instagram
PRO B


BOULAZAC TIENT SON RANG, ANTIBES RENVERSE LE PORTEL

Boulazac tient son rang, Antibes renverse Le Portel
Crédit photo : Sébastien Grasset

Les playoffs d'accession de Pro B se poursuivaient ce vendredi soir avec le début des demi-finales.

Une certaine logique a été respectée dans les deux matchs aller, puisque Boulazac a été supérieur à Denain (61-50), tandis qu'Antibes s'en est sorti de justesse face au Portel (64-62).

Ils ne sont plus qu'à quatre, cinq ou six matchs du rêve : découvrir ou redécouvrir l'élite. Le quatuor de rescapés sait à quoi s'en tenir pour le concrétiser. Parmi eux, le Boulazac Basket Dordogne - qui est désormais le meilleur club de la saison toujours en lice après la sortie du HTV - continue de tout mettre en oeuvre pour ce faire et est resté le seul invaincu dans ces playoffs. Face à Denain, son poursuivant de l'exercice régulier, les Boulazacois et leur Palio n'ont tremblé qu'un quart d'heure. Le temps pour l'équipe du Hainaut, dont Jerry Boutsiele fut le guide et le seul joueur en double figure à l'évaluation (9 points, 7 rebonds et 12 d'évaluation), de prendre une avance intéressante (14-21), suite à un 14-0 infligé en sept minutes à cheval sur les deux premiers quarts. Ce à quoi Mérédis Houmounou (11 points à 5/10 et 13 d'évaluation), Armand Charles (9 points à 3/4 à 3-points) et le BBD ont répondu par un... 13-0.

En tête à la pause (29-25), mais presque rejoints au retour des vestiaires (33-32, 23e), les Périgourdins ont de nouveau accéléré (47-35, 30e), dans le sillage de Dinma Odiakosa (19 points à 6/9 aux tirs, 7/10 aux lancers et 6 rebonds pour 19 d'évaluation). Sans réussite (31% aux tirs) mais dominateurs au rebond (42 rebonds dont 14 offensifs, seulement 4 laissés au BBD), les hommes de Jean-Christophe Prat n'avaient pourtant pas dit leur dernier mot à trois minutes de la fin (55-50). Mais la maladresse et le manque de liant - seulement 4 passes décisives - ont finalement eu raison de Denain. Devant son public, la formation d'Antoine Michon concluait sans se faire peur (61-50), limitant l'équipe visiteuse à 33 d'évaluation collective. Boulazac empoche donc ce match 1 et tentera de bisser dimanche soir dans le Nord.

Wojcie tout près du buzzer-beater de l'année

Dans l'autre demi-finale, l'avantage du terrain a également été conservé. Mais ce fut compliqué pour Antibes. Déjà vainqueurs deux fois sur la Côte d'Azur dans ces playoffs, les Portelois pensaient bien avoir trouvé en l'Azurarena une nouvelle résidence secondaire dans le Sud. Une fois passée la bonne entame de match des Sharks (19-15) grâce à Sime Spralja (13 points à 5/10), l'ESSM était aux commandes au coeur de la partie (33-36 à la pause). Porté par Benoit Mangin (18 points à 6/13, 5 rebonds, 8 passes et 4 interceptions pour 24 d'évaluation en 36 minutes) et Jakim Donaldson (14 points à 6/10 et 10 rebonds pour 19 d'évaluation en 28 minutes), le finaliste de la Coupe de France passait même un 12-0 à cheval sur la mi-temps (33-45, 23e). Inscrivant 8 de ses 11 points du soir dans le restant du troisième quart-temps, Frédéric Bourdillon sonnait alors la révolte, mais les troupes d'Eric Girard restaient toujours devant à dix minutes du terme (46-52).

Grâce à Tim Blue (12 points à 5/12 et 4 rebonds), Antibes revenait à hauteur trois minutes plus tard (54-54) mais se heurtait toujours à l'axe 1-5 providentiel de l'ESSM (62-60, 38e). Or, à moins de deux minutes de la fin, Jakim Donaldson devait laisser ses partenaires finir de batailler à cause de ses cinq fautes. Loin d'avoir été parfaits aux lancers-francs (18/30), les Sharks conservaient un maigre avantage dans une fin de match au couteau, suite à un 1 sur 2 sur la ligne de Frédéric Bourdillon. Il restait alors une quinzaine de secondes à jouer mais Benoit Mangin s'empêtrait dans la défense et obligeait Mathieu Wojciechowski (1 point à 0/8 aux tirs) à prendre le shoot de la dernière chance derrière l'arc. Un tir acrobatique, pris en se retournant sur un pied et balancé - littéralement - d'une main, qui a bien failli se convertir en buzzer-beater insensé puisqu'il a rebondi sur la planche puis le cercle. A l'image du match, l'équipe de Julien Espinosa a donc eu chaud, mais c'est bel et bien elle qui prend les devants dans cette demi-finale. Match retour dans le Chaudron du Portel, également ce dimanche soir (20 heures).

05 juin 2015 à 22:03
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra