instagram
PRO B


A ROUEN, HO YOU FAT SE SENT PARFOIS SEUL

Steeve Ho You Fat
Crédit photo : Sébastien Grasset

Dernier au classement, Rouen vit un début de saison cauchemardesque.

La Pro A la saison passée, la Nationale 1 l'an prochain ? Avant-dernier de Pro B avec une victoire en six matchs, le Rouen Métropole Basket est actuellement relégable. Cet été, le club en proie à des difficultés financières, a fait un pari sur la jeunesse. Un pari qui ne paye pour le moment. Steeve Ho You Fat, joueur plus expérimenté (28 ans) et capitaine, ne cache pas son mal-être dans Paris-Normandie.

« Au début, tu prends sur toi : tu te dis, ça va passer. Et puis, les erreurs se répètent et ça devient énervant et lassant. Tu te dis : les mecs ne veulent pas comprendre et apprendre à être professionnel. C’est frustrant... Je n’ai pas envie de dire que je me sens abandonné mais il peut m’arriver de baisser les bras en voyant toujours les mêmes erreurs. En l’absence d’Haukur Palsson, je n’ai personne sur qui m’appuyer. Dès que j’essaie d’en corriger un, un autre part dans un autre truc... »

Haukur Palsson justement. Blessé à la hanche, l'Islandais n'a joué que trois matchs (13 d'évaluation en moyenne). Et il devrait encore être forfait ce vendredi contre Boulazac.

« C’est le plus fort de notre équipe. C’est dur à dire mais il est plus complet que moi, meilleur en tout point. Je respecte son talent et son travail. Je l’observe tout le temps dès qu’il rentre sur le terrain. Je n’ai pas vu de mauvaises choses chez lui. Je suis honoré de jouer avec un mec comme ça. En plus de ça, ce n’est pas un mercenaire mais bel et bien un joueur d’équipe. On porte trop de responsabilités sur ses épaules. Du coup, il a essayé d’anticiper son retour car il sentait qu’on avait besoin de lui et il s’est fait mal (hanche). S’il devait jouer contre Boulazac, ce serait un gros risque car il pourrait se blesser définitivement. J’espère qu’il ne jouera pas ce coup-là. »

Quelque soit l'état d'esprit de l'équipe, les présents et absents (Felix Michel est aussi incertain), Rouen doit absolument gagner ce vendredi contre l'autre dernier, Boulazac (une victoire en six matchs également). "On est obligé de prendre ce match", avoue Rémy Valin, toujours dans Paris-Normandie.

Un match à haute tension à suivre ce vendredi soir à partir de 20 heures.

25 novembre 2016 à 13:48
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>