PRO B


FRÉDÉRIC BROUILLAUD : "ON S'EST FAIT DÉFONCER"

Frédéric Bouillaud :
Crédit photo : Olivier Fusy

Une semaine après avoir cru reprendre confiance suite à une belle victoire contre Evreux, la Chorale de Roanne a pris une rouste vendredi soir à Antibes (97-51) lors de la vingt-troisième journée de Pro B.

Une semaine après avoir cru reprendre confiance suite à une belle victoire contre Evreux, la Chorale de Roanne a pris une rouste vendredi soir à Antibes (97-51) lors de la vingt-troisième journée de Pro B. Logiquement très remonté, l'entraîneur Frédéric Bouillaud est revenu sur la défaite de son équipe après la rencontre au micro d'Activ Radio.

"Antibes a montré qu'ils étaient formatés avec l'envie d'aller loin cette saison. Nous pour l'instant on gambade, on est des gentilles petites biches dans un champ sauf qu'il y avait dix loups en face et qu'on s'est fait complètement dévoré avant d'avoir même pas traversé la première partie du champ. Donc tout le mérite revient à Antibes. Je pense que mes joueurs étaient motivés par rapport au match aller, que tout était réglé après Evreux. Mon tord c'est de ne pas les avoir assez alarmé. Mais en fait rien est réglé. Avant Evreux, tout le monde avait peur car on savait que c'était un match charnière. C'est très inquiétant parce que certains se mentent à eux mêmes. Si un peut sortir du vestiaire en disant "moi ce soir je me suis donné" menteur ! Honte à toi ! Va-t-en vite ! Pour moi c'est terrible de perdre de cette manière là. Perdre à Antibes, je n'ai aucun problème. La pression était sur eux, ils étaient à un match derrière, il fallait qu'ils gagnent. Nous on avait un gros bonus à gagner ici. On a pensé que le bonus allait tomber comme ça... On s'est fait complément défoncé, il faut le dire. En face il y avait des patrons à l'image de (Will) Solomon et en face de lui il a trouvé personne.

Nous on a un problème c'est que certains quand ils commencent mal un match, on ne les revoit plus jamais. Pourtant ils en ont envie. Le basket c'est 40 minutes, il y a des hauts, des bas qui peuvent être collectifs ou individuels. Il faut être capable de s'en sortir.

Face à nous il y a une vraie équipe, qui a été épargnée par les blessures comme Julien (Espinosa) l'a dit. Nous ce n'est pas le cas, il nous manque deux Américains certes mais on doit montrer qu'on est capable de faire autre chose."

07 mars 2015 à 13:36
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées