PRO B


ITW RAPHAËL DESROSES : "PARLER DE MONTÉE EST TOUJOURS PRÉMATURÉ, MAIS..."

Raphaël Desroses Fos
Crédit photo : Sébastien Grasset

En Pro B, Fos Provence est pour le moment loin devant. L'ailier Raphaël Desroses fait le point sur ce début de saison particulièrement réussi.

Après neuf journée, Fos Provence est seul premier en Pro B. L'équipe de Rémi Giuitta n'a pas encore perdu et comptait, avant le début de la neuvième journée, deux succès d'avance sur l'équipe poursuivante, Charleville-Mézières (six victoires et deux défaites).

Deuxième de la saison régulière en 2015/16 et demi-finaliste des playoffs d'accession (défaite en trois manches contre Le Portel), Fos est très bien parti pour mieux faire encore cette saison et le sera encore plus si Charleville-Mézières perd ce vendredi au Havre.

Pourtant, après une préparation marquée par la blessure de Luc-Arthur Vebobe (absent jusqu'à la trêve) et l'arrivée tardive de Ryan Martin, Fos avait perdu ses quatre matchs de Leaders Cup.

Après avoir connu deux montées en Pro A, avec Limoges en 2012 et Antibes en 2013, le vétéran de la Pro B (305 matchs) Raphaël Desroses (1,99 m, 36 ans), au club depuis l'été 2015, revient sur le début de saison réussi des "BYers".

Vous aviez eu du mal en Leaders Cup, là vous cartonnez en championnat. Comment expliquer une telle différence ?

Pendant la préparation et en en Leaders Cup on a joué tous les matchs pour les gagner mais on préparait la saison en priorité. Donc il pouvait nous arriver de sortir de période avec de grosses charges de travail. En championnat, toute la semaine est programmée par rapport au match.

*NDLR : En Leaders Cup, les Fosséens sont également partis le jour même des matchs en minibus. Les conditions de déplacement en championnat sont différentes, avec une arrivée la veille de la rencontre.

Le club a fait le choix de ne peu modifier l'équipe cet été. Mais vous avez tout de même récupéré deux joueurs : Brad Waldow (à la place de LaRon Dendy) et Ryan Martin (engagé pendant l'indisponibilité de Luc-Arthur Vebobe). Que vous apportent-ils ?

Brad est un gros gabarit avec de bonnes mains, il nous apporte un point de fixation dans la raquette. Ryan est un joueur énergétique qui a dû s'adapter vite à un collectif rodé et expérimenté ce qui n'est pas facile pour un rookie ce qui explique une certaine irrégularité. Mais il ne triche pas et se donne toujours à fond, y compris en défense. Il apporte sa pierre à l'édifice comme contre Denain où il a très bien défendu sur (Kyle) Spain.

Il y a aussi le jeune Sullivan Hernandez qui pointe le bout de son nez (6,3 d'évaluation en moyenne en 15 minutes contre 1,6 d'évaluation en 3 minutes la saison passée). Il a d'ailleurs pris part aux neuf matchs, soit autant de fois que lors de la saison 2015/16.

Sullivan est un jeune joueur qui est arrivé par la petite porte l'année dernière en début de saison et qui a énormément travaillé et progressé au point d'être une vraie rotation dans une équipe de haut de tableau de Pro B. Il est toujours à fond, très athlétique, il ne triche jamais. Il a progressé en régularité et dans sa connaissance du jeu. Je suis vraiment heureux pour lui c'est toujours agréable de voir un jeune franchir les étapes qui mènent à une carrière professionnelle.

Mais surtout votre force, c'est votre groupe qui est resté quasiment le même (neuf joueurs conservés sur dix).

Oui, c'était l'idée. L'année dernière, on a réalisé trop tard quel était le potentiel de l'équipe et on a longtemps regretté notre début de saison moyen. L'idée cette année était d'éviter le retard à l'allumage et c'est le cas. "Jusqu'ici tout va bien" comme on dit.

On l'a vu avec Aaron Broussard, des joueurs ont encore progressé. Jean-Baptiste Maille a d'ailleurs un gros impact actuellement, on ne ressent pas vraiment les absences sur blessure de Xavier Gaillou et Loïc Akono.

Oui, c'est vrai que les blessures du début de saison ont permis à Aaron et "JB" de passer un cap mentalement je pense. Après, sur le long terme le retour des blessés sera capital si on se veut ambitieux. La progression des gars qui ont été plus responsabilisés quand le groupe était restreint ajouté au retour progressif des blessés sera une gros plus value pour l'équipe j'espère.

Parler d'objectif de montée après neuf journées sur trente-quatre, ça ne serait pas prématurée par contre ?

Parler d'objectif de montée est toujours prématuré quand on ne possède pas un des deux ou trois gros budget du championnat, mais des réussites comme Hyères-Toulon l'année dernière ou Boulogne-sur-mer il n'y a pas si longtemps permettent d'y croire et de se battre pour, tout en gardant les pieds sur terre.

Est-ce que l'on sent comme une effervence autour de votre équipe à Fos-sur-Mer, qui a souvent fait office de plus petite moyenne de spectateurs de toute la Ligue Nationale de Basket ?

Oui, on sait que remplir les salles dans le Sud est toujours plus compliqué mais au fil des matchs on voit le public venir de plus en plus nombreux comme en fin de saison dernière. C'est clair que c'est un gros plus pour nous les joueurs.

Le calendrier est quand même assez costaud d'ici Noël. Roanne, un déplacement à Boulazac qui revient bien, à Evreux où la salle risque d'être chaude le 23 décembre...

Oui c'est clair que ce ne sont pas des matchs faciles, Boulazac a l'air de retrouver un niveau plus en adéquation avec leurs ambitions et récupère ses blessés, Roanne fait partie des prétendants à la montée avec une bonne équipe, Evreux a toujours été une salle chaude où il est difficile de gagner. Après, on a montré qu'on pouvait être très bon à l'extérieur ces dernières années donc j'espère qu'on aura la même réussite !

D'ailleurs, vous venez de réaliser un énorme hold-up à Rouen mercredi en match avancé de la neuvième journée. Pensez-vous que la confiance accumulée sur ce début de saison vous a donné de la réussite en toute fin de match ?

Je ne pense pas car sur le match on a manqué cruellement d'adresse sur beaucoup de tirs ouverts justement. Je pense qu'un des trait de caractère de cette équipe est que l'on se bat jusqu'au bout. D'ailleurs le scénario du match ressemble beaucoup à celui du match à Charleville-Mézières donc on peut dire qu'il nous a servi d'experience.

09 décembre 2016 à 15:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
18 aout - 14h30
France
Croatie
18 aout - 18h30
Lituanie
France