instagram
PRO A


VINCENT FAUCHÉ, UNE NOUVELLE VIE DE PRO

Vincent Fauche CSP Limoges
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Professionnel depuis quelques mois, Vincent Fauché découvre un nouveau statut.

"Forcément, il y avait plus de pression, d'appréhension et d'excitation de commencer la saison en tant que professionnel." En début d'été, le meneur de jeu Vincent Fauché (1,91 m, 19 ans) a signé un contrat de trois ans au Limoges CSP. Faisant partie du projet jeune que veut construire le club, le Nordiste a vécu une pré-saison riche avec le Cercle Saint-Pierre, même s'il avait déjà été convié à celle de Philippe Hervé en 2015. Mais cette fois, ce n'est pas seulement trois matchs (son total d'entrées en jeu en 2015/6 en Pro A) que devrait compter Vincent Fauché en fin de saison, même s'il sait que ce sera dur d'avoir un rôle significatif. Utilisé régulièrement en préparation, il a désormais deux gros meneurs américains devant lui : DaShaun Wood et Zamal Nixon, ce dernier étant actuellement remplacé par Clifford Hammonds.

"Je m'y attendais, affirme-t-il sans regretter cette concurrence, ce n'est que du plus pour moi. Aux entraînements, je vais pouvoir me confronter à des forts joueurs de Pro A. Wood est d'ailleurs un meneur qui parle beaucoup, c'est un vrai leader. Je vais apprendre beaucoup de lui à ce niveau pendant l'année."

Comme il apprend beaucoup de son entraîneur, Dusko Vujosevic, un maître en matière de formation.

"La charge d'entraînements, c'est vraiment le changement majeur avec Dusko. En préparation, on a commencé par dix jours de physique sans toucher de ballons, juste en faisant de la course et de la musculation. On a ensuite eu un stage à Bugeat, avec deux entraînements par jour de deux heures le matin et trois heures le soir."

Après avoir beaucoup joué en pré-saison puisque seul Zamal Nixon jouait sur le poste 1 avec lui, Vincent Fauché a retrouvé un rôle moindre avec l'équipe fanion (2 minutes contre Dijon, aucune à Nancy). Mais il profite de sa dernière année d'éligibilité en Espoirs pour conserver un temps de jeu important chaque week-end.

"J'espère vraiment faire une belle saison collectivement avec les Espoirs du CSP et aller au Trophée du futur. On commence mal mais le groupe vit bien et je pense vraiment qu'on a les moyens de faire quelque chose."

Lors de la première journée, le CSP a en effet perdu au buzzer contre Dijon et la deuxième journée n'a pas été plus réussie avec une défaite de 40 points (86-46) à Nancy. Avec 13 points à 4/9, 8 rebonds, 7 passes décisives et 4 fautes provoquées en 30 minutes, il a fini à 22 d'évaluation sur la première journée. A Gentilly en revanche, il est rentré dans le rang (7 points à 2/6, 6 rebonds, 2 passes décisives, 4 fautes provoquées et 4 balles perdues pour 8 d'évaluation en 31 minutes).

Mais en continuant de travailler dur, les résultats devraient être plus favorables. Ca tombe bien, cette saison l'équipe professionnelle du CSP n'a pas de poil dans la main.

"Le groupe est vraiment travailleur, personne ne se plaint. Tout le monde met son ego de côté et tout est fait pour l'équipe."

De quoi lui montrer la voie du grand professionnalisme.

06 octobre 2016 à 15:39
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
10 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 09h30
Milwaukee Bucks
Atlanta Hawks
NBA
10 décembre - 11h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
10 décembre - 18h45
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne