nouveau été gourmand deux ou trois fois."

Place désormais à la trêve internationale pour la SIG après cinq victoires de suite.

"On a un bon momentum depuis 15 jours et c’est presque dommage que cette trêve arrive. J’espère qu’on reprendra du même pied car l’engagement défensif du début m’a fait plaisir. Cela dit, certains, dont David Logan, ont bien besoin de ces quelques jours de repos…"

Vincent Collet n'est pas le seul à être pris par son équipe nationale. Miro Bilan (Croatie) et Michael Dixon (Géorgie) sont aussi dans ce cas.

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

20 novembre 2017 à 10:08
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
19h00
Antibes
Cholet
20h00
Gravelines-Dunkerque
Limoges
20h00
Le Mans
Nanterre
20h00
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
20h00
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
18h30
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
16 décembre - 05h30
Berlin
Limoges
16 décembre - 07h30
Real Madrid
Barcelone
16 décembre - 09h15
Moscou
Maccabi Tel-Aviv
16 décembre - 18h30
Limoges
Le Mans
17 décembre - 02h30
Limoges
Le Mans